Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 77% de comptes d’investisseurs non-professionnels perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.
Updates

Les opérations de vente à découvert à nouveau en vogue ? Des marchés boursiers agités en perspective ?

Après un été plutôt calme et généralement positif, les choses pourraient à nouveau devenir très inconfortables sur les marchés boursiers. La Réserve fédérale américaine n'est pas satisfaite de la baisse de l'inflation jusqu'à présent et veut prendre des contre-mesures encore plus fortes, ce qui alimente les craintes qu'une récession puisse être déclenchée pour de bon.

De plus, août et septembre sont statistiquement les mois boursiers les plus faibles de toute l'année. L'indice boursier allemand doit éviter d'atteindre un nouveau plancher pour l'année et, au mieux, franchir la barre des 14 000 points après avoir défendu avec succès la région autour de 12 500 points. Dans les intervalles hebdomadaires, le marché n'a pas encore formé de plancher ; la tendance à la baisse est restée intacte depuis novembre 2021. Et compte tenu de l'actualité défavorable et des craintes d'une récession en Allemagne, les investisseurs manquent actuellement de confiance et donc de volonté pour entrer en bourse à grande échelle avant l'hiver incertain.

Vendredi, le président de la Fed, M. Powell, a ôté tout espoir aux investisseurs de mettre en pause le retournement des taux d'intérêt au profit de la croissance dans un avenir proche. La courbe des taux aux États-Unis s'inverse à nouveau plus fortement. La menace de ré cession tient à nouveau les marchés boursiers fermement en main.

Allemagne 40 : le prochain écueil se profile-t-il à l'horizon ?

Si l'on devait donner un nouveau nom à la phase actuelle du marché, ce serait le marché des lapins : l'Allemagne 40 mène la majorité des investisseurs par le bout du nez, et suggère une tendance qui n'existe pas. Au moment où les investisseurs achètent et pensent avoir trouvé le bon prix cette fois-ci, le prix se heurte à un autre obstacle et se retourne vers le bas. À la fin de la chasse à la tendance, une chose est sûre : cette tendance claire n'existe tout simplement pas en ce début d'automne 2022.

L'Allemagne 40 teste le support à 12678 points pour la troisième fois cette année, à quelques jours de la fin du mois d'août. Une clôture hebdomadaire en dessous de ce support pourrait avoir des conséquences fatales : Le prix pourrait étendre sa correction à 11295 points. Ces deux prix sont des extensions de prix de Fibonacci du sommet de 123 que l'indice a formé de novembre 2021 à février 2022. Si le support de 11295 points ne tient pas non plus, une vente à découvert vers 9058 points pourrait se profiler. Là, près des plus bas de 2020, se trouve l'extension complète du sommet 123.

Un regard sur la Bourse de New York

Dans l'indice américain SPX 500, les limites sont presque aussi clairement définies : 4221 points à la hausse, 3946 points à la baisse. Entre les deux se trouve la zone sans tendance, parsemée de pièges pour les haussiers et les baissiers. Les tentatives de sortie des limites doivent être considérées comme douteuses pour l'instant : Les pièges à taureaux et à ours font partie des phénomènes typiques des phases latérales sans tendance. L'indice américain SPX 500 est également en train d'effectuer des virages sauvages en ce moment.

C'est ce qui s'est passé il y a quinze jours, lorsque des investisseurs trop optimistes ont spéculé sur le début d'une nouvelle tendance haussière et ont acheté l'indice US SPX 500 au-dessus de 4221 points. Vendredi, le piège haussier s'est rompu - l'indice US SPX 500 a plongé de près de 150 points et a fait avorter la tentative de formation d'une nouvelle tendance à la hausse. Il faut maintenant s'attendre à une poursuite de la phase sans tendance, dont la limite inférieure se situe à 3946 points comme mentionné ci-dessus. 

Le même comportement pourrait se produire à 3946 points. L'indice S&P 500 pourrait à nouveau dépasser les limites, mais cette fois pour piéger les baissiers - avec une chute insoutenable sous les 3946 points.

Saisonnalité : Les feuilles et les prix tombent en septembre

En fin de compte, les investisseurs qui n'essaient pas de suivre chaque mouvement de prix en corrigeant eux-mêmes le positionnement de leur portefeuille, mais qui gardent plutôt un œil sur l'ensemble de la situation, peuvent réussir. D'un point de vue saisonnier, les prix ont tendance à être orientés à la baisse jusqu'au 3 octobre. D'un point de vue saisonnier, septembre est le mois le plus faible du marché boursier.

Il reste à voir si ce cycle conduira à une nouvelle tendance à la baisse cette année. En ce moment, l'indice américain SPX 500 présente un sommet 123 à 4221 points et un creux 123 à 3946 points. Les deux modèles d'inversion de tendance travaillent l'un contre l'autre en ce moment et montrent une zone sans tendance entre leurs points d'entrée respectifs. Ce n'est que lorsque les limites sont durablement et définitivement laissées dans une direction ou dans l'autre que l'on peut parler d'une tentative de construction d'une nouvelle tendance.

Pour l'indice Allemand 40, l'attention se porte désormais sur la clôture hebdomadaire. Tant que celle-ci est supérieure à 12678 points, de nouvelles reprises sont possibles. Un passage sous ce niveau pourrait entraîner une augmentation rapide de la volatilité et de nouvelles pertes de cours.


CMC Markets est un prestataire de service d'exécution uniquement. Ces informations (qu'elle contiennent ou non des opinions) présentent un caractère purement informatif et ne tient pas compte de votre situation ou de vos objectifs personnels. Aucune des informations contenues dans ce document n'est (ou ne doit être considérée comme) un conseil financier, d'investissement ou autre auquel se fier. Aucun avis donné dans les documents ne constitue une recommandation de CMC Markets ou de l'auteur selon laquelle un investissement, un titre, une transaction ou une stratégie d'investissement particulier convient à une personne spécifique. Le matériel n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche sur les marchés d'investissement. Bien qu'il ne nous soit pas expressément interdit de traiter avant de fournir ce matériel, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant sa diffusion.

Avant de partir...

Essayez le trading des CFD sur notre plateforme innovante avec un compte démo. C'est gratuit et sans risque avec un capital virtuel à partir de 10 000 €.

cmc-mobile-trading-app