Sur le marché des actions, le regard des investisseurs se tourne souvent du côté du marché américain et de ses trois indices phares : le Dow Jones Industrial Average, le S&P 500 et le NASDAQ.

Intercalées entre les séances européennes et les séances asiatiques, les séances boursières américaines sont au cœur de l’attention des investisseurs. Le fonctionnement, et les méthodes de calcul de ces trois principaux indices boursiers restent pourtant méconnues. Voici quelques rappels utiles pour mieux comprendre les marchés américains.

Le Dow Jones Industrial Average : l'indice le plus ancien

Créé en 1896, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) est l’indice boursier le plus ancien des États-Unis, mais aussi du monde. Indice de référence de la Bourse de New-York (NYSE), il regroupe 30 des plus grosses capitalisations américaines.

Symbole de la première économie mondiale et de la première place financière mondiale, l’indice Dow Jones Industrial Average se veut représentatif du secteur industriel américain. D'autres indices de la famille « Dow Jones » cohabitent à ses côtés, notamment le DJTA (secteur des transports) ou le DJUA (secteur de l'énergie).

Son mode de calcul est assez insolite. En effet, contrairement à la plupart des indices boursiers mondiaux, le Dow Jones Industrial Average n’est pas le résultat d’une pondération par les capitalisations mais bel et bien le résultat d’une pondération par les prix.

Plus le prix d’une action est élevé, plus son poids dans l’indice sera fort, et inversement. Une action comme l’action du constructeur aéronautique Boeing (actuellement aux alentours des 380$) aura donc un poids 9,5 fois supérieur à celle de l’action de la société pharmaceutique Pfizer (actuellement aux alentours de 40$), alors que la capitalisation de Boeing (actuellement aux alentours de 215 milliards de dollars) est inférieure à la capitalisation de Pfizer (actuellement aux alentours de 230 milliards de dollars).

NASDAQ Composite et NASDAQ 100

L’indice NASDAQ Composite est l’indice de référence de la National Association of Securities Dealers Automated Quotations (NASDAQ), le deuxième plus grand marché d’actions du monde derrière la Bourse de New-York.

L’indice NASDAQ Composite est composé des milliers de valeurs cotées sur la place boursière NASDAQ. Il ne doit pas être confondu avec l’indice NASDAQ 100 au sein duquel sont uniquement regroupées 100 entreprises technologiques majeures.

Composés pour l’essentiel de valeur de l’Internet, de l’informatique, ou des biotechnologies, les indices NASDAQ Composite et NASDAQ 100 sont particulièrement volatiles.

Le S&P 500 : l'indice le plus représentatif du marché américain

Composé de 500 grandes entreprises américaines, l’indice S&P 500 (SPX) est considéré comme le plus représentatif du marché des États-Unis. Il est donc un indice boursier d'une importance majeure pour les investisseurs du monde entier.

Calculé par l’agence de notation Standard and Poor’s, l’indice S&P 500 est le résultat d’une pondération par capitalisations. Comme pour les indices du NASDAQ, il existe également un indice S&P100 plus restreint et composé des 100 plus grandes entreprises du S&P500.

Ces trois indices boursiers américains sont devenus au fil du temps de véritables symboles de la finance mondiale. Au-delà du mythe qu’ils représentent dans l’esprit des investisseurs, comprendre leurs fonctionnements et leurs compositions est essentiel pour bien interpréter leurs réactions lors de la parution de nouvelles informations boursières.