Utilisée par 19 pays membres et 4 micro-États, notre monnaie unique n’abrite que peu de mystères dans son étymologie tirée directement du nom de notre continent : l’Europe, elle-même nommée d’après le nom de cette princesse de Tyr enlevée par Zeus. Mais saviez-vous que sur le marché des changes la paire EUR/USD est parfois désignée par le terme Fiber en référence à la fibre de coton polymère utilisée dans les billets européens ? Cette anecdote n’est pourtant qu’une anecdote parmi tant d’autres, et nous allons voir que monnaies et paires de devises ont parfois des histoires et des surnoms encore plus originaux !

Le dollar américain (USD), Buck ou Greenback

Le premier surnom du dollar américain date du temps où les chasseurs américains avaient l’habitude de chasser les cerfs mâles (buck en anglais) pour échanger leurs peaux. Le terme Buck servait alors à désigner la monnaie d’échange. À l’arrivée de la monnaie papier, le surnom de buck est resté, et il n’est pas rare encore aujourd’hui d’entendre ce terme pour désigner le billet vert.

Le deuxième surnom attribué au dollar américain date de la guerre de Sécession. De 1861 à 1865, l’Union d’Abraham Lincoln et la Confédération de Jefferson Davis émettaient chacun leurs propres dollars. Le dollar émis par l’Union possédait cependant un verso vert distinctif d’où l’appellation Greenback, littéralement « dos vert ».

Et pour l’étymologie du terme dollar ? C’est une longue histoire qui remonterait au Moyen Âge et trouverait son origine dans le village tchèque de Joachimsthal où fut découverte une mine d’argent. Les monnaies frappées grâce au métal de cette mine prirent le nom de joachimsthaler. Abrégée en thaler, cette monnaie prit le nom de dólar à son arrivée en Amérique latine. Ce n’est que dans les années 1960 que fut adopté le terme dollar avant l’indépendance américaine.

La livre sterling (GBP)

Plus ancienne monnaie encore en circulation, une livre sterling (pound sterling) était à l’époque divisée en 20 shillings, eux-mêmes divisés à leur tour en 12 pence (singulier : penny). Depuis le Decimal Day du 15 février 1971, le shilling a disparu, et la livre est désormais divisée en 100 pence. Selon l’explication la plus répandue, le terme sterling viendrait du normand steorra (étoile) et ferait référence à la petite étoile présente sur les premiers pence.

Pour l’anecdote, les professionnels du marché des changes utilisent souvent le terme cable pour désigner la paire GBP/USD. Les premières cotations transatlantiques étaient en effet transmises par l’intermédiaire d’un câble sous-marin mis en service en 1866. Les communications transatlantiques font désormais appel à la fibre optique et aux satellites, mais le surnom est resté.

La paire EUR/GBP a elle aussi son surnom. Avec l’arrivée du tunnel sous la Manche et de la monnaie unique, les intervenants du marché des changes ont choisi le terme Chunnel pour faire référence à la cotation de la monnaie unique face à la livre sterling.

Kiwi et Loonie

Les noms d’oiseaux ont également la côte sur le marché des changes. Le dollar néozélandais est souvent affublé du nom d’un oiseau emblématique de la Nouvelle-Zélande : le Kiwi. Quant à la devise canadienne, suite à l’introduction en 1987 d’une pièce d’un dollar canadien dont l’une des faces était marquée d’une espèce de canard (Loon), celle-ci a conservé le surnom de Loonie.

Euppy, Geppy, Swissy, Aussie, et Ninja

EUR/JPY et GBP/JPY ont fait le choix de la contraction et sont respectivement surnommés Euppy et Geppy, le premier étant parfois orthographié Yuppy en raison de sa prononciation anglo-saxonne. Sur un même registre, Swissy et Aussie désignent respectivement les paires USD/CHF (franc suisse) et AUD/USD (dollar australien). USD/JPY est également parfois qualifié par le terme Ninja en référence aux espions et mercenaires japonais.

Le bitcoin

Apparu pour la première fois dans le papier de Satoshi Nakamoto publié le 31 octobre 2008, le terme bitcoin est une juxtaposition des termes bit et coin. Le bit est une unité de base du langage informatique pouvant prendre les valeurs 0 et 1, et le coin fait quant à lui référence au jeton monétaire. Son unité de base, le Satoshi descend directement du nom de son créateur. Les surnoms de cette nouvelle devise restent pour le moment discrets, mais ils ne sauraient tarder à émerger.

Vous l’aurez compris au-travers de la lecture de cet article, le monde de la finance ne manque pas d’imagination ! Un dernier ? USD/RUB et EUR/RUB ont été dernièrement surnommés Barnie et Betty en référence à la série télévisée Flintstones (Les Pierrafeu) où ces personnages ont pour nom de famille Rubble, le nom de la devise russe.