75% des comptes CFD de clients de détail perdent de l'argent.

Tout savoir sur les frais et commissions des courtiers CFD

Découvrez et comprenez les frais et commissions susceptibles d’être prélevés par votre courtier en ligne lorsque vous tradez sur les CFD.

Comprendre les frais et commissions sur CFD

La différence entre une séance de Trading perdante et une séance de Trading gagnante se résume parfois à quelques points d’indices ou quelques pips. Dans un milieu aussi concurrentiel que celui des marchés financiers, chaque détail compte, et les frais et commissions prélevés par les courtiers en ligne doivent donc être un point sur lequel les investisseurs devraient se montrer particulièrement vigilants. 

Voici un résumé des principales informations à connaître pour bien comprendre les différents frais et commissions qu’un investisseur peut avoir à payer lorsqu’il commence à Trader en réel. Pour consulter les conditions de courtage offertes par CMC Markets, vous pouvez vous rendre sur cette page dédiée aux coûts associés au Trading sur CFD.

Cartographie des différents frais possibles

Le spread

Principal coût du Trading sur CFD, le spread correspond à l’écart entre le prix d’achat et le prix de vente proposé par le courtier. Ce dernier peut être fixe ou bien variable.

Les frais spécifiques au marché des actions

À la différence des CFD sur devises, sur matières premières, ou sur indices, les CFD actions sont généralement soumis à des conditions de courtage particulières. Ces derniers nécessitent en effet souvent de s’acquitter de frais d’abonnement aux données de marchés, ainsi que de commissions spécifiques.

Les frais des ordres stop loss garantis

En raison de leur statut particulier, certains types d’ordres plus coûteux pour le courtier peuvent être facturés au client, c’est notamment le cas des ordres stop loss garantis.

Les frais de financement

Lorsque les positions sont détenues d’une séance sur l’autre, les Traders sur CFD doivent s’acquitter de frais de financement. Le montant de ces derniers dépend du marché traité et de la position du Trader. Dans certaines circonstances particulières, ces derniers peuvent même être favorables au Trader qui recevra alors un paiement de la part de son courtier.

Les frais divers

Des frais divers peuvent être prélevés par un courtier dans certaines situations spécifiques, notamment lorsque le Trader souscrit un accès à un logiciel payant ou lorsque ce dernier reste trop longtemps inactif.

Transparence des frais et commissions

Les frais et commissions pouvant représenter des sommes importantes pour les Traders les plus actifs, il est essentiel d’y porter une attention toute particulière. Si certains des prélèvements listés sur votre relevé de compte vous paraissent étranges, vous devez prendre contact avec le service client de votre courtier pour en comprendre la nature et le détail.
 
Comme une entreprise suit avec précision ses coûts de production autant que son chiffre d’affaire pour connaître son résultat net, le Trader indépendant doit lui aussi suivre avec précision ses frais et commissions autant que ses plus-values afin de mieux comprendre sa performance nette.
 
Lors du choix de votre courtier en ligne, n’hésitez donc pas à questionner votre conseiller clientèle pour qu’il vous fournisse le détail de ses conditions de courtage.

Performance brute et performance nette

Sur les produits à effet de levier, même les frais et commissions ne représentant qu’un faible pourcentage peuvent vite représenter des sommes importantes et faire la différence entre une stratégie de Trading gagnante et une stratégie perdante, notamment si le Trader opte pour des stratégies de scalping.
 
Lors du passage d’un compte de démonstration à un compte de Trading réel, ou lors du backtesting d’une stratégie d’investissement, vous devez donc inclure ce paramètre dans l’équation (tout comme vous provisionnez d’une année sur l’autre les impôts dont vous aurez à vous acquitter).
 
Si vous avez pris l’habitude de suivre vos performances de Trading d’un mois sur l’autre au-travers d’un tableur Excel, prévoyez donc d’ajouter quelques lignes dédiées à l’évolution de vos différents frais pour mieux suivre leur évolution au fil du temps. L’évolution de votre structure de coût pourrait en effet vous inciter à adapter votre stratégie de Trading.

Les frais et commissions ne font pas tout

Le seul niveau des frais et commissions proposés par deux intermédiaires financiers ne suffit pas à choisir entre leurs deux offres de courtage. Il est en effet essentiel d’analyser les services proposés en contrepartie.
 
La qualité de l’exécution des ordres peut par exemple suffire à elle seule à justifier le paiement de frais et commissions plus élevées, tout comme la réactivité d’un service client français ou le sérieux d’un courtier régulé. Des qualités plus subjectives telle que l’ergonomie de votre plateforme de Trading peuvent également peser dans la balance.

Zéro frais ? Zéro commission ?

Certains brokers, souvent non régulés, n’hésitent pas à promettre des offres de courtage défiant toute concurrence. Sans frais ni commission, ces acteurs promettent à leurs clients de pouvoir négocier des produits financiers gratuitement sur les marchés. De telles pratiques doivent vous alerter. Pour financer le développement de sa technologie et rémunérer ses équipes, un courtier doit forcément pouvoir compter sur une source de revenus. Si tout est gratuit, vous devrez forcément tôt ou tard en payer le prix, d’une façon ou d’une autre.

Les bonus d’ouverture de compte

Certains intermédiaires proposent des bonus lors de l’ouverture d’un compte de Trading. En apparence alléchantes, ces offres sont néanmoins souvent soumises à des contreparties en termes de volumes traités. Pour profiter pleinement du bonus offert par le courtier, il faut alors s’être d’ores et déjà acquitté d’un certain niveau de commissions. 

Négocier ses frais et commissions

Enfin, il est parfois possible de négocier les frais et commissions proposés par votre intermédiaire, notamment si vous réalisez d’importants volumes de transactions. En effet, plus les volumes sont importants, plus les frais fixes de votre intermédiaire sont amortis, et plus il peut donc se permettre un geste commercial. Ces gestes n’en demeurent pas moins rares pour les particuliers. Dans une grande majorité, ils restent en effet le privilège de quelques professionnels particulièrement actifs sur les marchés.
 
Les frais et commissions payés à son courtier en ligne ne sont pas aussi souvent mis en lumière que les plus beaux trades réalisés au cours d’une année par un Trader. Pourtant, au terme d’une carrière de Trading, mis bout à bout, ils représentent parfois de très gros montants. Mieux valait donc vous intéresser à ce sujet dès maintenant. Pour en apprendre davantage sur le monde du Trading, rendez-vous dans notre rubrique pédagogique.

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

Ouvrir un compte réel

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel.

Ouvrir un compte démo

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

TOP
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.