Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 73% de comptes d’investisseurs non-professionnels perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. ous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.
Updates

Bitcoin : survivra-t-il à l'hiver des cryptos ?

Les choses se réchauffent sur le marché des cryptomonnaies. La confiance dans leur potentiel à long terme est affectée par un changement dans la façon dont les investisseurs évaluent la croissance sur le marché boursier. Les investisseurs, dont la plupart prennent des positions « longues » sur les cryptos, voient leur foi mise à l'épreuve : quelle est la profondeur de la croyance en la hausse des prix, quelle est la force des proverbiales « Mains de diamant » (« Diamond Hands ») lorsque les prix ne cessent de chuter ?

Bitcoin : l'histoire se répète

Les marchés en général, et les cryptomonnaies ou le Bitcoin en particulier, suivent certains cycles qui se répètent sans cesse, de la surévaluation à la sous-exécution des attentes. Un pic du prix du Bitcoin à près de 70 000 $ à la fin du mois de novembre 2021 - c'est-à-dire au milieu de l'hiver saisonnier - est désormais suivi de l'hiver cryptographique : C'est ce que les fans purs et durs appellent de telles phases de correction prolongées dans les cryptos - des baisses de prix d'un bon 70 % entre un sommet et un creux - qui se sont également produites dans le passé, à savoir en 2018 et 2019/2020. Si vous considérez la correction de 2018 à 2020 comme un hiver prolongé pour les cryptos, il y a eu une baisse d'un bon 80 % pendant cette période, sans que les investisseurs qui ont acheté près du sommet ne revoient jamais leur prix d'entrée une seule fois. Il a fallu 154 semaines pour atteindre les sommets de 2018. Si l'histoire se répète, des prix autour de 70 000 $ ne seront probablement plus possibles avant la fin du mois d'octobre 2024.

Des temps instables pour les Stablecoins

Le mois de mai apporte une nouvelle aube pour les cryptos cette année. Le stablecoin Terra s'est avéré ne pas être si stable que cela et a glissé jusqu'à zéro : et ce, dans un crash éclair qui s'est étalé sur moins de huit jours. La particularité de cet effondrement est que Terra n'était pas un alt-coin de deuxième ou troisième rang dont personne ne connaissait l'existence, mais l'une des dix principales cryptomonnaies en termes de capitalisation boursière. Terra pesait autant sur le marché boursier que la compagnie d'assurance Allianz, qui emploie 155 000 personnes dans le monde. Avec Terra, une valeur boursière comparable a été détruite en un temps très court.

L'espoir de nombreux investisseurs en crypto d'un redressement « épique » du cours est exprimé à plusieurs reprises sur les médias sociaux et dans les forums pertinents, mais le thème des derniers mois a en fait davantage consisté à se débarrasser des risques dans les portefeuilles qu'à en accumuler de nouveaux.

Changement de comportement chez les investisseurs en crypto

Ces derniers mois, nous avons vu les investisseurs en crypto commencer à se comporter de la même manière que les investisseurs dans les entreprises technologiques : ils ont réagi à une hausse historique des taux d'intérêt par des décotes dans les évaluations du Bitcoin, de l'Ethereum et fondamentalement de toutes les autres pièces. Les investisseurs en crypto ont éliminé le risque partout où ils le pouvaient. Par conséquent, on pouvait voir les cryptos suivre de près le Nasdaq Composite aux États-Unis.
 
La chute de Terra a encore érodé la confiance, à tel point que le journal allemand Handelsblatt a commencé un article sur les conseils comportementaux pour les investisseurs en crypto par la phrase sceptique : « Quiconque s'intéresse encore aux cryptos maintenant... ». L'intérêt a-t-il vraiment chuté à ce point ?

En regardant le Sentiment* de CMC Markets sur le Bitcoin aujourd'hui, l'image est claire. 70 % des clients de CMC Markets misent sur une hausse du prix du Bitcoin et seulement 30 % sur une baisse du prix du Bitcoin. Parmi les meilleurs clients qui ont pu augmenter la valeur de leur compte au cours des trois derniers mois, la proportion de vendeurs à découvert de Bitcoin, c'est-à-dire qui spéculent sur une baisse du prix, est plus élevée, à 49 %. Près de la moitié des meilleurs clients de CMC Markets s'attendent donc à ce que le prix du Bitcoin continue à baisser.

La chef de la BCE adopte un point de vue critique sur les cryptomonnaies

Christine Lagarde, la directrice de la Banque centrale européenne, est sceptique à l'égard des monnaies numériques et met en garde contre leurs risques. Dans une interview à la télévision néerlandaise, Mme Lagarde a déclaré qu'elle s'inquiétait des personnes « qui ne comprennent pas les risques, qui vont tout perdre et être terriblement déçues, c'est pourquoi je pense que cela devrait être réglementé ». Les cryptomonnaies, a-t-elle dit, n'ont aucune valeur car elles ne reposent sur rien et il n'existe aucun ancrage de sécurité sur lequel elles se fondent. 

 

L'outil Client Sentiment est fourni par CMC Markets à titre d'information générale uniquement, il est de nature historique et n'est pas destiné à fournir une quelconque forme de conseil de négociation ou d'investissement - il ne doit pas constituer la base de vos décisions de négociation ou d'investissement.


CMC Markets est un prestataire de service d'exécution uniquement. Ces informations (qu'elle contiennent ou non des opinions) présentent un caractère purement informatif et ne tient pas compte de votre situation ou de vos objectifs personnels. Aucune des informations contenues dans ce document n'est (ou ne doit être considérée comme) un conseil financier, d'investissement ou autre auquel se fier. Aucun avis donné dans les documents ne constitue une recommandation de CMC Markets ou de l'auteur selon laquelle un investissement, un titre, une transaction ou une stratégie d'investissement particulier convient à une personne spécifique. Le matériel n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche sur les marchés d'investissement. Bien qu'il ne nous soit pas expressément interdit de traiter avant de fournir ce matériel, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant sa diffusion.