79% de comptes d’investisseurs non-professionnels perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.

Construire une stratégie de couverture du risque de change efficace grâce aux CFD sur devises

CMC Markets

Lors d’un investissement réalisé à l’étranger, le retour sur investissement du Trader dépend bien évidemment de la performance de son opération, mais il dépend aussi des variations de taux de change.

Investir sur l’action Renault ou miser sur l’action Tesla semble revenir à effectuer deux actions très similaires. Pourtant, du point de vue de l’investisseur français, ces deux actions de constructeurs automobiles ont une différence essentielle : elles ne sont pas libellées dans la même devise, l’une est cotée en euros et l’autre l’est en dollars. Investir sur l’action Tesla expose donc l’investisseur français à un risque : le risque de change.

Qu’est-ce que le risque de change ? Comment gérer le risque de change grâce aux CFD sur devises ? Comment mettre en place une stratégie de couverture efficace ? Voici nos réponses à ces questions.

Qu’est-ce que le risque de change ?

Du point de vue d’un investisseur, le risque de change correspond à l’éventualité que sa performance soit affectée négativement par les fluctuations des monnaies étrangères via lesquelles il a investi.

Dans notre exemple d’un investissement réalisé sur la société américaine Tesla, il s’agit pour l’investisseur français du risque que pourrait représenter une dépréciation du dollar américain vis-à-vis de l’euro. En effet, dans un tel scénario, l’investisseur aurait beau gagner des dollars sur son trade américain, si in fine ces dollars valent moins une fois reconvertis en euros, alors l’opération perd tout à coup de son intérêt !

Bien que de faible ampleur, les mouvements du marché des changes peuvent suffire à transformer un trade gagnant en opération perdante. Au terme d’une année de Trading, les pertes de change cumulées peuvent alors avoir un impact très significatif sur les performances d’un Trader…​

Gérer le risque de change sur CFD

Lors d’investissements réalisés sur des produits financiers libellés dans une devise autre que l’euro, il est essentiel pour un Trader d’avoir conscience du risque de change auquel il s’expose.​

Non seulement le Trader peut être impacté par un mouvement haussier ou baissier de la devise étrangère face à l’euro (mouvements parfois aussi soudains que violents), mais il peut aussi et plus fréquemment être impacté par les différentiels de taux d’intérêt entre zones monétaires (dont il vaut mieux profiter des effets via une stratégie de carry Trade plutôt que d’avoir à les combattre).​

Pour bien gérer le risque de change, un Trader français peut choisir de se cantonner aux actifs financiers européens afin de ne plus être exposé aux fluctuations des devises étrangères. Malheureusement, cette approche revient à se priver de nombreuses opportunités de Trading à l’international. Dans les faits, les Traders préfèrent donc généralement accepter le risque de change ou le compenser via la mise en place de stratégies de couverture.

Se couvrir contre le risque de change grâce aux CFD

Afin de ne pas s’exposer trop fortement aux mouvements des taux de change, les investisseurs peuvent ouvrir des positions dites « de couverture ». Comme son nom l’indique, le but d’une position de couverture consiste tout simplement à couvrir un risque financier, c’est-à-dire à compenser ses pertes lorsque le taux de change évolue dans la mauvaise direction.

En l’absence de position de couverture, un Trader ayant investi à l’étranger à l’achat perd de l’argent lorsque la devise étrangère se déprécie face à l’euro et en gagne lorsque celle-ci s’apprécie face à la monnaie unique. 

En ouvrant une position de couverture de sens inverse à sa position initiale sur le marché des changes, les gains de la position de couverture viennent compenser les pertes de l’investissement, et inversement. Ainsi, quelle que soit la direction prise par le marché des changes, le Trader se trouve toujours dans une position neutre où seule la performance de son investissement compte. Les pertes de change de son investissement « à l’étranger » étant compensées par les gains de sa position de couverture, et inversement.

Ce type de protection mise en place par les investisseurs est d’ailleurs similaire aux stratégies de couverture mise en place par les entreprises ayant développé des activités d’importation ou d’exportation à l’international.

Bien qu’une opération de couverture puisse être ouverte sur tout type de produit financier dont les variations sont capables de compenser les variations de l’investissement initial, les CFD sont généralement les plus plébiscités par les Traders, et ce pour plusieurs raisons. D’une part, en raison des faibles coûts de courtage auxquels ils sont associés, d’autre part, en raison de la souplesse qu’ils offrent aux investisseurs, non seulement pour ajuster la taille de leurs positions de couverture, mais aussi pour la facilité avec laquelle ils permettent de réaliser des ventes à découvert.

La couverture « naturelle »

S’il est possible de neutraliser le risque de change sur chacun de ses investissements à l’étranger, deux considérations doivent néanmoins être prises en compte. D’une part, l’ouverture d’une position de couverture n’est pas toujours nécessaire, d’autre part, une couverture excessive (qualifiée de « surcouverture ») peut s’avérer contreproductive et augmenter le risque d’un compte de Trading au lieu de le réduire.

En effet, lorsque le Trader détient plusieurs positions ouvertes de façon simultanée sur plusieurs marchés, le risque de change de l’une peut venir compenser de façon partielle ou totale le risque de change de l’autre. Un tel phénomène porte le nom de « couverture naturelle ».

Plutôt que de couvrir chaque position de façon indépendante, mieux vaut donc chercher à calculer l’exposition au risque de change totale afin de n’ouvrir qu’une position de couverture par devise. Une telle pratique permet en effet de piloter plus finement ses opérations de couverture tout en évitant d’avoir à payer des frais de courtage trop importants.

Pour réussir sur les marchés financiers, un investisseur ne doit négliger aucun des paramètres de risque, et certainement pas le risque de change. Définir une stratégie de gestion des risques de change est donc l’une des conditions pour piloter avec succès ses investissements sur les marchés boursiers étrangers, le tout sans courir des risques inconsidérés.

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

Ouvrir un compte réel

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel.

Ouvrir un compte démo

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

TOP
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% de comptes d’investisseurs non-professionnels perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.