Voici un suivi des dernières analyses sur cet actif le but étant de revenir en arrière pour comprendre quelle configuration technique, actualité ou donnée macroéconomique nous a permis d'émettre un scénario : - Mi-juin, nous avions mis en exergue que la hausse n’était pas acquise : cliquez pour lire l’analyse - Début juillet, nous avions décelé un signal baissier précédant la chute : cliquez ici - Fin Juillet, nous évoquions une possible réaction à 52 sous peine de perdition : cliquez ici Suite à cette dernière analyse, les cours ont rebondit de 5% à 52 USD avant de reprendre leur chute dans le sens de la tendance de moyen terme, les opérateurs étant inquiets sur le ralentissement économique mondial, engendré en grande partie par la chine. Les plus bas annuels ont été atteints puis dépassés et nous avons vu les cours sous 40 USD pour la première fois depuis 2009. Pourquoi est-ce que les prix chutent lors d’un ralentissement économique ? Ci-dessous un graphique avec les prix du pétrole, de l’énergie et le PIB mondial = Corrélation parfaite.Quand l’activité baisse, la consommation de pétrole baisse et les prix également. Pourquoi la Chine est-elle autant d’importance ? Voici la croissance de la consommation de pétrole par zone entre 2004 et 2011. Quand on dit de la Chine qu’elle est un « moteur » c’est vrai. Le mouvement baissier récent étant d’une ampleur historique, il convient de prendre du recul non pas sur 4 ou 7 mais plutôt sur 20 ans afin de se rendre compte d’où l’on vient, quelle serait la tendance de fond très long terme, quels seraient les extrêmes envisageables. Je parle d’extrême car on se demande souvent jusqu’où le pétrole peut baisser. Pour faire simple, nous avons vu 10 USD donc le pétrole peut retourner à 10, logiquement. Lorsque l’on étudie le graphique très long terme on constate plusieurs zones historiques de prix en soutien : 34/40, puis les 22/25 et enfin les 10 USD. Etant donné la vitesse de la chute récente, la zone actuellement travaillée, le rebond en cours des marchés actions et le PIB des USA en hausse de +3.7% qui vient d’être publié à l’instant, je pense qu’une réaction des cours à la hausse pourrait prendre forme, sorte de rebond « technique » comme en début d’année. A long terme, étant donné le cycle haussier du Dollar US et le ralentissement des émergents, du Japon et l’inconnue chinoise, je préfère rester pragmatique et ne pas exclure de revoir 25 USD un jour. A plus court terme, en étudiant le graphique hebdomadaire ci-dessus on constate que les prix baissent depuis 11 semaines consécutives. Le fait est que les prix sont en survente, les stocks de pétrole sont ressortis en baisse surprise hier engendrant une réaction haussière, les indicateurs techniques sont dans le rouge vif et divergent…aussi, en cas de reprise en fin de semaine au-dessus des 40 USD, un marteau (chandelier japonais de retournement) prendrait forme et permettrait d’envisager la concrétisation d’un rebond vers les résistances. Si tel devait être le cas les objectifs haussiers sont situés à : 42.5 anciens plus bas, 50 USD seuil psychologique (point 1) et cluster (groupement) de résistances (moyennes mobiles et oblique baissière) et 60 USD (point 2). A l’inverse, si le marteau ne prenait pas forme, les cours pourraient glisser vers les 34/35 USD (point 3). Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.frCe commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.