Le dollar américain s’est stabilisé à des niveaux plus bas cette nuit, consolidant le plongeon de la fin d’après-midi, ce qui a eu pour effet d’initier des rallyes sur les autres monnaies.

Le Président Donald Trump a indiqué penser que le dollar est trop fort, qu’il apprécie et respecte la Présidente de la Fed Janet Yellen, qu’il n’avait pas encore décidé si il lui donnerait un autre mandat ou pas, et enfin qu’il souhaite que les taux d’intérêt restent bas.

L’anticipation des politiques du Président Donald Trump qui sont  inflationnistes et mettent la pression sur la Fed pour agir de manière plus extrême dorénavant, avait poussé le dollar dans un grand rallye après les élections. Le « Trump trade » a déjà montré ses faiblesses entre les difficultés à imposer son agenda au Congrès et les distractions étrangères, et ces déclarations montrent bien la différence entre utiliser la rhétorique pour faire campagne, et la réalité qu’est de gouverner.

 

Le yen japonais et l’or ont continué à grimper pendant la nuit du 12 avril pendant que les actions décrochaient, ce qui indique que le capital continue de migrer des marchés risqués vers les valeurs refuges défensives, à la veille du week-end de Pâques.

Le dollar australien a été un grand catalyseur, profitant d’une forte augmentation de 60K créations d’emplois sur le marché australien, regagnant 0,7500 $ et tirant le NZD au-dessus des 0,7000$. Le CAD a également continué à se renforcer malgré une baisse du pétrole WTI, qui digère les gains des récentes semaines.

Hier  était un autre test important pour les fondations du « Trump trade », les trois plus grosses banques américaines ayant publié leurs résultats. Les financières étaient un des secteurs qui a le plus porté le rallye post-élection. Les résultats initiaux de JPMorgan, Citigroup et PNC Bank ont été bons, avec Wells Fargo légèrement au-dessus des attentes aussi. Avec ces nouvelles positives, la réaction du marché indiquera si les traders cherchent des nouvelles pour avoir des raisons d’ajouter des positions ou des raisons de prendre leurs profits.

Même si les marchés seront fermés ce vendredi, de nombreux rapports importants vont être publiés avant que les marchés ne ré-ouvrent lundi, ce qui pourrait impacter le forex et les futures.

Cet après-midi, les ventes au détail aux États-Unis et les prix à la consommation étaient publiés, tandis que dimanche soir, le PIB de la Chine, les ventes au détail et la production industrielle pourraient donner le coup d’envoi pour la semaine prochaine.