Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 73% de comptes d’investisseurs non-professionnels perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. ous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.
Weekly outlook

La semaine à venir : Minutes de la Fed ; PIB américain, résultats de Zoom

Deux événements économiques majeurs ont lieu aux Etats-Unis cette semaine, avec la publication du procès-verbal de la réunion de mai de la Fed mercredi, et la confirmation de la contraction surprise de 1,4% du PIB américain au premier trimestre jeudi. 

Dans l'actualité des entreprises, attendez-vous aux résultats de Nvidia, Ted Baker et Zoom.  

ÉVÉNEMENT PRINCIPAL :

Mercredi - Minutes de la Réserve fédérale

Comme prévu, la Réserve fédérale a relevé ses taux de 50 points de base, portant la limite supérieure du taux des fonds à 1 %. Il avait été dit que certains membres du comité souhaitaient une hausse de 75 points de base, mais ces inquiétudes ont été dissipées, tous les membres du FOMC ayant accepté une hausse de 50 points de base.

La banque centrale a également présenté le début du programme de réduction du bilan, qui commencera par 47,5 milliards de dollars en juin et passera à 95 milliards de dollars par mois après trois mois. Cela pourrait être interprété comme une attitude dovish, étant donné que la banque centrale a commencé le programme à partir d'une base faible, puis l'a augmenté, plutôt que de lancer 95 milliards de dollars d'emblée. 

Le président de la Réserve fédérale, Jay Powell, a également dé claré que, sur la base des données actuelles, la Fed n'avait pas l'intention d'aller plus vite que 50 points de base en un seul mois, enterrant fermement toute perspective que la Réserve fédérale soit beaucoup plus agressive dans les mois suivants. Il a spécifiquement souligné qu'une hausse de 75 points de base n'était pas une option activement envisagée par le FOMC, même si, dans ses commentaires ultérieurs, il a pris soin de ne pas l'exclure complètement. 

La discussion sur la réduction du bilan est susceptible d'être la plus intéressante lors de la lecture du procès-verbal de cette semaine, en particulier la décision de commencer par 47,5 milliards de dollars, plutôt que de se lancer directement dans une réduction de 95 milliards de dollars par mois.  Le démarrage lent de ce programme suggère qu'il pourrait y avoir une certaine anxiété sur la façon dont cela pourrait se dérouler dans les mois à venir. 

Les récents commentaires de l'ancien président de la Réserve fédérale de Richmond, Jeffrey Lacker, laissent entrevoir la possibilité d'une plus grande volatilité des marchés financiers, la Réserve fédérale pouvant être contrainte de choisir entre ralentir le rythme des liquidations en réponse à la volatilité des marchés et à l'élargissement des écarts de crédit, ou maintenir une politique stricte pour lutter contre l'inflation..

AUTRES ÉVÉNEMENTS IMPORTANTS (23-27 MAI) :

LUNDI 23 MAI

Zoom Q1 résultats

Il ne fait aucun doute que Zoom a été un gagnant lorsqu'il s'agit d'accroître ses revenus grâce à la pandémie. Malheureusement, la performance du cours de l'action n'a pas été brillante au cours des 18 derniers mois, depuis son sommet à 588 $ en octobre 2020. Aujourd'hui, il est retombé à son niveau d'avant la pandémie, sous la barre des 100 dollars. À la fin de l'année dernière, le chiffre d'affaires s'élevait à 4,1 milliards de dollars, soit une hausse de 55 % par rapport à l'année précédente, et la société gagnait en moyenne plus d'un milliard de dollars par trimestre. 

Il a toujours été difficile d'égaler le type de croissance observé au cours des 12 derniers mois et, dans une certaine mesure, les investisseurs ont été un peu déçus par la prudence des prévisions pour 2023. Zoom a déclaré qu'elle s'attendait à un chiffre d'affaires annuel compris entre 4,53 et 4,55 milliards de dollars, ainsi qu'à des bénéfices annuels de 3,48c par action. Les bénéfices du premier trimestre devraient s'élever à 0,87c par action.   

MARDI 24 MAI 

Déflateur de base US (avril)

La mesure de l'inflation préférée de la Fed, le déflateur des dépenses personnelles de consommation (PCE), a augmenté de 5,2 % au cours de la période de 12 mois se terminant en mars, mais devrait diminuer à 4,9 % au cours de l'année se terminant en avril, la bataille pour contenir l'inflation semblant avoir commencé sérieusement.

Après avoir relevé les taux de 25 points de base en mars, elle a procédé à une hausse de 50 points de base au début du mois, avec la promesse d'une nouvelle hausse de 50 points de base en juin et de 25 points de base par la suite. Dans certains des chiffres les plus récents de l'IPC, il semble y avoir un certain optimisme quant au fait que les pressions inflationnistes commencent à approcher de leur pic, bien que cela reste à voir. 

Alors que l'IPC global a connu une baisse modeste à 8,3 % en avril, les prix à la production se sont également avérés légèrement plus résistants que ne le souhaiteraient peut-être les responsables de la Fed. Le seul point positif est que la force du dollar américain est susceptible d'agir comme un ancrage sur la pression inflationniste à la hausse. 

Indice des directeurs d'achat (PMI) Allemagne/France

Ces chiffres PMI flash perdent rapidement de leur crédibilité, du moins en ce qui concerne les chiffres principaux, lorsqu'il s'agit d'évaluer la résilience ou non des économies françaises et allemande. En ce qui concerne l'économie au sens large, il est tout à fait évident que la croissance économique est en difficulté dans l'ensemble du bloc. Les chiffres de l'indice PMI donnent l'impression que tout va bien, mais rien n'est moins vrai. La hausse des prix de l'énergie et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement posent des défis importants aux entreprises, grandes et petites. Les indices PMI de l'industrie manufacturière et des services devraient tous ralentir par rapport aux chiffres de l'ordre de 50 % enregistrés en avril au Royaume-Uni, en Allemagne et en France.

MERCREDI​ 25 MAI

Minutes de la Réserve fédérale

Voir l'événement principal, ci-dessus.

Nvidia Q1 résultats

Il y a seulement six mois, les actions de Nvidia se négociaient à des niveaux record, après une mise à jour du troisième trimestre qui a vu les revenus et les bénéfices dépasser largement les attentes. La société a également dépassé les attentes au quatrième trimestre, mais il semblerait que plus on place la barre haut, plus il est difficile de faire mieux. Ses prévisions pour le premier trimestre, qui s'élèvent à 8,1 milliards de dollars, soit 900 millions de dollars de plus que le consensus, ont entraîné une chute brutale de l'action, qui a également été rattrapée par la grande liquidation du Nasdaq, qui a vu la valeur de l'action divisée par plus de deux. Les quatre derniers trimestres ont été marqués par une augmentation significative des revenus, avec l'espoir que les chiffres du premier trimestre de cette semaine en fassent cinq d'affilée. 

La décision de se retirer de l'accord avec ARM devrait coûter à Nvidia 1,36 milliard de dollars, ce qui, bien que décevant, est probablement une sage décision, permettant à la direction de se concentrer sur la gestion des différents problèmes de la chaîne d'approvisionnement. Le jeu reste la principale activité de Nvidia et a connu une croissance de 37% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre, à 3,42 milliards de dollars, mais son activité de données rattrape son retard avec une croissance de 71% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre, à 3,26 milliards de dollars. Les bénéfices du premier trimestre devraient s'élever à 1,30 c par action.    

Snowflake Q1 résultats 

La liquidation du Nasdaq a également touché le cours de l'action de Snowflake, qui a maintenant perdu plus de 60 %. Il s'agissait d'un réajustement nécessaire des attentes pour une société dont les revenus annuels s'élevaient à 1,2 milliard de dollars et dont la capitalisation boursière dépassait 85 milliards de dollars à la fin de l'année dernière. Les revenus annuels ont augmenté de plus de 100 % par rapport à l'année précédente, mais la société n'a jamais été en mesure d'atteindre ce niveau à l'avenir. Les revenus du quatrième trimestre ont dépassé les attentes, s'établissant à 383,8 millions de dollars, tandis que les pertes se sont élevées à -132 millions de dollars. Ses marges semblent encore saines ; cependant, les coûts ont augmenté assez fortement et, alors que l'entreprise devrait voir ses revenus annuels passer à un peu plus de 2 milliards de dollars pour la nouvelle année fiscale, et réaliser un bénéfice, il reste à voir si cela sera suffisant pour empêcher une nouvelle baisse du cours de l'action. Les revenus du premier trimestre devraient augmenter de 80 % pour atteindre environ 385 millions de dollars, tandis que les pertes devraient s'établir à 0,01 centime par action.

JEUDI 26 MAI

PIB T1 américain

La première itération du PIB américain du premier trimestre a été un peu un choc. Nous avons vu une contraction de -1,4 % contre une prévision d'une expansion de 1 %, ce qui soulève la question de savoir comment les marchés ont pu se tromper à ce point. La contraction surprise de -1,4 % du PIB annualisé a suscité des inquiétudes quant à la possibilité que l'économie américaine se dirige vers un ralentissement de type stagflationniste, voire une récession, malgré les faibles niveaux de chômage. Le commerce net a contribué à une baisse de 3,2 %, tandis que les stocks ont connu une baisse de 0,8 % en raison de la perturbation de la chaîne d'approvisionnement. La consommation personnelle a été assez résiliente ; cependant, elle sera confrontée à des défis dans les mois à venir en raison de la hausse des prix. Aucun changement significatif n'est attendu dans l'ajustement de cette semaine.

Ted Baker résultats annuels

Les actions Ted Baker ont connu une hausse décente au cours des dernières semaines, principalement à la suite d'informations publiées en mars selon lesquelles Sycamore Partners, basé à New York, envisageait une offre pour l'entreprise. La route a été longue et difficile pour Ted Baker ces dernières années. Lors de sa dernière mise à jour commerciale, Ted Baker a indiqué que des progrès avaient été accomplis pour redresser une entreprise minée par des scandales et des erreurs comptables. La mise à jour commerciale du quatrième trimestre a montré que les ventes du groupe ont augmenté de 35 % par rapport à l'année précédente, contre 18 % au troisième trimestre. Les marges se sont également améliorées, augmentant de 350 points de base sur tous les canaux. Les niveaux de stocks se sont également améliorés, tandis que les ventes en magasins et au détail montrent des signes de reprise, les volumes commençant à revenir aux niveaux d'avant la crise. 

Bien que la direction de Ted Baker ait finalement rejeté l'offre de Sycamore Partners qui évaluait l'entreprise à 254 millions de livres sterling, la société a annoncé qu'elle lançait un processus de vente officiel. Si cela conduit quelqu'un à faire une offre reste à voir, mais la marque Ted Baker reste solide malgré tous les problèmes récents. Alors que les actions sont bon marché à environ 140 pence, il serait dommage que tout le travail acharné de l'équipe de direction actuelle aboutisse à l'achat de l'entreprise à bas prix. N'oublions pas qu'en 2018, les actions étaient à 30 £ avec une capitalisation boursière de 1,3 milliard de livres.           

VENDREDI 20 MAI

Pas d'annonces majeures.

Calendrier des résultats

LUNDI 23 MAI RÉSULTATS
Big Yellow Group (UK) Résultats annuels
Kainos (UK) Résultats annuels
Kingfisher (UK) Q1
Zoom Video Communications (US) Q1
MARDI 24 MAI RÉSULTATS
Abercrombie & Fitch (US) Q1
Bytes Technology (UK) Résultats annuels
Cranswick (UK) Résultats annuels
HomeServe (UK) Résultats annuels
Petco Health & Wellness (US) Q1
Ralph Lauren (US) Q4
Shaftesbury (UK) Résultats semestriels
SSP Group (UK) Résultats semestriels
Topps Tiles (UK) Résultats semestriels
MERCREDI 25 MAI RÉSULTATS
Dick's Sporting Goods  (US) Q1
DXC Technology (US) Q1
EnerSys (US) Q4
HICL Infrastructure (UK) Résultats annuels
Marks & Spencer (UK) Résultats annuels
Nvidia (US) Q1
Pets at Home (UK) Résultats annuels
Severn Trent (UK) Résultats annuels
Snowflake (US) Q1
Splunk (US) Q1
SSE (UK) Résultats annuels
Synairgen (UK) Résultats annuels
JEUDI 26 MAI RÉSULTATS
AJ Bell (UK) Résultats semestriels
Auto Trader (UK) Résultats annuels
Costco (US) Q3
Dollar General (US) Q1
Gap (US) Q1
Johnson Matthey (UK) Résultats annuels
Ted Baker (UK) Résultats annuels
Workday (US) Q1
VENDREDI 27 MAI RÉSULTATS
Pas d'annonces majeures  

Les annonces de l'entreprise sont susceptibles d'être modifiées Tous les événements énumérés ci-dessus étaient corrects au moment de la rédaction.


CMC Markets est un prestataire de service d'exécution uniquement. Ces informations (qu'elle contiennent ou non des opinions) présentent un caractère purement informatif et ne tient pas compte de votre situation ou de vos objectifs personnels. Aucune des informations contenues dans ce document n'est (ou ne doit être considérée comme) un conseil financier, d'investissement ou autre auquel se fier. Aucun avis donné dans les documents ne constitue une recommandation de CMC Markets ou de l'auteur selon laquelle un investissement, un titre, une transaction ou une stratégie d'investissement particulier convient à une personne spécifique. Le matériel n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche sur les marchés d'investissement. Bien qu'il ne nous soit pas expressément interdit de traiter avant de fournir ce matériel, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant sa diffusion.