75% des comptes CFD de clients de détail perdent de l'argent.

ETF et CFD : deux produits similaires mais bel et bien différents

Malgré leurs multiples points communs, les ETF et les CFD présentent néanmoins plusieurs différences de fonctionnement qu’il est nécessaire de bien comprendre avant de choisir l’un ou l’autre de ces produits financiers.

Les différences entre ETF et CFD

Les ETF (Exchange Traded Funds) et les CFD (Contracts For Difference) font partie des produits financiers dérivés les plus échangés sur les marchés financiers. Longtemps réservés aux investisseurs institutionnels, ces produits séduisent désormais un nombre croissant de particuliers attirés par leur relative simplicité, mais pas toujours pleinement conscients de leurs modes de fonctionnement. Faisons donc le point sur les caractéristiques et différences des ETF et CFD.

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Les Exchange Traded Funds (ou Trackers) sont des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) cotés en bourse et réglementés. Ils ont pour but de répliquer la performance d’un indice (celle de l’indice boursier français CAC 40 par exemple), que ce soit à la hausse ou à la baisse. Un ETF ne reflète qu’une partie de la valeur d’un indice, il peut par exemple ne valoir qu’un millième de la valeur d’un indice mais suivra les mêmes variations que ce dernier.
 
Un ETF passif réplique les variations d’un indice boursier, le gestionnaire de ce dernier doit simplement reproduire à l’identique les variations de l’indice sous-jacent. Il ne doit en aucun cas chercher à influer sur le cours de celui-ci, il ne cherche donc pas à battre le marché.
 
Un ETF actif offre quant à lui un certain degré de liberté au gérant qui pourra s’éloigner de la composition de l’indice boursier sous-jacent dans le but d’en améliorer la performance ou d’en diminuer le profil de risque.
 
Parmi ces ETF passifs et actifs, il existe alors des ETF physiques, dans le cadre desquels les gérants achètent directement chacune des composantes de l’indice boursier afin d’en répliquer la performance, et les ETF synthétiques, dans le cadre desquels les gérants font appel à des contrats de swaps et autres produits financiers dérivés afin de reproduire la performance de l’indice. Ainsi, si les ETF physiques offrent l’avantage de répliquer la performance de l’indice sous-jacent avec une grande précision, ils s’accompagnent généralement de frais importants (liés à la négociation de chacune des composantes). À l’inverse, si les ETF synthétiques présentent des frais plus attractifs, leurs performances peuvent s’avérer plus inégales, d’autant plus que certaines contreparties des produits financiers dérivés utilisés peuvent faire défaut.
 
Qu’il soit passif ou actif, physique ou synthétique, l’ETF reste un produit financier relativement simple pouvant être acquis de la même manière qu’une action, via l’ouverture d’un compte-titres par exemple. Pour spéculer avec souplesse sur les marchés financiers, les investisseurs de court terme et les Traders lui préfèrent néanmoins le CFD.

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Les Contracts For Difference (CFD) sont des instruments financiers dérivés qui permettent, comme pour les ETF, de reproduire les variations de cours d’un sous-jacent, que ce dernier soit un indice, une action, une matière première ou une devise.
 
Lors d’une opération sur CFD, l’investisseur ne détient pas réellement les actifs financiers sous-jacents. Ce dernier se contente en effet de parier sur l’évolution de leurs prix, à la hausse ou à la baisse grâce à la vente à découvert. Ce produit est donc particulièrement apprécié par tous les acteurs qui souhaitent miser sur des produits financiers, sans pour autant gérer les contraintes que posent l’acquisition et la détention de ces derniers.
 
Pour ce faire, il suffit d’ouvrir un compte auprès d’un courtier en ligne proposant des CFD. Dans une situation d’achat, si la valeur de ces derniers augmente, il y aura un profit, et l’investisseur gagnera de l’argent (à condition que la somme gagnée soit supérieure aux frais de courtage). À l’inverse, si la valeur du CFD diminue, l’investisseur perdra de l’argent quand il les revendra. Dans une situation de vente à découvert, le résultat des performances est alors inversé, l’investisseur gagne de l’argent en cas de baisse, mais en perd en cas de hausse.
 
La particularité des CFD, et ce qui les rend pour de nombreux investisseurs intéressants, réside principalement dans l’effet de levier qui leur est associé. Il est en effet possible d’investir davantage que l’argent déposé sur le compte. Les profits peuvent alors être extrêmement élevés, mais à l’opposé, les pertes aussi peuvent être importantes.

CFD VS ETF : les différences

S’il semble y avoir de nombreuses similitudes entre ces deux produits financiers, il existe malgré tout plusieurs différences, dont deux particulièrement importantes.
 
Une première différence fondamentale réside dans la propriété des titres financiers sous-jacents. En effet, dans le cas d’un ETF physique, l’investisseur possède une infime partie de nombreuses actions (par exemple dans le cas d’un ETF CAC40, les investisseurs possèdent une infime partie de chacune des 40 entreprises). Pour un CFD en revanche, l’investisseur ne possède aucun titre financier. Il se contente donc d’enregistrer des plus ou moins-values en fonction des variations de prix du marché.
 
Une deuxième différence fondamentale est cette fois-ci d’ordre juridique. Là où un ETF est régulé selon les règles d’un marché organisé, un CFD appartient au marché de gré à gré, le courtier bénéficie donc de règles de fonctionnement assouplies, de quoi proposer généralement des prix plus attractifs. 

3 avantages des CFD sur les ETF

Une plus grande souplesse

Les CFD permettent de miser sur les variations de prix d’un très grand nombre d’actifs financiers, à la hausse comme à la baisse, et tout en ajustant avec précision la taille de ses positions grâce à l’effet de levier. Lors de l’ouverture et de la clôture de ses positions, l’investisseur dispose donc d’une meilleure agilité.

Des cotations en continu

Si un ETF ne peut être traité que pendant les horaires d’ouverture de la bourse, ce n’est pas le cas des CFD qui voient leurs cotations étendues, et assurées 24h/24 sur certains marchés tels que le Forex. Cette caractéristique permet donc aux investisseurs de profiter de séances de Trading allongées, tout en réduisant le risque de gap d’une séance à l’autre.

Une meilleure facilité d’accès

Enfin, si les démarches pour négocier des ETF peuvent parfois s’avérer un peu complexes, les CFD sont quant à eux très simples d’accès puisqu’il suffit pour les négocier d’ouvrir un compte auprès d’un courtier en ligne, puis de se connecter à sa plateforme de Trading.
 
Vous voilà désormais informés sur les points communs et différences des ETF et CFD. Si l’investissement sur ETF peut avoir de l’intérêt pour des opérations de long terme, il est en revanche préférable de vous tourner vers les CFD pour des opérations de plus court terme, notamment pour pratiquer le Scalping, le Day Trading, ou le Swing Trading. Pour en apprendre davantage sur les marchés financiers, vous pouvez d’ailleurs consulter notre espace éducatif dédié.

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

Ouvrir un compte réel

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel.

Ouvrir un compte démo

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

TOP

Ce site internet utilise des cookies afin d’optimiser l’expérience utilisateur. Pour accepter les cookies, merci d’utiliser notre site internet de manière usuelle.

Alternativement, vous pouvez modifier vos préférences liées aux cookies en accédant à notre Politique de gestion des cookies. En savoir plus

Fermer
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.