Ralentissement de l’activité économique, décrochage de l’once d’or, et taxation des GAFA, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 4 mars 2019.

Croissance économique : la Chine rassure, le Royaume-Uni déçoit

La contraction de l’activité manufacturière chinoise au mois de février s’est finalement avérée moins forte que prévu. En effet, dans la dernière enquête Caixin/Market menée auprès des directeurs d’achat, l’indice PMI manufacturier de février ressort à 49,9 points, en nette amélioration par rapport au moins de janvier (48,3 points) et nettement supérieur aux attentes (48,5 points).

Alors que MSCI vient tout juste d’annoncer le quadruplement du poids des bourses chinoises de Shanghai et Shenzhen dans ses indices, cette statistique tombe à point nommé pour rassurer des investisseurs inquiets face au ralentissement de l’économie chinoise.

Outre-Manche en revanche, toujours victime des incertitudes du Brexit, l’économie britannique déçoit de nouveau avec une croissance de ses entreprises au plus bas depuis près de six ans et un indice de la Confédération britannique de l’Industrie de -3 au cours des trois derniers mois.

L’once d’or fait les frais du regain de confiance des investisseurs

À la hausse depuis plusieurs semaines, l’once d’or vient soudainement de perdre -2,59% au cours de la semaine passée. Aux avant-postes lors des pics de stress enregistrés par les marchés financiers, le métal jaune pâtit aussi de son statut de valeur refuge lorsque la confiance des investisseurs revient.

Rassurés par la perspective de politiques monétaires accommodantes tout comme par la désescalade des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis, les investisseurs ont donc choisi de délaisser temporairement l’once d’or.

L’heure reste malgré tout à la prudence, car si les marchés ont apprécié le report de la date butoir des négociations commerciales jusqu’ici fixée au 1er mars, une nouvelle déception concernant l’accord commercial imminent annoncé par le président Donald Trump serait quant à elle un véritable coup dur pour les investisseurs, et donc un nouveau catalyseur haussier potentiel pour l’once d’or.

Bercy entend taxer les GAFA à hauteur de 3% de leur chiffre d’affaires

Annoncée depuis plusieurs semaines déjà par le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire, la nouvelle taxe numérique prévue pour contrer les GAFA devrait concerner une trentaine de grands groupes et s’appliquer au taux forfaitaire de 3% de leur chiffre d’affaires. Appliquée à compter du 1er janvier de 2019, cette taxe devrait rapidement rapporter 500 millions d’euros par an au trésor français.


Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les investisseurs attendront des nouvelles de l’accord commercial sino-américain avec impatience et fébrilité. Dans cette attente, une pluie de statistiques économiques américaines viendra ponctuer l’actualité boursière avec la publication notamment de la balance commerciale mercredi ou de chiffres de l’emploi vendredi.

Point d’orgue de la semaine sur le front monétaire, la réunion de la Banque centrale européenne et la conférence de presse de son président Mario Draghi jeudi ne devraient pas déboucher sur une nouvelle variation de taux. Les investisseurs suivront toutefois avec attention le point de vue de l’institution quant aux perspectives de croissance ainsi que l’évolution de son discours sur un autre de ses outils monétaires : les opérations de financement de long terme.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans


Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 01/03/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,95% au cours de la semaine passée, l’indice parisien franchit la résistance des 5 220 points et poursuit son ascension. Dans ce contexte, la hausse pourrait se prolonger en direction des résistances suivantes situées à 5 545 points et 5 650 points. À l’inverse, en cas de correction, les cours pourraient venir tester l’ancienne résistance des 5 220 points qui pourrait désormais faire office de support. En cas de rupture de ce niveau clé, une baisse plus marquée pourrait alors ramener les cours en direction du support majeur des 4 545 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans


Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 01/03/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,24% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD poursuit son léger rebond. Dans ce contexte, les cours pourraient poursuivre leur ascension en direction de la résistance des 1,1800. À l’inverse, en cas de baisse accompagnée d’une rupture du support des 1,1290, une impulsion baissière pourrait emmener les cours en direction du niveau symbolique des 1,1000. Suite à cette longue phase de compression, tout regain de volatilité pourrait indiquer le début d’une nouvelle phase d’expansion.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 2 ans


Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 01/03/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -2,59% au cours de la semaine passée, le métal jaune corrige violemment suite à son échec sur la résistance des 1 345$. Dans ce contexte, l’once d’or pourrait poursuivre son repli en direction de ses principaux supports situés à 1 235$, et 1 180$. À l’inverse, en cas de reprise haussière, les cours pourraient venir tester de nouveau la résistance des 1 345$ dont le franchissement ouvrirait la voie vers la résistance suivante située à 1 365$.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.