Alors que la semaine écoulée a été placée sous les signes de l’emploi aux États-Unis et de la nomination du nouveau gouverneur de la Banque centrale américaine, le CAC 40 semble être de nouveau entré dans une phase de consolidation puisqu’à la clôture de vendredi dernier il signait une timide hausse de 0,38% sur la semaine à 5 517 points. Les opérateurs n’ont donc pas pris en compte les bons chiffres de l’emploi américain (baisse du chômage de 4,2% à 4,1% et création nette d’emploi à 261K) ni la nomination de la colombe Jerome Powell à la tête de la Réserve fédérale (FED) qui devrait poursuivre la stratégie monétaire initiée par Yanet Yellen.

En ce début de semaine, l’indice parisien est principalement soutenu par les valeurs pétrolières et parapétrolières qui bénéficient de la hausse des cours du baril de pétrole depuis le 31 octobre dernier. De son côté, la paire euro/dollar est soutenue par le projet ambitieux de réforme fiscale voulue par le Président américain même s’il est difficile de savoir si ce projet bénéficiera d’un soutien suffisant de la part des élus républicains du Congrès pour être adopté avant la fin de l’année ou dans le courant du 1er trimestre 2018.

Calendrier macroéconomique

Cette semaine sera particulièrement peu fournie en annonces macroéconomiques. Nous serons attentifs à l’évolution de l’inflation (jeudi 9 novembre 2017) et à la croissance des prêts en cours en Chine (vendredi 10 novembre). En France nous analyserons la publication des données concernant la production industrielle (vendredi).

Source : CMC Markets Plateforme NEXT GENERATION au 07/11/2017.

Évolution du CFD à risque limité Japon 225 - Données 4 heures sur 2 mois

Porté par la victoire récente aux législatives du premier ministre Shinzō Abe et par l’anticipation de bénéfices solides pour les entreprises, l’indice nippon enchaîne les records et évolue sur des plus hauts historiques à 22 857 points le 7 novembre 2017. Selon les statistiques du Japan Exchange Group, les investisseurs étrangers ont acheté pour environ 4 400 milliards de yens (33,3 milliards d’euros) d’actions et de contrats à terme sur les 6 dernières semaines.

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 07/11/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, le cours est dans une tendance haussière qui lui fait battre record sur record. Il évoluait déjà depuis plusieurs semaines à ses plus hauts niveaux depuis 1996 (22 578 points), et entre septembre 2017 et octobre 2017, il a réalisé une série de 16 séances de hausse consécutives, son record absolu en la matière. Deux scenarios se dessinent. Un premier haussier qui verrait l’indice japonais aller chercher les seuils psychologiques des 23 000 points puis des 23 500 points. À l’inverse, si le cours devait engranger un retournement de tendance, il pourrait viser dans un premier temps la zone de support à 21 871 points. Si cette zone est travaillée à la baisse alors l’indice pourrait aller chercher les 21 254 points.

Évolution du CFD à risque limité Pétrole US Brut Léger- Données 4 heures sur 3 mois

Depuis le 31 octobre dernier, le cours du pétrole WTI a atteint des plus hauts de 2 ans (juillet 2015 à 56,66$). Entre le 31 octobre 2017 et le mardi 7 novembre 2017, le cours du pétrole WTI a pris 6,23% passant de 53,89$ à 57,25$ le baril.  Trois facteurs expliquent ce récent mouvement. Tout d’abord les accords de réduction de l’offre par les pays membres de l’OPEP ainsi que la Russie. Globalement ils se sont mis d’accord pour limiter la production quotidienne à 1,8 million de barils. Ces accords arriveront à leur terme en mars 2018, mais les représentants des principaux pays de l’OPEP souhaiteraient proroger ces accords pour au moins 6 mois. En outre, la croissance mondiale vigoureuse a un effet positif sur la demande mondiale. Enfin les tensions naissantes en Arabie saoudite, premier producteur mondial, ont un impact important sur le prix du pétrole WTI.

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 07/11/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, en données 4 heures sur 3 mois, le cours est dans une tendance haussière. Le cours du pétrole WTI est en effet sorti du canal dans lequel il évoluait depuis le deuxième trimestre 2016, mais il s’est également affranchi à la hausse d’un biseau ascendant. Ces signaux techniques nous permettent d’anticiper une éventuelle poursuite du mouvement haussier vers une première zone de résistance long terme à 58,76$. Si cette zone de résistance est enfoncée à la hausse alors le cours pourrait aller chercher une deuxième zone de résistance à 60,00$, niveau qui est plus psychologique que technique. Dans le cadre d’un retournement de tendance et donc d’un mouvement baissier, le cours pourrait aller chercher une première zone de support à 55,69$ qui auparavant était une zone de résistance. Puis dans un deuxième temps, si ce mouvement de repli se confirmait, le cours pourrait entamer un mouvement pour réintégrer son canal historique et viser ainsi la limite haute à 54,02$.

Évolution du CFD à risque limité Subsea 7 SA - Données 4 heures sur 2 mois

Subsea 7 est une société parapétrolière norvégienne qui dispose de fondamentaux solides. Comme la majorité des valeurs parapétrolières, ce Groupe a pâti de la chute des cours du baril de pétrole à partir de 2013. Contrairement à beaucoup d’autres, Subsea 7 a su faire preuve d’une grande adaptabilité puisqu’en deux ans elle a réussi à réinventer son modèle économique pour limiter les dégâts. Au premier semestre 2017, la société a publié un chiffre d’affaires de 1 920 milliard de dollars contre 1 707 milliards au premier semestre 2016, soit une croissance de 12,47%. Il est également important de noter que le Groupe à réussi à dégager une marge d’exploitation de 21% soit un résultat d’exploitation de 403,3 millions de dollars. La société bénéficie de multiples de résultats intéressants. Avec un PER de 12,95 pour 2017 et de 26,44 pour 2018, la société fait partie des moins chères du marché.

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 07/11/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement le cours est dans une tendance haussière depuis le mois de septembre 2017. Le cours a pris 30,97% passant de 108,05 Nok à 141,25 Nok entre le 6 septembre 2017 et le 7 novembre 2017. Si ce mouvement haussier venait à se confirmer, le titre pourrait aller chercher une résistance identifiée à 143,68 Nok. Si cette zone de résistance est enfoncée à la hausse alors un mouvement vers les 154,05 Nok pourrait être initié.

À contrario, le cours pourrait entamer un mouvement baissier qui le dirigerait vers une zone de support à 127,68 Nok. Dans un deuxième souffle, si le cours enfonce à la baisse ce seuil technique alors nous pourrions assister à un mouvement vers une deuxième zone de support à 119,89 Nok.

Évolution du CFD à risque limité EUR/USD - Données 4 heures sur 23 jours

Porté par la réforme fiscale ambitieuse de Donald Trump et un resserrement de la stratégie monétaire de la Réserve fédérale américaine, le dollar continue de se renforcer face à l’euro qui lui pâtit de la baisse du niveau de production industrielle en Allemagne (-1,6% en octobre 2017 contre 2,6% précédemment). Il est également important de noter, qu’un rapport publié le 8 novembre 2017 par la Banque centrale allemande, pointe les effets négatifs de la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne sur l’économie allemande. D’après ce rapport, le produit intérieur brut allemand croit à un niveau supérieur aux capacités d’absorption des agents économiques ce qui fait craindre un risque de surchauffe.

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 07/11/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, en données 4 heures sur une période de 23 jours le cross est dans une tendance baissière. Après avoir enfoncé à la baisse une zone de support à 1,1580$, le cours pourrait aller chercher une deuxième zone de support à 1,1510$. Cette configuration de marché pourrait encore durer quelques temps dans la mesure où le décalage entre la politique monétaire de BCE et de la FED est important. En outre, la potentielle baisse de taux de la FED en décembre prochain pèse à la baisse sur la paire EUR/USD. Dans le cadre d’un scénario haussier, l’euro pourrait aller chercher une première zone de résistance à 1,1605$. Si cette zone est travaillée à la hausse alors nous pourrions aller chercher une deuxième zone de résistance à 1,1672$.

Par Louis-Antoine Michelet, Analyste Marchés pour CMC Markets

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable.

Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.

Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures. CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des informations fournies.

Les CFD à risque limité sont des produits dérivés complexes avec effet de levier assortis automatiquement et de façon inhérente d’un mécanisme de protection permettant de limiter la perte éventuelle au montant investi lors de l’ouverture de la position. Les frais liés à la position ne sont pas inclus dans le montant initial investi. Le montant de la perte potentielle s’entend hors frais. Ces produits ne sont pas adaptés à tous les clients. Ces produits sont liés à des actifs sous-jacents extrêmement variés. Ils présentent des risques spécifiques qui peuvent varier grandement d’un produit à l’autre, par exemple s’agissant de la rapidité des variations de cours ou en matière de liquidité.

CMC Markets UK Plc est agréée par la Financial Conduct Authority (n°173730) du Royaume-Uni et enregistrée auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution pour exercer ses activités en France depuis son siège social situé 133 Houndsditch, London EC3A 7BX au Royaume-Uni ou à travers sa succursale située 32 rue de Monceau, 75008 Paris - RCS Paris: 525 225 918.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À propos de CMC Markets

 

Fondé en 1989 par Peter Cruddas, CMC Markets est un Fournisseur de CFD (Contract For Difference) et spécialiste du Trading. À l’origine spécialisé sur le marché des devises (Forex), CMC Markets s’est rapidement positionné sur les CFD (Contract for Difference), avant de lancer en 1996 la première plateforme globale de trading en temps réel sur le Forex. CMC Markets est présent en France depuis 2010. La société s’est introduite en bourse sur le London Stock Exchange le 5 février 2016.