Nouvel accord commercial à Washington, élections législatives européennes, et troisième chance pour le Brexit, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 20 mai 2019.

Les États-Unis ménagent leurs partenaires commerciaux

Aux prises avec la Chine dans un conflit commercial parti pour durer, les États-Unis ont semble-t-il fait le choix de soigner leurs relations avec leurs partenaires commerciaux limitrophes. Quelques jours seulement après l’imposition de nouveaux tarifs douaniers envers les biens chinois, Washington vient en effet de signer un nouvel accord commercial avec le Canada et le Mexique afin de retirer les barrières douanières mises en place l’an dernier sur les importations d’acier.

Un peu plus tôt, l’Europe et le Japon avaient eux aussi bénéficié de nouvelles concessions américaines avec le report des taxes douanières prévues à l’encontre des biens automobiles.

Alors que les indices boursiers de Wall Street ont vu leur volatilité augmenter considérablement au cours des toutes dernières semaines, le président américain Donald Trump semble donc bien décidé à se concentrer sur son principal adversaire commercial : Pékin.

Les élections européennes au cœur du marché des changes

À moins d’une semaine des élections législatives européennes, l’incertitude autour du scrutin pèse sur le moral des investisseurs. Preuve de cette tension sous-jacente, vendredi, les spreads entre les obligations d’États allemandes et les obligations d’États italiennes ont atteint leur plus haut niveau de l’année.

Alors que les contraintes budgétaires imposées par Bruxelles sont une nouvelle fois contestées par le gouvernement italien et que de multiples partis anti-européens pourraient bien augmenter nettement leur nombre de sièges au Parlement, les résultats du scrutin devraient s’avérer déterminant pour l’avenir de l’Union européenne. Dans cette dernière ligne droite, la monnaie unique pourrait donc enregistrer quelques pics de volatilité.

Theresa May propose un troisième accord de Brexit

L’échec des dernières négociations n’a semble-t-il pas suffit à décourager la Première ministre Theresa May. Bien déterminée à faire accepter un accord de sortie aux parlementaires britanniques, cette dernière vient en effet d’annoncer une troisième proposition d’accord. Prévu pour la semaine du 3 juin, ce nouveau vote apparaît désormais comme le vote de la dernière chance. En effet, si le texte venait à être rejeté une nouvelle fois, le Brexit pourrait alors se faire sans accord en date du 31 octobre 2019.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, au-delà de l’évolution du rapport de force sino-américain et des élections européennes, les investisseurs pourront suivre la publication des minutes de la Réserve fédérale américaine et de la Banque centrale europé enne. Attendus mercredi, ces deux documents pourraient permettre aux investisseurs d’affiner leurs scénarios de marché, notamment concernant la question clé de l’inflation.

Les marchés garderont également un œil attentif sur la publication de statistiques japonaises alors que le pays doit accueillir en fin de semaine le président américain Donald Trump. Dès aujourd’hui, le produit intérieur brut japonais du premier trimestre pourrait indiquer une stagnation, voire une légère inflexion, de l’économie japonaise.

Enfin, du côté du Vieux continent, les regards se tourneront vers la publication des indices PMI jeudi.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 17/05/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +2,08% au cours de la semaine passée, l’indice parisien repart de l’avant. Dans ce contexte, les cours pourraient revenir au contact de la résistance des 5 600 points dont le franchissement pourrait entraîner une accélération haussière en direction de la résistance suivante située à 5 650 points. À l’inverse, en cas de reprise baissière, les cours pourraient tester de nouveau le support des 5 245 points dont la rupture pourrait déclencher une nouvelle impulsion baissière en direction du support des 4 545 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 4 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 17/05/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -0,69% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD corrige de nouveau. Dans un contexte tendu pour cause d’élections législatives européennes, les investisseurs pourront surveiller un éventuel test du support des 1,1100 dont la rupture pourrait emmener les cours en direction du niveau clé des 1,1000. À l’inverse, en cas de reprise haussière, les cours pourraient reprendre leur hausse en direction de la résistance des 1,1430 dont le franchissement permettrait à la monnaie unique de s’affranchir de sa tendance de fond baissière.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 17/05/2019. Performances nettes. Les performances passé es ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -0,66% au cours de la semaine passée, le métal jaune se dirige de nouveau vers le support des 1 265$. En cas de rupture de ce niveau clé, une nouvelle impulsion baissière pourrait alors emmener les cours vers le support suivant situé à 1 235$. À l’inverse, en cas de reprise haussière, les cours pourraient reprendre leur progression en direction de la résistance des 1 325$ dont le franchissement ouvrirait alors la voie en direction des résistances suivantes situées à 1 345$ et 1 365$.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.