Lorsqu’une zone économique va mal, que le gouvernement est instable, l’endettement explose, les taux se dérèglent, sa monnaie va généralement se déprécier. Ajoutez à cela un Dollar fort et en tendance comme contrepartie de cette monnaie et vous obtenez une tendance d’une puissance rare sur une paire de monnaies. Alors que la majorité des traders se frottent (et souvent se piquent) à la paire la plus liquide du monde, Euro contre Dollar ou EURUSD, il convient de temps à autre de se diversifier, d’aller chercher de la propreté graphique et/ou fondamentale, des tendances propres, des trades swing (plusieurs jours) voire moyen terme (plusieurs semaines) plutôt que du scalping (plusieurs minutes) entrainant une hausse des palpitations du cœur (vivifiant certes mais ce n’est pas le but du trading au contraire). Ci-dessous 2 exemples de tendances fortes sur les paires USDTRY et USDZAR. Nous avons d’une part un dollar fort qui monte en ligne droite depuis près d’un an et d’autre part deux monnaies qui se déprécient continuellement. La lire turque est particulièrement déstabilisée par le gouvernement en place et des baisses de taux continuelles. Quant au Rand sud-africain, il pâtit de la chute des métaux dont l’afrique du sud est un exportateur et également des violences xénophobes à l’encontre des étrangers africains travaillant sur le territoire. Graphique hebdomadaire USDZAR Sur le graphique ci-dessus, vous pouvez constater la clarté de la tendance de long terme en place depuis 2011. Ici j’ai choisi des moyennes mobiles pour cadrer cette dernière. A de nombreuses reprises la Moyenne Mobile à 20 semaines (MM20) a fait support. Lors des accès de faiblesse de la paire MM50 a fait soutien. Tant que ces supports tiendront la hausse pourra perdurer. A contrario, en cas de rupture accompagnée d’un évènement politique ou économique, cette dernière s’estompera et il conviendrait alors de ne plus la mettre à profit voir de jouer un scénario correctif. Graphique journalier USDTRY Ci-dessus j’ai utilisé une simple oblique de soutien pour matérialiser la tendance et définir ce que l’on peut appeler le « fil du rasoir ». Tant que ce dernier tient les acheteurs gardent la main, si une cassure intervenait une correction se mettrait alors en place. Nota bene : vous pouvez utiliser d’autres outils pour « cadrer » une tendance afin de la mettre à profit comme par exemple un canal de Donchian ou encore l’Ichimoku. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.frCe commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.