Le PER, indicateur vedette du marché des actions

Le Price-to-Earnings Ratio (PER) indique le prix qu’un investisseur paie par unité de bénéfice lors de l’achat d’une action d’entreprise. Explications.

Pour acheter ou vendre des actions en bourse, il semble naturel de s’intéresser en premier lieu à leurs prix de marché. Pourtant, ne considérer que cette variable amène parfois les investisseurs à commettre de lourdes erreurs. Et pour cause, la seule variable « prix » ne reflète ni la qualité de la gestion d’une entreprise, ni le volume de ses actions en circulation. Afin d’être plus précis dans leurs analyses, les investisseurs aguerris préfèrent donc faire appel à des ratios boursiers, dont le célèbre Price-to-Earnings Ratio.

Qu’est-ce que le Price-to Earnings Ratio ?

Le Price-to-Earnings Ratio (PER) est un outil de valorisation relative très utilisé dans les analyses fondamentales. Il correspond au prix par action divisé par le bénéfice par action.

Ce ratio met en relation les bénéfices historiques, actuels, ou anticipés, avec le prix de l’action. Il permet ainsi d’évaluer et de comparer la rentabilité des entreprises. En revanche, il ne permet pas de valoriser les entreprises déficitaires tant que ces dernières n’ont pas de prévisions de bénéfices.

Comment utiliser le PER pour investir en bourse ?

Le PER évalue l'optimisme du marché par rapport aux anticipations de croissance des entreprises. En effet, dans la pratique, il est difficile de savoir si un PER de 15 ou de 23 est une « bonne » ou une « mauvaise » affaire. Les analystes préfèrent donc réaliser des études comparatives entre entreprises afin de suivre l’évolution de leurs PER dans le temps.

Les sociétés dont le PER est relativement élevé sont souvent considérées comme des valeurs de croissance spéculatives (growth). À l’inverse, les sociétés dont le PER est relativement faible sont considérées comme des valeurs plus sûres (value).

Exemple

Supposons qu’une action A soit cotée à 30€, qu’une action B soit cotée à 20€, et que ces deux actions appartiennent au même secteur. L’action A a un prix plus élevé que l’action B, et pourtant, l’action A pourrait bien être moins « chère » que l’action B. En effet, si le PER de l’action A est de 15 et que le PER de l’action B est de 25. L’action A est plus rentable que l’action B !

Et pour cause, si l’investisseur choisit d’acheter l’action A et si le niveau de rentabilité de l’entreprise reste constant, alors son investissement sera « rentabilisé » au bout de 15 ans. À l’inverse, s’il choisit d’acheter l’action B dans les mêmes conditions, il devra attendre 10 ans de plus…

Comme tout indicateur, le PER ne doit pas être utilisé seul mais intégré à une analyse plus complète. Le niveau de dette de l’entreprise, ses caractéristiques propres, ou ses choix stratégiques peuvent en effet venir fausser les indications données par ce multiple.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.