Record annuel du CAC 40, craintes sur l’indépendance des banques centrales, et nouveau report du Brexit, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 15 avril 2019.

Le CAC 40 renoue avec les 5 500 points

L’indice parisien s’est offert vendredi un nouveau record annuel en clôturant pour la première fois de l’année au-dessus du seuil des 5 500 points, à 5 502,0 points, en hausse de +0,31% sur la séance. Malgré la révision à la baisse de la croissance mondiale annoncée par le FMI, les investisseurs ont en effet préféré se réjouir des bons résultats de la banque américaine JPMorgan Chase (+4,63%) et du discours d’optimisme de son PDG Jamie Dimon.

Publiés au même moment, les résultats trimestriels de Wells Fargo n’ont toutefois pas connu le même succès. Avec une baisse de son chiffre d’affaires, une diminution de ses prêts et dépôts moyens, et des soucis sur ses marges, le groupe financier américain dirigé par Timothy J. Sloan a déçu les investisseurs et clôturé la séance dans le rouge (-2,64%).

Craintes sur l’indépendance des banques centrales

Dénoncées depuis plusieurs semaines, les pressions plus ou moins directes du président américain Donald Trump auprès de la Réserve fédérale américaine se sont retrouvées une nouvelle fois sous le feu des critiques à l’occasion des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale.

De nombreux économistes ont en effet profité de l’occasion pour rappeler l’importance de l’indépendance des banques centrales vis-à-vis des pouvoirs politiques à l’heure où plusieurs dirigeants semblent céder aux tentations d’une politique accommodante permanente, que ce soit aux États-Unis, en Inde, ou en Turquie.

Nouveau report du Brexit, l’incertitude demeure

D’abord repoussée du 29 mars au 12 avril, voilà désormais la date du Brexit repoussée au 31 octobre prochain. Si l’inconnu d’une sortie sans accord est évité pour le moment, l’incertitude n’en demeure pas moins totale sur de multiples points, à commencer par le sujet majeur des élections européennes.

Faute d’avoir ratifié l’accord de sortie d’ici au 22 mai, les britanniques se verraient en effet contraints de participer aux élections législatives européennes. Dans l’hypothèse où cette condition ne serait pas respectée, le Royaume-Uni serait alors contraint de quitter l’Union européenne dès le 1er juin.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les publications des résultats du premier trimestre se poursuivront avec les annonces de 50 entreprises américaines. Parmi elles, les valeurs bancaires seront les plus représentées avec les publications de Goldman Sachs, de Bank of America de Morgan Stanley, et de Citigroup. Dans les autres secteurs, les investisseurs pourront également suivre les résultats trimestriels de Honeywell, Schlumberger, Johnson and Johnson, CSX, Pepso, IBM, et Netflix.

Sur le front de la macroéconomie, le produit intérieur brut chinois du premier trimestre sera publié ce mercredi. De l’avis des économistes, la croissance annualisée pourrait ressortir à +6,3%. Publiée le même jour, la croissance industrielle annualisée chinoise est quant à elle attendue à +5,3%.

De nombreuses statistiques économiques américaines viendront également rythmer la semaine avec les chiffres de la production industrielle attendus mardi, les chiffres de la balance commerciale mercredi, et les chiffres de l’emploi jeudi.

La plupart des places boursières resteront fermées ce vendredi pour cause de weekend de Pâques, les marchés vivront donc une semaine boursière réduite de quatre séances.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 12/04/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,48% au cours de la semaine passée, l’indice parisien poursuit son ascension. Dans ce contexte, les cours pourraient venir tester la résistance des 5 545 points dont le franchissement pourrait entrainer un test de la résistance suivante située à 5 650 points. À l’inverse, en cas de correction, les cours pourraient alors se diriger vers le support des 5 440 points dont la rupture pourrait entrainer une impulsion baissière plus marquée en direction du support suivant situé à 5 220 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 12/04/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,75% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD rebondit suite à sa prise d’appui sur le support des 1,1180. Dans ce contexte, la hausse pourrait se poursuivre en direction de la résistance des 1,1430 dont le franchissement pourrait entraîner une accélération haussière en direction de la résistance suivante située à 1,1800. À l’inverse, en cas de reprise baissière, une rupture du support des 1,1180 pourrait amener les cours à tester le seuil psychologique des 1,1000.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 12/04/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

À l’équilibre au cours de la semaine passée (-0,09%), le métal jaune poursuit sa consolidation au sein du canal horizontal formé par le support des 1 280$ et par la résistance des 1 325$. Dans ce contexte, une nouvelle impulsion haussière pourrait se mettre en place pour venir tester la borne haute du canal. En cas de franchissement de cette résistance des 1 325$, la hausse pourrait alors se poursuivre en direction des résistances suivantes situées à 1 345$ et 1 365$. À l’inverse, en cas de rupture du support des 1 280$, une nouvelle impulsion baissière pourrait alors emmener les cours en direction du support des 1 235$.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.