Résumé de la semaine précédente

Tiraillé entre un euro qui se renforce face à un dollar impacté à la baisse par le timing de plus en plus incertain de l’adoption de la réforme fiscale US et des fondamentaux macroéconomiques en zone euro solides, le CAC 40 n’a pas su trouver l’élan nécessaire pour s’affranchir des 4 511 points et entretenir le mouvement haussier observé depuis le début de l’année.

Du côté des valeurs américaines, notons que le Dow Jones Industrial Average, porté par l’espoir d’une adoption rapide et sereine de la réforme fiscale voulue par Donald Trump, a franchi le seuil historique des 24 000 points le 30 novembre 2017 signant par ailleurs une hausse de 21,98% depuis le 3 janvier 2017.

Concernant le marché des commodities, notons le retour d’un intérêt certain pour les matières ferreuses portées par le retour de niveaux de production industrielle chez les principaux pays importateurs suffisamment solides pour tirer la demande mondiale vers le haut, ce qui a eu un impact direct sur les niveaux de cash-flow des sociétés minières qui ont pu réduire leur niveau de dette financière nette et ainsi investir dans l’exploitation de nouvelles mines.

Enfin, le rapport du 28 novembre 2017 publié par l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE) met en avant 3 points déterminants. La croissance se renforce et est synchronisée au niveau mondial. Ceci dit les niveaux d’endettement importants des entreprises pourraient compromettre cet élan économique à moyen terme. Enfin l’OCDE avance que dans un environnement où les politiques monétaires sont de moins en moins accommodantes, l’action des pouvoirs publics sera déterminante.

Or en ce début de semaine, les places européennes sont clairement tirées à la hausse par le vote du Sénat américain, qui dans le nuit de vendredi à samedi dernier a adopté sa version de la réforme fiscale américaine. Désormais, il s’agit pour le Congrès américain de réconcilier les deux versions adoptées par la chambre haute et la chambre basse du parlement américain pour présenter une mouture définitive aux élus parlementaires. Donc en l’absence de catalyseur macroéconomique d’envergure, les réformes structurelles américaines seront les leviers principaux.

Calendrier économique

La semaine à venir sera moins dense en terme de publications macroéconomiques que la précédente. Par ordre d’importance nous serons attentifs aux annonces de PIB en zone euro (jeudi 7 décembre) et au marché de l’emploi aux États-Unis (vendredi 8 décembre). Puis nous suivrons les niveaux de la balance commerciale aux États-Unis (mardi 5 décembre) et en Chine (vendredi 8 décembre) pour avoir un aperçu de la vigueur du commerce international.

Enfin, en fil rouge nous analyserons l’avancée des négociations sur la réforme fiscale au Sénat américain ainsi que sur l’escalade ou non du conflit au Moyen-Orient entre l’Arabie Saoudite et l’Iran.

Source: plateforme CMC Markets NEXT GENERATION

Évolution du CFD à risque limité GBP/USD - Données journalières sur 5 mois

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 04/12/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, en données journalières sur 5 mois nous avons identifié un retracement de Fibonacci à partir du 24 août 2017. Il nous permet de déterminer des niveaux de support et de résistance. Après avoir atteint un point haut le 20 septembre 2017 à 1,3663, le cours a entamé un mouvement baissier franchissant tous les niveaux de support identifiés. Entre le 24 août 2017 et le 1er novembre 2017 il est passé de 1,3663 à 1,3059 reculant ainsi de 4,31%. Depuis le pound s’est ressaisi face au dollar notamment par la perspective de voir les futurs contacts commerciaux entre le Royaume-Uni et la zone euro se matérialiser. Dès lors le cours a entamé un mouvement haussier vers les 1,3454. Le 04 décembre 2017, alors que les marchés ont ouvert après avoir appris que la réforme fiscale américaine pourrait être adoptée avant la fin de l’exercice fiscale 2017, le dollar s’est ressaisi face au pound. Dans le cadre d’un mouvement baissier, le cours pourrait aller chercher une première zone de support à 1,3325 puis dans un deuxième temps une zone de support à 1,3117.

Évolution du CFD à risque limité US 30 - Données 4 heures sur 22 jours

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 04/12/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, en données 4 heures sur 22 jours, nous avons identifié deux séquences. Une première séquence de latéralisation entre le 23 octobre 2017 et le 28 novembre 2017 pendant laquelle le cours a évolué entre une limite haute à 23 636 points et une limite basse à 23 273 points. Pendant cette période, l’attentisme des investisseurs sur les marchés peut s’expliquer par deux raisons : la première tient au timing d’adoption de la réforme fiscale américaine, la seconde tient à la stratégie des investisseurs qui n’ont pas pris leurs bénéfices anticipant une prochaine hausse des cours. Puis, à compter du 29 novembre 2017, le cours est entré dans une deuxième séquence : un canal ascendant porté par l’espoir d’une adoption rapide de la réforme fiscale américaine. Dès lors si ce mouvement haussier se confirme, le cours pourrait aller chercher dans un premier temps une zone de résistance identifiée à 24 473 points. Si cette zone de résistance est franchie à la hausse alors l’indice pourrait aller chercher le seuil psychologique des 24 600 points. Dans la cas d’un mouvement inverse, une première zone de support a été identifiée à 24 305 points. Si ce seuil est franchi à la baisse alors le cours pourrait aller chercher la zone neutre et notamment la résilience neutre identifiée à 23 429 points.

Évolution du CFD à risque limité Palladium - Données journalières sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 04/12/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, en données journalières sur 2 ans, le cours du palladium est enfermé dans un canal ascendant depuis la fin du 3ème trimestre 2016. Porté par les scandales à répétition liés au moteur diesel qui ont bénéficié aux voitures essence, le cours a pris entre le 28 septembre 2016 et le 4 décembre 2017, 41,19% passant de 712,81$ à 1 017,64$. Ceci étant, à court terme, le cours évolue dans un biseau ascendant identifié entre le 31 octobre 2017 et le 4 décembre 2017 ce qui pourrait laisser augurer d’une prochaine baisse de cours. Ainsi, si ce scénario devait se matérialiser, le palladium pourrait aller chercher une première zone de support à 986,52$ puis dans un deuxième temps les 925,60$. À l’inverse, si le cours maintenait la tendance haussière de long terme, il pourrait aller chercher une première zone de résistance 1 030,61$. Puis si le cours parvient à trouver l’élan nécessaire pour s’affranchir clairement de cette zone pivot, il pourrait entamer un deuxième mouvement haussier vers une nouvelle zone de résistance à 1 048,75$

Évolution du CFD à risque limité Eramet - Données 4 heures sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 04/12/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Fondamentalement, le titre Eramet est porté par de des fondamentaux solides (d'une part de la bonne tenue des prix du manganèse et dans une moindre mesure du redressement amorcé des prix du nickel, et d'autre part des progrès de productivité et réductions de coûts) et une liquidité financière satisfaisante.

Graphiquement, en données 4 heures sur 2 ans, le titre Eramet est entré dans une configuration de marché haussière puisqu’il est coincé dans un canal ascendant dont la limite haute au 4 décembre 2017 est 89,71€ et la limite basse 50,44€. Entre le 7 décembre 2016 et le 4 décembre 2017, le cours est passé de 64,87€ à 85,72€ soit une hausse de 32,14%. À court terme, le titre a buté sur une zone de résistance à 90,27€ et a entamé un mouvement baissier qui pourrait l’amener chercher une zone de support à 81,62€. Si la configuration de marché haussière de long terme continue à être suivie par le cours, il pourrait de nouveau se diriger vers les 90,27€ puis dans un deuxième si temps, si des catalyseurs macro ou microéconomiques le soutiennent, il pourrait aller chercher une deuxième zone de résistance à 93,29€. Si le cours devait entamer un mouvement baissier, il pourrait aller chercher une première zone de support à 81,62€ puis une deuxième zone de support à 76,59€.

Par Louis-Antoine Michelet, Analyste Marchés pour CMC Markets

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable.

Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.

Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures. CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des informations fournies.

Les CFD à risque limité sont des produits dérivés complexes avec effet de levier assortis automatiquement et de façon inhérente d’un mécanisme de protection permettant de limiter la perte éventuelle au montant investi lors de l’ouverture de la position. Les frais liés à la position ne sont pas inclus dans le montant initial investi. Le montant de la perte potentielle s’entend hors frais. Ces produits ne sont pas adaptés à tous les clients. Ces produits sont liés à des actifs sous-jacents extrêmement variés. Ils présentent des risques spécifiques qui peuvent varier grandement d’un produit à l’autre, par exemple s’agissant de la rapidité des variations de cours ou en matière de liquidité.

CMC Markets UK Plc est agréée par la Financial Conduct Authority (n°173730) du Royaume-Uni et enregistrée auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution pour exercer ses activités en France depuis son siège social situé 133 Houndsditch, London EC3A 7BX au Royaume-Uni ou à travers sa succursale située 32 rue de Monceau, 75008 Paris - RCS Paris: 525 225 918.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À propos de CMC Markets

 

Fondé en 1989 par Peter Cruddas, CMC Markets est un Fournisseur de CFD (Contract For Difference) et spécialiste du Trading. À l’origine spécialisé sur le marché des devises (Forex), CMC Markets s’est rapidement positionné sur les CFD (Contract for Difference), avant de lancer en 1996 la première plateforme globale de trading en temps réel sur le Forex. CMC Markets est présent en France depuis 2010. La société s’est introduite en bourse sur le London Stock Exchange le 5 février 2016.