La bourse de Paris voit une nouvelle fois rouge plombée par attentisme, indécision et perte de confiance. Janet Yellen a entrainé une hausse de l’aversion au risque jugeant élevées les valorisations des marchés actions. Les chiffres du chômage aux USA publiés mercredi augurent d’une potentielle faiblesse des chiffres mensuels publiés demain, que le marché attend de pied ferme afin de jauger un possible ralentissement de la machine américaine. Le retournement du marché obligataire entraine quant à lui une remontée de l’euro ce qui pourrait de nouveau pénaliser les résultats des entreprises européennes. Enfin, les opérateurs sont dans l’attente des élections législatives en Grande Bretagne. Elections : Les élections en Grande-Bretagne entrainent un manque de visibilité de court terme ce qui n’est pour plaire aux opérateurs. D’autant plus que, comme en 2010, le parlement pourrait être divisé sans foncière majorité ce qui pourrait entrainer des faiblesses de la Livre et du Footsie dans les semaines suivant l’élection. Statistiquement, depuis 40 ans, la Livre n’a terminé en nette hausse à la fin du mois de l’élection qu’une seule fois. 5 élections ont entrainé une performance nulle et les 4 autres une performance négative allant de 1% à 5%. Enfin, on notera que les performances à 3 mois sont plus favorables aux conservateurs qu’aux autres partis. EURUSD : Après 900 pips de hausse en quasi ligne droite, la paire approche d’une zone de turbulence à 1.14. En cas de dépassement de ce seuil avec les chiffres du chômage américain demain, le prochain objectif théorique se situe à 1.165. A contrario, un retour sous 1.127 entrainerait une neutralisation de la tendance à court terme. GBPUSD : Sousperformante à cause des élections, la livre se stabilise dans un large range entre 1.50 et 1.55. De la visibilité devrait nous être rapidement apportée. WTI : La hausse perdure à l’intérieur d’un canal haussier, soutenue par la baisse du Dollar. Attention néanmoins au ralentissement économique aux USA qui pourrait peser à court terme, des vendeurs se sont enfin montrés au-dessus des 63 USD récemment. DAX : Un canal baissier simple à suivre. 11670 en résistance 11230 bas de canal. En cas d’accélération sous ce dernier, 11000 est le prochain support clé conjugué à MM100 jour. BUND : Les taux obligataires remontent en flèchent ce qui entraine une chute du Bund. Ce dernier haussier jusqu’ici était porté par la BCE ne trouve plus d’acheteurs. C’est un mouvement historique qui se développe ici et déstabilise l’ensemble des marchés, gardons le à l’œil. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.frCe commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.