La Réunion Annuelle du Forum Economique Mondial à Davos

Alors que s’ouvre la 48ième édition de la Réunion Annuelle du Forum Economique Mondial, profitons-en pour revenir sur l’histoire, la mission et l’impact sur les marchés financiers de ce rendez-vous suisse devenu un incontournable de la scène politique internationale.


De l’European Management Forum au World Economic Forum (WEF)


Nous sommes en 1971 lorsqu’un professeur d’économie de l’Université de Genève (Klaus Schwab) réunit pour la première fois 444 dirigeants d’entreprises d’Europe occidentale avec un objectif bien précis : présenter aux chefs d’entreprise les pratiques de management alors en vogue aux Etats-Unis.

Soutenue par la Commission Européenne, cette première rencontre organisée dans le tout nouveau Centre de congrès de Davos débouche quelques mois plus tard sur la création de l’European Management Forum, une association à but non-lucratif installée à Genève et dont la réunion annuelle se tiendra désormais chaque mois de janvier.

Quelques années plus tard, dans un contexte marqué par les accords de Bretton Woods et par la guerre israélo-arabe, l’édition de 1974 ouvre une nouvelle thématique de réflexion en s’intéressant cette fois aux problématiques économiques et sociales. Puis, en 1987, l'European Management Forum est rebaptisé World Economic Forum afin d’augmenter la portée de son message. Ce rendez-vous économique et politique devient dès lors une tribune utilisée par les politiques du monde entier afin d’apaiser certaines tensions géopolitiques et de résoudre les conflits internationaux. L’année suivante, Grèce et Turquie signent la Déclaration de Davos, premier succès pacifiste du World Economic Forum.

La mission du World Economic Forum

Association indépendante à but non-lucratif, le ForumEconomique Mondial s’est donné pour mission de faire avancer la coopération entre le secteur Public et le secteur Privé afin d’améliorer l’état du monde. Un objectif ambitieux pour lequel le World Economic Forum mobilise les principaux leaders mondiaux, qu’ils soient politiques, hommes d’affaires ou acteurs de la société civile.

La Réunion Annuelle du Forum Economique Mondial à Davos

Toujours guidée par l’impulsion initiale donnée par Klaus Schwab, l’association reste encore aujourd’hui très imprégnée par la Stakeholder management approach développée par son fondateur ; une approche managériale prenant en compte les intérêts de l’ensemble des parties prenantes d’une entreprise : ses actionnaires, ses clients, mais aussi les communautés auprès desquelles l’entreprise évolue (les gouvernements, les organisations internationales ou encore les institutions académiques).

Résolument tournées vers le futur, les réunions annuelles du Forum Economique Mondial débouchent souvent sur l’émergence ou la popularisation de nouveaux concepts. Ce fut notamment le cas en 2008, avec un discours tenu par Bill Gates sur le Creative Capitalism, une forme de capitalisme dans lequel les forces du marché sont utilisées pour répondre aux besoins des plus démunis.

Pour en savoir davantage sur la mission du ForumEconomique Mondial :
http://www3.weforum.org/docs/WEF_FoundationStatutes.pdf

Quels impacts sur les marchés financiers ?

Avec près de 500 journalistes présents (médias en ligne, presse écrite, radio et télévision), la Réunion Annuelle de Davos constitue l’évènement phare du Forum Economique Mondial, et les leaders du monde entier ont bien saisi tout l’intérêt de cette tribune médiatique, particulièrement propice aux annonces et déclarations.

La prudence est donc de mise sur les marchés à l’approche d’un évènement tel que le Forum Economique Mondial de Davos, où les rumeurs, les annonces et les démentis sont susceptibles de générer une forte volatilité. Car si le monde ne se change pas en une poignée de jours, les personnes présentes lors de ce rendez-vous et les projets susceptibles d’y voir le jour ou d’y être annoncés ont quant à eux le potentiel de faire bouger les lignes, et donc d’avoir un impact fort sur la cotation de la plupart des actifs financiers.

Pour la 41ième édition et en pleine crise de l’euro, Nicolas Sarkozy, conscient de l’impact de ses déclarations sur les marchés financiers, avait ainsi profité de la présence d’un parterre de journalistes et décideurs venus du monde entier pour soutenir la monnaie unique : « Je peux vous assurer que aussi bien Mme Merkel que moimême, jamais, vous m'entendez, jamais, nous ne laisserons tomber l'euro, jamais". L’euro s’était alors apprécié de 0,50%dans les minutes suivant sa déclaration.

Au-delà du marché des changes, directement impacté par les annonces économiques et géopolitiques, le cours des actions des dirigeants d’entreprise présents lors du Forum de Davos sera lui aussi scruté par des analystes et des investisseurs à l’affût de partenariats, de contrats ou d’indices stratégiques.

Liste des speakers 2018 :
https://www.weforum.org/events/world-economic-forum-annual-meeting-2018/speakers

Un contexte géopolitique riche, des enjeux environnementaux et sociétaux cruciaux, et la présence (toujours incertaine) de dirigeants aussi imprévisibles que Donald Trump, cette 41ième édition du ForumEconomique de Davos s’annonce d’ores et déjà passionnante.