Une fois n’est pas coutume intéressons-nous au cours des bovins engraissés aux Etats-Unis. Tout comme sur les autres matières premières, il s’agit souvent d’une histoire d’offre et de demande, de stocks et de zone de prix historique. D’après le dernier rapport du ministère de l’agriculture américain (USDA), le nombre de bêtes en élevage est ressorti à 10,783 millions de têtes début avril, soit une hausse de 7,5% en données mensuelles et le chiffre le plus élevé depuis 2012, raisons de la pression sur les prix. Néanmoins, les stocks ressortent à 452 millions de livres de bovins congelés en baisse de 6,6% sur un an, au plus bas niveau atteint depuis fin 2014. Et c’est peut-être ce qui explique le regain d’intérêt des opérateurs sur les cours des bovins engraissés ces dernières semaines. En effet, après une chute discontinue de près d’un an, les cours se stabilisent. Le pire ne pourrait-il potentiellement pas être derrière nous alors que les prix retrouvent leurs niveaux de 2011 à 2013 autour de 145 cents par livre, c’est une possibilité à envisager selon nous. Évolution du cours du CFD sur les bovins engraissés US en données hebdomadairesSource : CMC Markets, Plateforme Next Generation. Performances nettes au 01/06/2016. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Graphiquement, les cours s’inscrivent dans une tendance baissière depuis la fin 2014. Après une chute de 40% ces derniers ont atteint une zone particulièrement intéressante. En effet, autour de 140/145 cents/livre nous retrouvons une oblique de soutien haussière long terme en vert, qui passe par les plus bas de 2012,2013 et 2016. Parallèlement, nous constatons que la tendance baissière en place, matérialisée par l’oblique en bleu, pourrait être challengée dans les semaines à venir. Premier point positif, les cours ont réagi sur l’oblique verte, second point positif ces derniers remontent vers l’oblique bleue, dernier point positif, le chandelier de la semaine passée présentant une longue mèche basse, corrobore le fait que les acheteurs semblent de retour. Aussi, en cas de dépassement de l’oblique baissière et des récents plus hauts (zone 150 – 154) un redémarrage haussier, sorte de rebond technique, pourrait avoir potentiellement lieu en direction des 158 (plus hauts de 2012 et retracement de 23,6% de la hausse historique de 2012 à 2014) voire des 175 (plus hauts annuels de la première semaine de janvier). À contrario, en cas de pressions baissières sous 140, la baisse pourrait reprendre en direction des plus bas de 2012, vers 130 cents/livre. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC - Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC Markets ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures.Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels.CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des information fournies.Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers complexes, à effet de levier, comportant un risque de perte supérieure au capital investi.Les produits binaires (y compris les Countdowns) sont des produits financiers complexes comportant un fort risque de perte en capital, vous pouvez perdre la totalité de votre investissement.