Le 22 décembre dernier le titre Soitec connaissait une chute dantesque de son cours de bourse, inscrivant un nouveau plus bas historique suite à l’abaissement des objectifs de la société pour 2015 et 2016 du à des difficultés dans le solaire. Le groupe, qui anticipait jusqu’ici une réduction de sa perte opérationnelle courante du second semestre de l’exercice 2015 -2016, est revenu sur ses dires et a averti qu’une charge pour dépréciation des actifs non courants de la division solaire sera enregistrée au second semestre de l’exercice 2014-2015. En étudiant les comptes de résultat de la société, on comprend que les marchés tablaient sur une « recovery », un retour à l’équilibre, qui ne viendra désormais, peut-être, qu’en 2018. Pas étonnant donc que la plupart des brokers aient revu leurs objectifs à la baisse et que les recommandations sur le titre ne soit pas particulièrement haussières. Néanmoins, le pire ne pourrait-il pas être passé à court terme? Avec un prix inférieur à 1€ le titre est passé dans la catégorie des « penny stocks » mais ce n’est pas la première fois que Soitec désappointe les investisseurs. En étudiant l’historique de cours on note que des décalages baissiers violents ont déjà eu cours, mais également que de puissants rebonds « techniques » ont suivi. Ci-dessous, constatez les 3 chutes de ces deux dernières années. Après une certaine période de stabilisation à plat, les spéculateurs ont profité du caractère survendu et spéculatif du titre pour engendrer des hausses de 30 à 100%. Bis repetita ? En données mensuelles, on constate que les cours ont souvent favorablement réagi à la proximité ou au test positif de la bande de bollinger mensuelle basse en 2011 et 2013. Cette dernière se situe actuellement à 0.65€. Irons-nous de nouveau la tester avec la publication des résultats du 4ème trimestre ce vendredi 17 avril ou le test de cette dernière en décembre dernier suffira-t-il, nous serons rapidement fixés. Notons enfin que le groupe devrait préciser ses objectifs pour 2015-2016 ce que le marché attend avec impatience étant donné le manque de visibilité engendré par les récents évènements. A la baisse, nous avons donc les plus bas historiques à 0.82 puis les 0.65. A la hausse, les résistances se situent à 0.92 puis 1.08/1.10 et enfin la zone des 1.30, plus bas de 2013. En conclusion : Soitec est un titre très spéculatif à éviter pour les cardiaques. Je n’ai pas besoin de vous rappeler qu’être en position avec les résultats est risqué du fait de la volatilité du titre. A la suite de la publication il faudra constater ou non le retour des acheteurs et surveiller les seuils cités ci-dessus. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.frCe commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.