Crise géopolitique entre l’Iran et les États-Unis, bonne santé du secteur bancaire américain, et dynamisme du marché des matières premières, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 24 juin 2019.

Regain de tension entre Washington et Téhéran

Jeudi, l’abattage d’un drone américain par l’armée iranienne a bien failli déclencher une guerre ouverte entre les États-Unis et l’Iran. Au lendemain de cette offensive, le président américain Donald Trump aurait en effet ordonné le lancement d’une contre-attaque (dont le bilan aurait pu atteindre les 150 victimes) avant de se raviser et d’annuler l’opération in extremis.

Dans le weekend, les services américains auraient tenté cette fois-ci de prendre le contrôle des missiles et systèmes de lancement iraniens au-travers d’une cyberattaque alors que le Conseiller à la sécurité nationale John Bolton mettait en garde l’Iran contre de nouvelles sanctions, appelant Téhéran à ne pas confondre la « prudence » américaine avec une quelconque forme de « faiblesse ».

Stress-test réussi pour les banques américaines

Aux États-Unis, la totalité des dix-huit grandes banques résisteraient au scénario du pire proposé par les autorités de régulation américaines. 410 milliards de dollars de pertes ne suffisant a priori pas à altérer la capacité de financement de ces établissements.

Publié s vendredi, ces bons résultats devraient mettre du baume au cœur d’un secteur bancaire dont les marges sont en baisse dans un environnement de taux bas parti pour durer. Bien que tous ces établissements aient passé le test dès le premier tour, certains l’ont malgré tout réussi de justesse, comme la banque Capital One. Goldman Sachs et Morgan Stanley, en délicatesse l’an dernier, ont cette fois-ci réussi le test sans difficulté.

La bonne semaine des matières premières

Avec des hausses hebdomadaires respectives de +7,11% et de +4,30%, le baril de pétrole et l’once d’or ont le vent en poupe. Soutenus par les tensions géopolitiques et par les dernières décisions de politique monétaire des banques centrales, ces matières premières profitent donc pleinement de l’actualité, le métal jaune profitant également de son statut de valeur refuge idéale pour se protéger de l’inflation.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les investisseurs pourront suivre l’évolution des relations entre l’Iran et les États-Unis alors que Washington pourrait annoncer de nouvelles sanctions à l’encontre de Téhéran dès aujourd’hui. Dans ce contexte international pour le moins tendu, les investisseurs auront également un œil sur les préparatifs du G-20 dont le coup d’envoi sera donné ce vendredi au Japon.

En parallèle de cette rencontre multilatérale, la Chine et les États-Unis pourraient être amenés à prolonger leurs négociations pour mettre fin à l’escalade des mesures protectionnistes et finaliser un accord commercial. Au Royaume-Uni, les regards se porteront quant à eux sur le duel opposant Boris Johnson et Jeremy Hunt pour la présidence du parti conservateur britannique.

Sur le front économique, les investisseurs pourront suivre de multiples statistiques américaines avec la publication de plusieurs indices de confiance, ainsi que quelques statistiques européennes dont le très attendu indice des prix à la consommation vendredi.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 21/06/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +2,99% au cours de la semaine passée, l’indice parisien poursuit son ascension. Dans ce contexte, les cours pourraient venir tester la résistance des 5 600 points dont le franchissement permettrait d’envisager un test de la résistance suivante, située à 5 650 points et correspondant aux plus hauts historiques du CAC 40. En cas de correction, les cours pourraient en revanche revenir tester le support des 5 150 points, dont la rupture pourrait faire entrer l’indice parisien dans une tendance baissière susceptible de l’entraîner en direction du support majeur des 4 550 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 21/06/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +1,44% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD repart de l’avant. Dans ce contexte, l’impulsion haussière pourrait se poursuivre en direction de la résistance des 1,1430 dont le franchissement permettrait à la monnaie unique de retrouver une tendance de fond haussière face au billet vert. À l’inverse, en cas de rupture du support des 1,1100, une nouvelle impulsion baissière pourrait alors emmener les cours en direction du seuil symbolique des 1,1000.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 8 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 21/06/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +4,29% au cours de la semaine passée, le métal jaune renoue avec le seuil symbolique des 1 400$. Dans ce contexte, les cours pourraient venir tester la résistance des 1 430$, dont le franchissement pourrait alors permettre aux cours de venir au contact du niveau clé des 1 520$. À l’inverse, en cas de correction, les cours pourraient revenir tester le niveau des 1 345$, dont la rupture pourrait alors déclencher une impulsion baissière en direction des supports suivants situés à 1 265$ et 1 235$.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.