79% de comptes d’investisseurs non-professionnels perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.

Que sont les bandes de Bollinger ?

Les « Bollinger Bands® » sont un outil d’analyse technique très courant qui indique si le prix d’un instrument est élevé ou bas sur une base relative. Inventées par John Bollinger dans les années 1980, les bandes de Bollinger peuvent être appliquées à différents instruments financiers. Parmi ceux-ci figurent les indices, les devises et les actions.

Les bandes de Bollinger sont composées de trois lignes sur le graphique d’un trader. La ligne centrale de l’indicateur est la moyenne mobile individuelle (SMA) du prix de l’instrument. La bande supérieure est la SMA plus deux écarts-types. La bande inférieure est la SMA moins deux écarts-types.

En tant qu’outil d’analyse technique, les bandes de Bollinger montrent quand un instrument est en territoire de surachat ou de survente. Si le prix de l’instrument tend vers la bande supérieure, c’est généralement le signe qu’il est suracheté. Si le prix tend vers la bande inférieure, cela indique généralement qu’il est survendu.

Elles peuvent également être utilisées pour évaluer la volatilité. En période de trading calme, les bandes se resserrent. Lorsque les mouvements de prix sont volatils, les bandes s’élargissent. Les bandes de Bollinger sont l’un des outils d’analyse technique les plus couramment utilisés. Combinées à d’autres indicateurs, elles peuvent permettre aux traders de bénéficier des conditions de surachat et de survente sur le marché.

Comment utiliser les bandes de Bollinger

Lorsque les bandes de Bollinger sont appliquées à un graphique, le trader voit trois lignes. Comme mentionné ci-dessus, la ligne centrale est la moyenne mobile individuelle (SMA) de l’instrument. Elle correspond à la moyenne du prix sur une certaine durée. Elle est généralement fixée sur une période de 20 jours.

De part et d’autre de la SMA se trouve une bande de Bollinger. Les bandes de Bollinger ressemblent à une enveloppe autour du prix de l’instrument. Les largeurs des bandes sont déterminées par l’écart-type. L’écart-type fait référence à la volatilité des mouvements de prix de l’instrument. Il est généralement fixé à 2.0.

La période est le nombre d’intervalles qui sont inclus dans le calcul des bandes de Bollinger. Un paramétrage de (20, 2) signifie que la période et l’écart-type sont fixés à 20 et 2,0, respectivement. Pour les bandes de Bollinger avec un paramétrage de 20, 2, les bandes sont calculées selon les formules suivantes :

Bande supérieure = SMA de 20 jours + (écart-type de 20 jours x 2)

Bande inférieure = SMA de 20 jours – (écart-type de 20 jours x 2)

Les bandes de Bollinger peuvent être utilisées sur toutes les périodes des graphiques, qu’ils soient hebdomadaires, quotidiens ou de cinq minutes. Les paramétrages peuvent être ajustés pour s’adapter à différents styles de trading. Lorsque le prix de l’instrument tend vers la bande supérieure, c’est le signe qu’il est suracheté. En règle générale, les traders cherchent à vendre lorsqu’ils pensent qu’un instrument est suracheté. Lorsque le prix de l’instrument tend vers la bande inférieure, c’est le signe qu’il est survendu. En général, les traders cherchent à acheter des titres qui sont survendus.

En tant qu’indicateur de trading, les bandes de Bollinger ne sont pas parfaites. Elles ne produisent pas toujours des signaux fiables. Par conséquent, il est préférable de les utiliser avec d’autres indicateurs d’analyse technique similaires.

les bandes de Bollinger démontrent les tendances de la Bourse DAX

Indicateurs similaires

Il existe un certain nombre d’indicateurs similaires qui peuvent être utilisés avec les bandes de Bollinger pour fournir des signaux de trading plus précis. Parmi ces outils d’analyse technique complémentaires, on peut citer :

Moyennes mobiles

Les moyennes mobiles sont un outil de trading courant. Elles sont utilisées par les traders pour déterminer la direction des tendances. Une moyenne mobile indique le prix moyen d’un titre sur une certaine période. La règle de base des moyennes mobiles est que si le prix d’un titre est supérieur à la moyenne mobile, la tendance est à la hausse. Si le prix est inférieur à la moyenne mobile, la tendance est à la baisse.

Les moyennes mobiles peuvent être établies sur des périodes différentes, en fonction de la stratégie du trader. Il existe également différents types de moyennes mobiles. Il y a des moyennes mobiles individuelles et des moyennes mobiles exponentielles.

Indicateurs stochastiques

Les indicateurs stochastiques constituent également un outil d’analyse technique bien connu. Ils sont utiles pour prévoir les inversions de tendance. Les stochastiques mesurent le momentum des mouvements de prix. Comme les bandes de Bollinger, les indicateurs stochastiques peuvent permettre aux traders d’identifier les niveaux de surachat et de survente.

Indicateur ATR

L’indicateur ATR (« average true range » ou fourchette réelle moyenne) est un indicateur technique qui mesure la volatilité. Conçu à l’origine pour analyser des matières premières, il peut être appliqué à d’autres instruments tels que les indices et les actions.

Un titre connaissant un niveau élevé de volatilité aura un ATR plus élevé. Un titre dont la volatilité est faible aura un ATR faible. Les traders utilisent l’ATR pour identifier les points d’entrée et de sortie. Cet outil peut être utile lorsqu’il est combiné avec d’autres indicateurs de trading.

Canaux Keltner

Les canaux Keltner sont des indicateurs basés sur la volatilité qui sont similaires aux bandes de Bollinger. La principale différence est que les canaux Keltner utilisent la gamme moyenne réelle pour fixer les largeurs de bande, au lieu de l’écart-type. Les canaux Keltner utilisent également une moyenne mobile exponentielle comme ligne centrale.

Stratégies de trading des bandes de Bollinger

Il existe différentes stratégies que les traders utilisent avec les bandes de Bollinger. Les stratégies les plus courantes qui peuvent aider les traders sur les marchés haussiers ou baissiers sont les suivantes :

Double bottoms

Dans un double bottom, le prix d’un instrument baisse fortement, avec un volume important et se ferme en dehors de la bande de Bollinger inférieure. Il rebondit ensuite brièvement vers la bande centrale. Enfin, il baisse encore, cette fois à un volume plus faible, et se ferme juste à l’intérieur de la bande inférieure.

Ce schéma indique que la pression à la baisse s’est atténuée. Il y a un glissement des vendeurs vers les acheteurs. Souvent, le prochain mouvement de prix est un fort mouvement à la hausse à partir du deuxième creux. Les traders cherchent à adopter une position longue, en ciblant la bande centrale ou supérieure.

Inversions

Dans une stratégie d’inversion, les traders cherchent des signes indiquant que la tendance du prix de l’instrument va s’inverser. Par exemple, le prix peut s’écarter au-dessus de la bande de Bollinger supérieure, mais se fermer à côté du creux pour l’intervalle. Cela peut être un signe que la tendance va s’inverser à court terme. Le trader peut prendre une position courte, en ciblant la bande centrale. De la même manière, le prix peut descendre en dessous de sa bande de Bollinger inférieure, mais se fermer à côté du sommet pour l’intervalle. Cela indiquerait que le trader pourrait adopter une position longue, en ciblant la bande centrale.

Parcours des bandes

De nombreux traders pensent à tort que parce que le prix d’un titre a touché la bande supérieure, ils doivent adopter une position courte ou inversement. Or, ces mouvements de prix ne doivent pas être considérés comme des signaux de vente ou d’achat.

La seule pénétration des prix des bandes n’est pas un indicateur pour conclure une transaction. En effet, lors d’une forte tendance à la hausse ou à la baisse, les prix peuvent souvent rester immobilisés dans les bandes.

Resserrement des bandes de Bollinger

Cette stratégie utilise un indicateur appelé « largeur de bande ». La largeur de bande est calculée à l’aide de la formule suivante :

Largeur de bande = (valeur de la bande de Bollinger supérieure – valeur de la bande de Bollinger inférieure) / valeur de la bande de Bollinger centrale.

Le raisonnement de cet indicateur est que lorsqu’il atteint son plus bas niveau depuis six mois, les traders peuvent s’attendre à une augmentation de la volatilité. À ce moment, un resserrement est déclenché et le prix de l’instrument peut varier de manière significative.

Meilleures périodes

Les bandes de Bollinger peuvent être fixées sur de nombreuses périodes différentes et être adaptées à différentes stratégies de trading. Par exemple, les bandes peuvent suivre les mouvements sur des graphiques horaires, quotidiens, hebdomadaires et mensuels. Un trader qui observe les mouvements à long terme du prix d’un instrument peut préférer établir des bandes de Bollinger sur un graphique mensuel.

En revanche, un day trader à court terme peut préférer établir des bandes de Bollinger sur un graphique de cinq minutes. En réalité, il n’existe pas une meilleure période pour les bandes de Bollinger. La période utilisée dépend de la stratégie du trader.

Efficacité des bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger sont un indicateur d’analyse technique efficace, mais elles comportent des limites. Les bandes de Bollinger sont basées sur la moyenne mobile individuelle d’un instrument, qui utilise des points de données passés. Par conséquent, les bandes réagissent toujours aux mouvements de prix au lieu de les prévoir. En d’autres termes, les bandes de Bollinger sont réactives et non prédictives.

Les bandes de Bollinger sont également susceptibles de fournir de faux signaux. Par exemple, une fausse rupture se produit lorsque le prix d’un instrument passe par le point d’entrée de la transaction. Il signale une transaction, mais reprend ensuite l’autre direction. Il en résulte une transaction perdante.

Les traders doivent également savoir que les paramètres standard ne conviennent pas à toutes les stratégies. Les traders à long terme peuvent préférer utiliser un plus grand nombre de périodes et un écart-type plus élevé. Les traders à court terme peuvent préférer utiliser un nombre de périodes et un écart-type plus faibles.

Étant donné les limites des bandes de Bollinger, il est recommandé de les utiliser en combinaison avec d’autres outils d’analyse technique. Il peut s’agir de moyennes mobiles, d’indicateurs stochastiques et de lignes de tendance.

Résumé

En résumé, les bandes de Bollinger sont un outil d’analyse technique utile.

  • Les bandes sont utilisées pour analyser la volatilité et la force de la tendance. Les bandes de Bollinger peuvent également permettre de prévoir les inversions de tendance.
  • Les bandes de Bollinger apparaissent sous la forme de trois lignes sur un graphique. La ligne centrale est la moyenne mobile de l’instrument, tandis que les lignes supérieure et inférieure sont basées sur l’écart-type des mouvements de prix.
  • Les stratégies de trading les plus courantes consistent à identifier les double bottoms, les inversions et les schémas de resserrement.
  • Les traders doivent garder à l’esprit que les bandes de Bollinger sont basées sur des informations historiques. Par conséquent, les bandes réagissent aux mouvements de prix mais n’anticipent pas les mouvements de prix futurs.
  • Comme d’autres outils d’analyse technique, l’indicateur a ses limites. De ce fait, il est préférable de l’utiliser en combinaison avec d’autres indicateurs dans le cadre d’une stratégie de trading globale.

Disclaimer

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.

Compte CFD à risque limité en réel

Bénéficiez de notre gamme complète de produits et de tous nos outils de trading.

Ouvrir un compte réel

Compte CFD à risque limité en démo

Essayez-vous au trading de CFD avec un capital virtuel.

Ouvrir un compte démo

Ouvrez un compte CFD à risque limité dès maintenant pour commencer à trader

TOP
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% de comptes d’investisseurs non-professionnels perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.