75% des comptes CFD de clients de détail perdent de l'argent.

Évitez les mauvaises surprises, exigez un courtier régulé

La pratique du Trading en ligne s'est démocratisée et le nombre de courtiers en ligne a explosé. Pourtant, choisir un broker en toute confiance n'est pas toujours simple.

Choisir un courtier régulé

Sur la toile, les plateformes de Trading se sont multipliées. Cette multitude d’offres n’est cependant pas toujours un gage de qualité, et de nombreux courtiers ouverts au cours des dernières années ont aujourd’hui dû fermer leurs portes faute d’avoir respecté les règles fixées par les autorités de contrôle. Voici donc quelques bonnes raisons d’opter systématiquement pour un courtier régulé.

Pourquoi choisir un courtier régulé ?

Savoir si son courtier est régulé n'est pas anecdotique. Il est en effet essentiel d'exiger un broker en ligne régulé, et ce pour plusieurs raisons.

Pour éviter les arnaques

Choisir un courtier régulé sert avant tout à éviter les arnaques et les mauvais placements. Un broker régulé doit en effet se soumettre à de nombreuses règles, sous peine de sanction. Il doit notamment fournir des explications détaillées à propos des frais appliqués à sa clientèle et de l’utilisation des fonds déposés par ses clients.

La politique de confidentialité de son site doit également être irréprochable. Les données fournies sont ainsi systématiquement conservées de façon confidentielle afin de protéger les clients, et de minimiser les risques d'usurpation d'identité ou de vol.

Pour se protéger

En optant pour un courtier régulé, vos fonds sont protégés. Votre argent est placé dans une banque indépendante, ce qui vous assure de ne rien perdre en cas de faillite du broker.

Les brokers régulés sont en effet tenus à une transparence intégrale en ce qui concerne les risques des instruments financiers utilisés. Ils doivent proposer des conditions de Trading d'options binaires transparentes et sécurisées. Les courtiers régulés proposent aussi des comptes à risque limité, qui garantissent de ne pas perdre plus que la mise initiale avec un effet de levier maximum autorisé revu à la baisse.

Pour se défendre

Opter pour un courtier régulé permet enfin de se protéger en cas de litige puisqu’il est possible, en cas de conflit, de déposer plainte auprès de l'organisme de contrôle du courtier. Sans cela, il n'y a aucun recours garanti.

Les organismes de régulation à connaître

Afin d'éviter tout problème, il est recommandé de connaître les organismes de régulation et leurs activités. Voici les principaux.

L'AMF

Le principal organisme en charge de la régulation des brokers est l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). L'AMF est un organisme basé en France, faisant office de référence pour de nombreux pays. La principale mission de l'AMF est de réguler les brokers et de défendre les droits des investisseurs. C’est le gendarme des marchés financiers.

Notons aussi que l'AMF réalise des enquêtes et des contrôles de manière permanente. Elle peut, le cas échéant, appliquer des sanctions en cas de non-respect des règles. Plus important encore, l'AMF tient une liste noire de brokers à éviter. Cette liste noire est mise à jour tous les trimestres. 

L’ACPR

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) est une autorité indépendante adossée à la Banque de France. Elle contrôle le respect des dispositifs de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement d’activités illégales. Elle est également chargée de protéger la clientèle des services financiers.

Les autres organismes à connaître

Outre l’AMF et l’ACPR, il existe d’autres organismes de contrôle des services financiers.

Il y a notamment la Commission de Sécurité d’Échanges Financiers Chypriote (CySEC), ou la Financial Conduct Authority (FCA) au Royaume-Uni, et la Bafin en l’Allemagne qui réglementent également le courtage en ligne en Europe. Enfin, notons que c'est la directive MiFID qui définit le cadre juridique des services d’investissements et des marchés européens.

En dehors de l'Europe, d'autres autorités existent, qui contrôlent les opérations de Trading. Mieux vaut donc bien se renseigner lorsque l'on souhaite faire appel aux services d'un broker ailleurs dans le monde car les exigences auxquelles il sera soumis ne sont pas forcément aussi élevées que pour un intermédiaire implanté et régulé en France.

Comment choisir son courtier régulé ?

La première chose à faire afin de ne pas se tromper en choisissant son courtier en ligne est bien entendu de vérifier son agrément de la part d'une autorité de contrôle reconnue. Lorsqu'un site a obtenu le droit d'exercer par une autorité compétente, il en fait forcément mention sur ses pages (généralement dans les informations légales). Vous pouvez également vous rendre sur le site de l’AMF pour vérifier le statut d'un broker.

Le Trading sur le Forex est un phénomène mondial. Opter pour un courtier basé dans un autre pays peut présenter certains avantages. Mais attention cependant... Certains sites étrangers affichent un logo de l'AMF ou de la FCA, mais ne sont pas régulés pour autant ! Il faut en effet faire la différence entre l'autorisation d'exercer accordée aux sites étrangers et la régulation à proprement parler. Un site étranger qui a obtenu l’autorisation d'exercer en France n'a pas forcément les mêmes obligations qu'un site français. Pour connaître le statut exact d'un site étranger, il faut se renseigner auprès des régulateurs.

Une fois ces précautions prises, il ne reste plus qu'à choisir un courtier dont les services sont adaptés à ses besoins. Types de comptes de Trading proposés, dépôts minimums obligatoires... Bien choisir son courtier prend du temps, et cela demande toujours de la réflexion.

Bien que certaines offres de courtiers non régulés puissent sembler particulièrement attractives sur le papier, notamment à grands renforts de bonus, le risque de ne pas récupérer l’argent déposé existe bel et bien, et de nombreux particuliers voient chaque année leurs capitaux disparaître.

Choisir un courtier régulé n'est pas toujours simple, notamment lorsque l'on opte pour un courtier en ligne basé à l'étranger... Mais cela est essentiel. Un broker régulé et fiable permet de faire des placements adaptés à ses besoins tout en évitant au maximum les risques et les arnaques.

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

Ouvrir un compte réel

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel.

Ouvrir un compte démo

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

TOP

Ce site internet utilise des cookies afin d’optimiser l’expérience utilisateur. Pour accepter les cookies, merci d’utiliser notre site internet de manière usuelle.

Alternativement, vous pouvez modifier vos préférences liées aux cookies en accédant à notre Politique de gestion des cookies. En savoir plus

Fermer
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.