Théorie financière développée par Charles H. Dow, la Théorie de Dow repose sur six grands principes à l’origine de l’analyse technique moderne. Explications.

La plupart des stratégies de Trading utilisées aujourd’hui reposent sur un concept clé : la « tendance ». À la fin du XIXe siècle, lorsque les travaux de Charles H. Dow furent publiés, il s’agissait pourtant d’un concept novateur. Pourtant, plus d’un siècle plus tard, l’indice boursier Dow Jones Industrial Average créé par le journaliste américain pour illustrer sa théorie est sans doute l’indice le plus suivi de la planète. Pour mieux comprendre les travaux de Charles H. Dow et leurs implications, voici les 6 grands principes de sa théorie.

Principe 1 :Les marchés financiers sont efficients.

Les prix tiennent compte de l’ensemble de l’information disponible, et il n’est pas possible d’exploiter une anomalie de marché. Cette hypothèse est connue sous le nom d’Hypothèse d’Efficience des Marchés (HEM).

Principe 2 : Les tendances de marché se décomposent en trois catégories.

Les tendances primaires durent plus d’un an. Elles forment les bull markets (haussiers) et bear markets (baissiers). Au sein de ces tendances primaires naissent des tendances secondaires de sens contraire. Elles durent en général quelques semaines ou quelques mois et forment les corrections (baissières) au sein des bull markets et les rebonds (haussiers) au sein des bear markets. Enfin, les tendances mineures ne durent que quelques jours et constituent le « bruit du marché », c’est-à-dire des mouvements erratiques de court terme difficilement prévisibles.

Principe 3 : Les tendances primaires se poursuivent en l’absence de retournement.

C’est un des points les plus délicats de la Théorie de Dow. En effet, les retournements de tendances primaires peuvent facilement être confondus avec la formation de tendances secondaires. Il convient donc d’être vigilant car si la distinction peut être évidente a posteriori, elle est beaucoup plus floue dans le feu de l’action.

Principe 4 : Les tendances primaires se décomposent en trois phases.

Dans un premier temps les initiés profitent d’une phase d’accumulation (avant un bull market) ou de distribution (avant un bear market). Puis dans un second temps, les professionnels se positionnent lors de la phase d’expansion qui constitue l’essentiel du mouvement des prix. Enfin, dans un troisième et dernier temps, le marché connaît une phase d’excès, caractérisée par une période d’euphorie (en fin de bull market) ou de panique (en fin de bear market).

Principe 5 : Les volumes doivent confirmer les tendances primaires.

Pour que la théorie soit validée, les mouvements de sens identique aux tendances primaires doivent s’accompagner d’une hausse des volumes. À l’inverse, les mouvements de sens contraire aux tendances primaires (ceux des tendances secondaires) doivent s’accompagner d’une baisse des volumes.

Principe 6 : Les tendances primaires doivent être observées sur plusieurs indices.

Dernier principe, sans doute le plus important aux yeux de Charles H. Dow, deux tendances primaires de sens opposés ne peuvent pas cohabiter sur deux indices boursiers différents. En d’autres termes, la tendance primaire détectée sur un indice boursier doit toujours être confirmée par la détection d’une tendance similaire sur un autre indice boursier.

C’est d’ailleurs pour répondre à ce dernier principe que Charles H. Dow ne s’était pas contenté de créer le Dow Jones Industrial Average, dédié à l’industrie. Il avait aussi contribué à la mise en place d’un autre indice sectoriel, le Dow Jones Transportation Average, dédié aux transports.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.