Réchauffement des relations commerciales sino-américaines, négociations autour du Brexit, et crise budgétaire aux États-Unis, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 21 janvier 2019.

L’espoir d’un accord commercial entre la Chine et les États-Unis

D’après le Wall Street Journal, le secrétaire au Trésor américain Steve Mnuchin envisagerait un allègement, voire une suppression, de certains droits de douane imposés aux biens chinois.

Selon des sources proches du dossier, en réponse à ce geste d’apaisement, la Chine pourrait quant à elle s’engager à acheter 1 000 milliards de biens américains d’ici à 2024 afin de rééquilibrer la balance commerciale des deux pays.

Bien que non confirmées de source officielle, ces informations ont permis au marché des actions de terminer la semaine passée sur une note particulièrement positive.

Brexit, le bras de fer politique continue

Au terme de près de deux ans de longues négociations entre Londres et Bruxelles, les députés britanniques ont très largement rejeté le texte du Brexit présenté mardi soir à la Chambre des Communes (432 voix contre 202). Dans la foulée de cette déroute historique, la Première ministre britannique Theresa May est toutefois parvenue à résister au vote de défiance organisé à son encontre.

À l’approche de la date butoir du 29 mars, la pression populaire se fait de plus en plus forte avec 56% des citoyens britanniques désormais prêts à voter en faveur de l’Union européenne en cas de second référendum (Sondage YouGov "Pour ou contre le Brexit"). C’est dans ce contexte délicat que Theresa May devra dévoiler aujourd’hui son plan « B » dans la perspective d’un nouveau vote du Parlement britannique le 29 janvier prochain.

Les démocrates rejettent l’offre de Donald Trump

En direct de la Maison blanche ce samedi, le président américain a proposé une extension de trois ans de la protection des migrants sans papier en échange d’un financement de 5,7 milliards de dollars pour construire sur « mur ».

Sans grande surprise, cette offre considérée comme une simple reformulation de propositions déjà existantes a rapidement été refusée par les démocrates. Le « shutdown » le plus long de l’histoire des États-Unis se poursuit.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les investisseurs pourront suivre la 49ième réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos. En l’absence du président américain Donald Trump et de la Première ministre britannique Theresa May, tous deux trop occupés par leurs politiques intérieures, les regards se tourneront notamment vers le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro et son programme de libéralisation économique.

Ces prochains jours seront également marqués par les réunions de la Banque centrale japonaise de mardi à mercredi, et par celle de la Banque centrale européenne ce jeudi. De l’avis des analystes, les taux directeurs de ces deux institutions devraient rester inchangés.

Du côté de la micro-économie, les publications des entreprises américaines se poursuivront avec les résultats de Johnson & Johnson, Procter & Gamble, IBM, American Airlines et Starbucks.

Au-delà des statistiques économiques européennes et américaines attendues cette semaine, les investisseurs pourront également suivre le chiffre de croissance du produit intérieur brut chinois attendu en hausse de +6,4% pour le dernier trimestre de l’année 2018.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 18/01/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +1,98% au cours de la semaine passée, l’indice parisien poursuit son rebond en direction de la résistance des 4 900 points. En cas de franchissement de ce niveau clé, la hausse des cours pourrait se poursuivre en direction de la résistance suivante située à 5 170 points. À l’inverse, en cas de repli, les cours pourraient tester le support des 4 550 points, dont la rupture pourrait déclencher une nouvelle impulsion baissière en direction du support de 4 280 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 18/01/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -0,92% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD reprend une nouvelle fois la direction du support des 1,1290. En cas de rupture de ce niveau clé, une nouvelle impulsion baissière pourrait emmener les cours en direction du niveau symbolique des 1,1000. À l’inverse, en cas de rebond, les cours pourraient reprendre leur ascension en direction de la résistance des 1,1800.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 18/01/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -0,45% au cours de la semaine passée, le métal jaune voit sa progression stoppée par la résistance des 1 300$. En cas de franchissement de ce niveau clé, la hausse pourrait se poursuivre en direction des 1 365$. À l’inverse, en cas de poursuite de la correction, les cours pourraient venir tester le support des 1 235$ dont la rupture pourrait emmener les cours en direction du support suivant situé à 1 180$.

 

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.