Nouveau rendez-vous manqué entre la Chine et les États-Unis, semaine boursière chaotique à Wall Street, et introduction en bourse d’Uber, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 13 mai 2019.

Toujours pas d’accord entre la Chine et les États-Unis

Malgré deux longues nouvelles journées de tractations, les négociateurs chinois et américains réunis à Washington n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur l’accord commercial qui aurait pu mettre un terme à la guerre commerciale en cours.

Alors que le taux de taxation de 200 milliards de dollars de biens chinois vient tout juste de passer de 10 à 25%, le président américain Donald Trump menace désormais de taxer la quasi-totalité des importations chinoises, soit 300 milliards de dollars de biens supplémentaires.

Près d’un an après la mise en place des premières mesures protectionnistes, le conflit semble donc encore loin d’être résolu en dépit des déclarations de bonnes intentions répétées des deux belligérants. Une nouvelle rencontre pourrait néanmoins avoir lieu dès le mois prochain en marge du sommet du G-20.

La pire semaine boursière de l’année 2019

Malmenés par l’actualité géopolitique et déçus par l’absence d’accord commercial, les indices boursiers américains ont enregistré vendredi leur pire performance hebdomadaire de l’année avec une baisse hebdomadaire de -2,18% pour l’indice S&P 500 (malgré une dernière séance dans le vert).

Bien que les économies chinoises et américaines résistent pour l’heure plutôt bien à la mise en place progressive de barrières douanières, les marchés semblent s’inquiéter chaque jour davantage de l’impact que pourraient avoir ces mesures protectionnistes à moyen et long termes sur le dynamisme de l’économie mondiale.

Les mauvais débuts d’Uber en bourse

Plus grosse introduction en bourse de valeur technologique depuis l’introduction de Facebook en 2012, l’entreprise Uber spécialisée dans la mise en relation d’utilisateurs et de conducteurs de service de transport a connu des débuts en bourse difficiles vendredi. Introduite au prix de 45$ par action, la société a en effet perdu -7,6% au cours d’une séance agitée pour terminer à 41,57$.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les investisseurs pourront suivre une nouvelle fois l’évolution du rapport de force entre la Chine et les États-Unis avec la possible mise en place des taxes douanières portant sur la dernière tranche de biens chinois. Au terme de cette semaine, le président américain Donald Trump devrait également se prononcer au sujet de la taxation des importations automobiles européennes. Alors que l’escalade protectionniste semble plus que jamais d’actualité, les marchés devraient donc guetter avec espoir et anxiété le moindre signe de détente.

Sur le front de la micro-économie, cette semaine sera marquée par les publications des géants chinois Alibaba et Tencent mercredi, ainsi que par la publication des résultats trimestriels de l’américain Walmart jeudi.

Sur le front de la macro-économie enfin, les investisseurs pourront suivre dès aujourd’hui les premières estimations du PIB européen au premier trimestre, ainsi que les chiffres de la consommation et de la production industrielle aux États-Unis. La publication des chiffres d’inflation en zone euro devrait également être très suivie vendredi alors que ce paramètre semble de plus en plus s’imposer comme un élément incontournable des décisions de politique monétaire des banques centrales.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 10/05/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -3,99% au cours de la semaine passée, l’indice parisien corrige fortement. Dans ce contexte, les cours pourraient venir tester le support des 5 220 points. En cas de rupture de ce niveau clé, une nouvelle impulsion baissière pourrait alors emmener les cours en direction du support majeur des 4 544 points. À l’inverse, en cas de reprise haussière, les cours pourraient revenir tester les résistances des 5 600 points et 5 650 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 10/05/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,29% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD poursuit son rebond. Dans ce contexte, la hausse pourrait se poursuivre en direction de la résistance des 1,1430 dont le franchissement permettrait alors aux cours de poursuivre leur ascension en direction de la résistance des 1,1800. À l’inverse, en cas de reprise baissière et de rupture du support des 1,1100, les cours pourraient alors se diriger vers le niveau symbolique des 1,1000.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 10/05/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,54% au cours de la semaine passée, le métal jaune repart de l’avant suite au test du support des 1 265$. Dans ce contexte, les cours pourraient reprendre leur progression en direction de la résistance des 1 325$ dont le franchissement ouvrirait alors la voie en direction des résistances suivantes situées à 1 345$ et 1 365$. À l’inverse, en cas de rupture du support des 1 265$, la baisse pourrait alors reprendre et emmener les cours en direction du support suivant situé à 1 235$.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.