Selon les périodes et les actifs, il arrive que les marchés boursiers soient plus ou moins volatils, compréhensibles et propres graphiquement. Que veut dire propre ? Cela signifie que les supports et résistances clés sont travaillés avec exactitude et que le marché envoie peu ou pas de faux signaux. Ci-dessous je souhaitais mettre en exergue des cas ou l’analyse technique a été d’une précision chirurgicale, à long terme cette fois-ci, sur les matières premières en particulier. Le Sucre : « Vous prendez bien un sucre » était une de mes premières analyses matières premières chez CMC Markets il y a quelques mois alors que les cours étaient encore enfermés dans le biseau descendant ci-dessous. Le biseau est une figure chartiste commune, plus le temps passé à l’intérieur est long plus la sortie pourra être d’une certaine violence ce qui a été le cas ici. Je n’avais encore jamais décelé un biseau sur 4 ans, le résultat a été une hausse de 50% du bas de la figure à la résistance de moyen terme située à 15. Un chartiste patient attendra la cassure de la figure pour la mettre à profit, il aura alors réalisé une performance de plus de 20% en l’espace de moins de deux mois. Le Jus d’Orange : Le cours du jus d’orange présente à moyen terme une propreté graphique étonnante. Nous avions parlé du jus d’orange avant que les cours ne viennent travailler le support de long terme situé à 105 (point 1). Le retardataire qui n’aurait pas constaté le rebond du jus d’orange sur support, aurait pu le faire sur cassure de résistance (point 2). Voyez comme les cours ont cassé l’oblique situé à 130, ont stabilisé dessus pendant deux semaines, avant de redémarrer dans le sens de l’impulsion première. Enfin, la résistance a été rapidement atteinte (point 3) et les cours ont perdu 15% après l’avoir touché, encore une fois, très précisément. Le Riz : Parfois une simple oblique suffit pour cadrer un actif et c’est le cas du riz. Vous pouvez constater ci-dessous le cadrage de la tendance haussière de 2011 à 2014 avec une oblique de soutien passant par tous les plus bas. A la cassure (point 1) une tendance baissière a pris naissance et s’est développée. Autour du point 2 nous avions constaté la formation d’un canal baissier dont il eut fallu surveiller la sortie éventuelle par le haut au premier semestre. En effet, par la suite les cours ont effectué un revirement haussier violent de plus de 30% avant de former une base de soutien et se stabiliser (point 3). Le Palladium : Jusqu’à la mi-2015 le palladium tenait bon malgré la tendance baissière de l’ensemble du compartiment des métaux. Malgré tout, le dollar haussier aidant, ce dernier est sorti par le bas d’un triangle chartiste très propre (point 1) avant d’accélérer vers ses plus bas de 2012 (point 2) et d’y réagir. A la suite du scandale du diesel (l’affaire Volkswagen) les investisseurs ont délaissé le platine pour se repositionner sur le palladium (plus utilisé dans les moteurs à essence) ce qui a entrainé un rallye haussier du support à la base du triangle précédemment cassée (point 3) ce que l’on appelle le phénomène de « pullback » ou retour sur la cassure. Enfin, la tendance baissière prenant le dessus, les cours sont retombés, violemment, sur le support précédemment testé. Tout cela a été particulièrement rapide et volatil, néanmoins, en prenant du recul, on se rend compte à quel point le marché ne s’est pas arrêté n’importe où, mais bel et bien sur des seuils clés, que nous essayerons de définir ensemble au quotidien notamment dans l’émission la Matinale de CMC Markets (plus d’informations cliquez ici). Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC - Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures.Les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels.CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des information fournies.Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers complexes, à effet de levier, comportant un risque de perte supérieure au capital investi.