Dans un marché en effervescence depuis 2009, le titre Peugeot a su répondre efficacement au déclin de ses ventes observé entre le premier semestre 2011 (1,860 millions de véhicules vendus dans le monde) et le troisième trimestre 2012 (626 000 unités vendues dans le monde) pour réaliser des performances remarquables. Depuis le quatrième trimestre 2012 et un plus bas historique atteint à 3,29€ le 10 novembre, le titre a signé une des plus belles performances de l’indice CAC 40 avec une croissance de 529% au 5 octobre 2017.  La parade ? Le lancement d’une filiale à 100%, « PSA Finance », qui assure tout à la fois l’achat à crédit de ses véhicules mais également le financement des stocks. Depuis le 10 novembre 2012, Peugeot SA s’est donc installée dans une dynamique de croissance régulière. Pour preuve, le cours de clôture au 5 octobre 2017 à 20,86€ représente un plus haut de 6 ans.

Evolution depuis 1999 de l’indice MSCI World Automotive et de l’action Peugeot SA

Source : onvista.de au 05/10/2017. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Globalement le marché mondial reste dynamique. Soutenu principalement par le vieillissement du parc automobile et la reprise de la demande européenne, il pâtit du ralentissement économique des pays émergents (BRICS en tête), et de normes anti-pollution de plus en plus restrictives qui contraignent les constructeurs automobiles à engager des frais de R&D importants et donc d’importants investissements financiers. Notons également que le resserrement des politiques monétaires à l’échelle mondiale pourrait entrainer un renchérissement du crédit. Or 90% des véhicules sont financés par ce biais. Pris séparément et d’après une étude Coface de décembre 2016, la Chine (9% du chiffre d’affaires du Groupe au S1 2017) observe une accélération de la vente de véhicule sur son territoire de près de 15%, alors qu’aux États-Unis les ventes ralentissent (-0,1% en glissement annuel). Notons que le Groupe PSA n’est pas présent aux États-Unis (0% de Chiffre d’affaires au S1 2017). Enfin en Europe (65% du chiffre d’affaires au S1 2017) le nombre d’immatriculation ne cesse d’augmenter puisqu’il signe une progression ininterrompue de 38 mois.

Fondamentalement, le Groupe PSA a publié des comptes semestriels de bonne facture. Les fondamentaux sont solides. Le chiffre d’affaires ressort en hausse de 5% pour s’établir à 29 165 M€, porté par des ventes en volume en hausse de 2,3% à 1,58 millions de véhicules. En détail, dans la région Moyen-Orient et Afrique, les ventes du Groupe ont pris 217,9% grâce au marché iranien. En revanche, en Chine et en Asie du Sud-Est, où PSA a engagé une vaste restructuration de son offre commerciale sur le marché chinois, elles ont chuté de 48,6%. Notons cependant, qu’en Europe, malgré plusieurs lancements à succès, les ventes de PSA ont baissé de 1,8%. Le résultat opérationnel courant est de 2 041 M€ ce qui permet au Groupe de dégager une marge opérationnelle de 6,6%, en hausse de 0,8 point par rapport au S1 2016. Le résultat net part du Groupe suit la même tendance et progresse de 91 M€ à 1 256 M€ et ce malgré l’impact négatif des opérations en Chine. Notons enfin le renforcement de la situation financière nette du Groupe.

Évolution du CFD à risque limité Peugeot SA - Données journalières sur 20 mois

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation au 05/10/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures

Graphiquement, depuis le 11 mai 2017, le titre est entré dans une phase d’accumulation qui à partir du 7 septembre 2017 a confirmé la tendance haussière observée précédemment entre le 9 novembre 2016 et le 7 mars 2017. Pendant cet intervalle de temps, le titre a progressé de 44 8% passant de 12,74€ à 18,44€. Le 11 mai 2017, le titre a enfoncé un overlaps à 18,65€ ce qui a projeté le titre vers ses niveaux actuels à 20,78 qui constituent un plus haut de 6 ans. À la question est ce que le titre Peugeot peut continuer à grimper, la réponse semble être positive, et ce, tant que la tendance haussière perdura avec en ligne de mire l’overlaps de support long terme à 22,40€. Enfin, selon le 6eme principe de la théorie de Dow, les cours de clôture sont systématiquement plus hauts que les précédents tout comme les plus bas ce qui confirmerait la tendance haussière. Ceci étant, nous sommes en attentes des comptes du troisième trimestre 2017. En cas de mauvaise publication, le titre pourrait entamer un mouvement vers une zone de support à 19,23€.

Par Louis-Antoine Michelet, Analyste Marchés pour CMC Markets

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable.

Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.

Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures. CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des informations fournies.

Les CFD à risque limité sont des produits dérivés complexes avec effet de levier assortis automatiquement et de façon inhérente d’un mécanisme de protection permettant de limiter la perte éventuelle au montant investi lors de l’ouverture de la position. Les frais liés à la position ne sont pas inclus dans le montant initial investi. Le montant de la perte potentielle s’entend hors frais. Ces produits ne sont pas adaptés à tous les clients. Ces produits sont liés à des actifs sous-jacents extrêmement variés. Ils présentent des risques spécifiques qui peuvent varier grandement d’un produit à l’autre, par exemple s’agissant de la rapidité des variations de cours ou en matière de liquidité.

CMC Markets UK Plc est agréée par la Financial Conduct Authority (n°173730) du Royaume-Uni et enregistrée auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution pour exercer ses activités en France depuis son siège social situé 133 Houndsditch, London EC3A 7BX au Royaume-Uni ou à travers sa succursale située 32 rue de Monceau, 75008 Paris - RCS Paris: 525 225 918.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À propos de CMC Markets

Fondé en 1989 par Peter Cruddas, CMC Markets est un Fournisseur de CFD (Contract For Difference) et spécialiste du Trading. À l’origine spécialisé sur le marché des devises (Forex), CMC Markets s’est rapidement positionné sur les CFD (Contract for Difference), avant de lancer en 1996 la première plateforme globale de trading en temps réel sur le Forex. CMC Markets est présent en France depuis 2010. La société s’est introduite en bourse sur le London Stock Exchange le 5 février 2016.