D’après une étude du Fonds Monétaire International (FMI) publiée en octobre 2017 (« Viser une croissance durable »), la croissance mondiale devrait être de l’ordre de 3,6% en 2017 et 3,7% en 2018, ce qui constituerait l’une de ses meilleures performances depuis 2011 (3,9%). Donc dans l’ensemble, exceptés quelques épiphénomènes qui semblent déjà être « pricés » dans les cours, les principaux indices mondiaux semblent bénéficier d’un environnement macroéconomique plutôt favorable.

Afin de faire un tour complet des marchés, nous allons ici analyser différents produits de classes d’actifs tels que les indices, les matières premières, les actions et les paires de devises.

 

Aux États-Unis, le projet de réforme fiscale de Donald Trump ainsi que sa politique de relance de la demande intérieure par une politique de grands travaux pourraient, toujours selon le FMI avoir un effet positif de 2,2% sur la croissance américaine. En outre, les récentes données macroéconomiques publiées, faisant état d’une sensible hausse des salaires et d’une baisse du chômage, pourraient aller dans le sens d’un nouveau tour de vis sur les taux de la part de la Réserve fédérale américaine. Désormais, le risque pourrait être moins économique et financier que géopolitique.

Évolution du CFD à risque limité US SPX 500 - Données 4 heures sur  29 jours

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 09/10/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, après observation de la formation d’une zone de distribution entre le 18 septembre 2017 et le 26 septembre 2017, le titre est entré dans un fort mouvement haussier qui l’a propulsé, le 9 octobre 2017, à 2 550,43 points, soit une hausse de 2,08% sur 8 jours. Notons tout de même que le titre a connu quelques zones de turbulences lors de la publication des chiffres des NFP le 6 octobre dernier puisque les investisseurs l’ont ramené sur une zone technique de 2 545 points. Zone qui a fait office de rebond vers les 2 550 points. Ceci étant, en données horaires la tendance semble rester haussière mais nous ne sommes pas à l’abris d’un regain de tension entre Washington et Pyongyang qui pourrait amener le cours vers une première zone de repli calculée à 2 537 points.

En ce qui concerne la zone euro, la croissance reste en progression. Toujours selon le même rapport du FMI, la croissance de l’activité en 2017 en zone euro pourrait être de l’ordre de 2,3%. De son côté, la Banque de France a confirmé ce lundi tabler sur une croissance du PIB français de 0,5% au troisième trimestre 2017. En Allemagne, le niveau de production industrielle au mois d’août 2017 calculé par Destatis, a atteint un plus haut de 6 ans (2,6%) et ce alors que les négociations pour la création d’une coalition gouvernementale n’ont toujours pas débutées. Pour le ministère de l’économie allemand, "le climat des affaires favorable et l'évolution positive des commandes industrielles laissent présager une poursuite de cette dynamique". En Espagne, le Catalexit focalise l’attention des investisseurs. Pour rappel, la Catalogne représente 16% de la population espagnole totale et 20% du produit intérieur brute ibère.

Mais tout ceci pourrait être tempéré par les chiffres de l’inflation en zone euro qui stagnent à 1,5%, loin des 2% fixés comme objectif par la Banque Centrale Européenne.

Évolution du CFD à risque limité EUR / USD - Données journalières sur 6 mois

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 09/10/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures

Graphiquement, la zone de support à 1,1810$ a été travaillée à la baisse le 2 octobre dernier. Le cours s’est appuyé dessus pour entamer un mouvement vers une première zone de support à 1,1674$. Le 9 octobre 2017, nous avons observé la création d’une figure d’analyse technique, un marteau qui peut laisser présager un renversement de tendance. Ainsi, le titre pourrait entamer un mouvement vers une première zone de résistance à 1,1994 1,1810$ puis si cette ligne est enfoncée à la hausse alors le titre pourrait aller chercher la zone des 1,2230$ À contrario, un scénario baissier pourrait pousser le cours vers une première zone de support court terme à 1,1400$.

Le 9 octobre dernier, nous apprenions qu’un consortium emmené par Total souhaitait céder sa participation dans un terminal pétrolier, celui de Teeside dans le nord de l’Angleterre. Ce terminal est notamment approvisionné par le gisement pétrolier norvégien d'Ekofisk, qui contribue à la production du pétrole Brent de la mer du Nord, la référence mondiale du pétrole. Total est actionnaire à hauteur de 32,9%, Statoil 27,3% et Eni 10,3%. D’après le site « Investir », la cession de cette participation pourrait rapporter in fine jusqu’à 400 millions de dollars.

Statoil est le 1er Groupe pétrolier scandinave. Fondamentalement, la situation de la société pourrait être intéressante. Précisons que cette valeur pourrait être assimilée à une valeur de rendement (au contraire d’une valeur de croissance) puisque la société verse régulièrement un dividende à ses actionnaires (0,94$ par action en 2014, 0,87$ par action en 2015 et 0,88$ par action en 2016).

Évolution du CFD à risque limité Statoil - Données journalières sur 2 mois

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 09/10/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, le titre est entré dans une phase haussière à court terme. Depuis fin août 2017, Statoil est passé de 145 NOK à 158,85 NOK, soit une hausse de près de 10%. Dans le cadre d’un scenario haussier, une zone de résistance à moyen terme se dessine à 161,88 NOK. À l’inverse, un scenario baissier pourrait forcer le titre à viser une zone de support court terme à 158,38 NOK (ligne verte).

Évolution du CFD à risque limité Pétrole US Brut Léger - Données journalières sur 11 mois

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 09/10/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, le pétrole WTI évolue dans un canal dont la limite haute se trouve 54,58$ et la limite basse à, 41,79$. Depuis le 2ème trimestre 2016, le cours évolue sans réelle tendance, impacté par des décisions macroéconomiques sans incidences notables. Notons que le cours est régulièrement ramené vers une zone de résilience à 48,18$ qui constitue par ailleurs le milieu de canal. À court terme, le cours oscille autour des 50$ sans arriver à s’en dégager. Ceci dit, une pression acheteuse sur le pétrole WTI pourrait propulser ce dernier vers une zone de résistance à 52,53$. Dans le cas inverse, une zone de support à 48,70$ pourrait être atteinte.

Calendrier économique

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 09/10/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Cette fin de semaine est marquée par la publication de 2 informations principales.

  • L’indice des prix à la consommation en France le 12 Octobre.
    Il conviendrait de le mettre en rapport avec des données sur l’évolution des salaires.
  • Les stocks de pétrole aux États-Unis le 12 Octobre.

Par Louis-Antoine Michelet, Analyste Marchés pour CMC Markets

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable.

Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.

Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures. CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des informations fournies.

Les CFD à risque limité sont des produits dérivés complexes avec effet de levier assortis automatiquement et de façon inhérente d’un mécanisme de protection permettant de limiter la perte éventuelle au montant investi lors de l’ouverture de la position. Les frais liés à la position ne sont pas inclus dans le montant initial investi. Le montant de la perte potentielle s’entend hors frais. Ces produits ne sont pas adaptés à tous les clients. Ces produits sont liés à des actifs sous-jacents extrêmement variés. Ils présentent des risques spécifiques qui peuvent varier grandement d’un produit à l’autre, par exemple s’agissant de la rapidité des variations de cours ou en matière de liquidité.

CMC Markets UK Plc est agréée par la Financial Conduct Authority (n°173730) du Royaume-Uni et enregistrée auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution pour exercer ses activités en France depuis son siège social situé 133 Houndsditch, London EC3A 7BX au Royaume-Uni ou à travers sa succursale située 32 rue de Monceau, 75008 Paris - RCS Paris: 525 225 918.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À propos de CMC Markets

 

Fondé en 1989 par Peter Cruddas, CMC Markets est un Fournisseur de CFD (Contract For Difference) et spécialiste du Trading. À l’origine spécialisé sur le marché des devises (Forex), CMC Markets s’est rapidement positionné sur les CFD (Contract for Difference), avant de lancer en 1996 la première plateforme globale de trading en temps réel sur le Forex. CMC Markets est présent en France depuis 2010. La société s’est introduite en bourse sur le London Stock Exchange le 5 février 2016.