Un mois après le Brexit les marchés ont totalement effacé cet évènement sur lequel les opérateurs avaient focalisé leur attention pendant des semaines. Actuellement, le S&P 500 évolue sur de nouveaux records historiques, le Footsie 100 sur des records annuels et le CAC 40 retrouve ses plus hauts des derniers mois à proximité de la zone des 4 500 points, comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. En effet, les craintes d’hier sont devenues les soutiens potentiels de demain. La situation économique catastrophique du Japon force les autorités à augmenter les mesures de soutien, budgétaires cette fois. Le Brexit a tout de même eu un impact négatif sur les indicateurs économiques en Angleterre, raison pour laquelle les marchés anticipent désormais un abaissement de taux de la banque d’Angleterre (BoE) peut être dès le 4 août prochain. Le manque d’inflation et de dynamisme en zone Euro pourrait contraindre la BCE à faire plus, mais cette dernière s’est bien gardée d’attendre septembre pour analyser la situation.Les bancaires italiennes sous pression hier, pourraient être quant à elles recapitalisées demain. Ajoutez à cela plus de 60% des entreprises du S&P 500 qui battent le consensus sur leurs résultats (selon Bloomberg) et vous obtenez la vague haussière estivale que nous sommes en train de connaître. Toutefois, après un rallye de 10% du CA C40 depuis sa clôture du 24 juin jour du Brexit, nous arrivons à la croisée des chemins avec une tendance de moyen terme baissière en place depuis l’été dernier et des résistances de taille en approche. Évolution du CFD sur CAC 40 – Données journalièresSource : CMC Markets, Plateforme Next Generation au 28/07/2016. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Graphiquement, les cours travaillent une résistance dynamique de taille, scrutée par de nombreux opérateurs, il s’agit de la garante théorique de la tendance de long terme, ici baissière, la Moyenne Mobile à 200 périodes (MM200). En effet, cette dernière est très proprement travaillée par l’indice français depuis le mois d’avril. 3 tests ont déjà eu lieu et ce sont soldés par 3 échecs. Si dans les séances à venir les cours venaient à clôturer au-dessus de cette dernière alors les 4 500 points voire les 4 530 et 4 600 points, points hauts précédents, seraient potentiellement en visée. À contrario, en cas de nouvel échec, cela pourrait signifier deux choses. D’une part cela indiquerait que les vendeurs y sont présents et qu’une consolidation de court terme pourrait intervenir en direction des supports situés à 4 400 et 4 360 points dans un premier temps. D’autre part, un échec sous ce seuil pourrait matérialiser le point de départ d’un mouvement baissier de fond, comme cela avait déjà été le cas par le passé. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC - Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC Markets ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures.Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels.CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des information fournies.Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers complexes, à effet de levier, comportant un risque de perte supérieure au capital investi.Les produits binaires (y compris les Countdowns) sont des produits financiers complexes comportant un fort risque de perte en capital, vous pouvez perdre la totalité de votre investissement.