Vendredi, le CAC 40 aurait pu enregistrer une neuvième semaine de hausse consécutive mais l’actualité politique européenne et les investisseurs en ont décidé autrement. Malgré l’affaiblissement de la monnaie unique, désormais au plus bas de l’année face au billet vert, les bourses européennes n’ont pas résisté à l’instabilité des scènes politiques italiennes et espagnoles.

Désigné par Matteo Salvini (Ligue) et Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles) comme le prochain Président du Conseil italien, l’universitaire Giuseppe Conte a enchaîné les rencontres tout au long de la semaine passée afin de préparer la constitution de son gouvernement. Seulement voilà, dimanche soir, coup de théâtre, alors que le dénouement de la crise politique italienne s’approchait, Giuseppe Conte a annoncé qu’il renonçait à devenir Premier ministre. Si les causes de ce renoncement sont multiples, son refus de nommer l’eurosceptique Paolo Savona (81 ans) au poste de Ministre de l’Économie apparaît comme l’une des principales justifications de ce revirement de situation. Confrontés à des sorties importantes de capitaux au cours de la semaine passée (2,6 milliards d’euros investis en actions et 1,8 milliards d’euros investis en obligations), les fonds investis en Italie pourraient subir de nouveaux dégagements en début de semaine.

Toujours dans le sud de l’Europe, l’Espagne traverse également un moment de flottement politique suite à l’annonce jeudi de la condamnation d’une douzaine de personnes en lien avec le Parti Populaire pour des faits de corruption. Suite à ce jugement, le Parti socialiste espagnol (PSOE) et le mouvement Ciudadanos ont réclamé l’organisation d’élections législatives anticipées. La demande a toutefois été déclinée par le Président du gouvernement Mariano Rajoy dont le mandat cours jusqu’à 2020.

Sur la scène internationale, la rencontre prévue le 12 juin entre le président américain et le leader nord-coréen a été annulée par Donald Trump suite aux déclarations de Kim Jong-Un jugées belliqueuses par l’administration américaine. Le Président américain s’est toutefois montré disposé au choix d’une nouvelle date.

Au terme d’une semaine politique très mouvementée, les pays membres de l’OPEP et la Russie ont quant à eux décidé vendredi d’augmenter leur production de pétrole afin de combler le vide laissé par les productions iraniennes et vénézuéliennes.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les investisseurs pourront suivre dès demain la réunion annuelle de la Banque d’Italie présidée par Ignazio Visco à Rome. Dans un contexte de forte instabilité politique, les informations communiquées à cette occasion seront scrutées avec attention par les marchés.

Mercredi, les deux syndicats les plus importants de Grèce mèneront une grève de 24 heures contre la politique d’austérité prônée par le Fonds Monétaire International (FMI). Toujours sous perfusions du FMI et de l’Union européenne, le pays devrait sortir de son programme de soutien au mois d’août.

Au-delà des évènements politiques qui devraient occuper le devant de la scène, cette semaine sera également riche en statistiques économiques européennes et américaines. Du côté de la zone euro, les investisseurs chercheront à se rassurer suite au ralentissement de la croissance observé lors des dernières publications. Outre-Atlantique, les investisseurs surveilleront davantage les chiffres de l’emploi, l’un des principaux indicateurs suivis par la Réserve fédérale américaine.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 25/05/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Malgré une ouverture au-dessus de sa résistance oblique haussière de long terme, l’indice parisien n’est pas parvenu à se maintenir sur ses points hauts annuels. Suite à ses 8 semaines de hausse consécutives, le CFD à risque limité France 40 pourrait donc entrer en phase de correction et revenir au contact du support des 5 335 points. À l’inverse, un nouveau dépassement des 5600 points en clôture pourrait permettre à l’indice d’entrer dans une nouvelle phase d’impulsion.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 25/05/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Plombée par l’instabilité politique en Italie et en Espagne, la paire EUR/USD terminait vendredi au plus bas de la semaine. La tendance reste à l’affaiblissement de la monnaie unique face au billet vert et les cours pourraient tester prochainement le support des 1,1570. Une rupture de ce support pourrait entrainer une nouvelle impulsion baissière en direction du seuil psychologique des 1,1000, puis du support des 1,0336. À l’inverse, un franchissement de la résistance des 1,2090 pourrait neutraliser la tendance baissière en cours.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données journalières sur 7 mois

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 25/05/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Suite à la rupture du support des 1 306$, l’once d’or est revenue tester la semaine passée ce niveau clé désormais identifié comme résistance par le marché. Sous cette résistance des 1 306$, l’or jaune pourrait revenir tester le support des 1 282$, voire poursuivre son mouvement de baisse en direction du support des 1 236$. À l’inverse, une réintégration de l’ancien triangle de consolidation pourrait venir neutraliser le signal baissier donné lors des dernières séances.

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.