Tensions croissantes entre l’Iran et les États-Unis, chiffres de l’emploi américain, et plan de restructuration chez Deutsche Bank, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 8 juillet 2019.

L’Iran rompt l’accord sur le nucléaire

Depuis l’abattage d’un drone américain le 20 juin dernier aux abords du détroit d’Ormuz, les tensions entre l’Iran et les États-Unis ne cessent de s’envenimer. Ce dimanche, Téhéran vient en effet d’annoncer son intention de dépasser la limite des 3,67% d’enrichissement de son uranium, une frontière pourtant prévue par l’accord international sur le nucléaire signé en 2015 à Vienne.

Alors que les États-Unis ont annoncé « plus d’isolement et de sanctions » par la voix de leur secrétaire d’État Mike Pompeo, les dirigeants européens ont quant à eux fait part de leurs « grandes inquiétudes », appelant l’Iran à revenir sur sa décision.

L’emploi américain au beau fixe

Les chiffres de l’emploi publiés vendredi aux États-Unis confirment le bon dynamisme de l’économie américaine avec 224 000 créations d’emplois au mois de juin contre 160 000 attendues. Bien que positive pour l’économie, cette nouvelle est venue doucher les espoirs de nombreux investisseurs en attente de nouvelles mesures accommodantes de la part de la Ré serve fédérale américaine.

De l’avis de la plupart des économistes, cette bonne nouvelle ne devrait toutefois pas remettre en cause la baisse des taux américains attendue fin juillet. L’ampleur de celle-ci pourrait en revanche être limitée et n’atteindre que 25 points de base au vu du bon dynamisme du marché de l’emploi.

Fin de partie pour les activités de Trading de Deutsche Bank

Deutsche Bank renonce à ses activités de Trading sur le marché des actions. 7,4 milliards d’euros de coûts de restructuration et 18 000 suppressions de postes devraient permettre à la première banque allemande de se recentrer sur ses activités les plus rentables afin de renouer avec une croissance saine et durable. Dans l’opération, près de 74 milliards d’actifs financiers devraient ainsi être cédés sur les marchés.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les investisseurs pourront suivre mercredi la publication des minutes de la Réserve fédérale américaine ainsi que la conférence de son président face au Comité de la Chambre des États-Unis sur les services financiers. Dès le lendemain, Jerome Powell devrait s’exprimer de nouveau à l’occasion d’une conférence dédiée aux résultats des derniers stress tests effectués sur les grandes banques américaines. Les minutes de la BCE seront publiées ce jeudi.

Au-delà des rendez-vous de politique monétaire, les investisseurs suivront également avec attention l’évolution des tensions entre Washington et Téhéran, ces dernières pouvant avoir un impact direct sur les cotations du pétrole, mais également sur l’ensemble du marché des actions. Dans ce contexte géopolitique tendu, la visite de l’Émir du Qatar à la Maison Blanche prévue ce jeudi sera elle aussi scrutée par les analystes.

Sur le front politique, les ministres européens se réuniront dès aujourd’hui pour discuter de la succession de Christine Lagarde à la tête du Fonds monétaire international. Plus tard dans la semaine, le dernier débat entre les britanniques Boris Johnson et Jeremy Hunt pourrait également dévoiler quelques informations sur la suite du processus de Brexit.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 05/07/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,99% au cours de la semaine passée, l’indice parisien poursuit son ascension sans parvenir pour le moment à s’affranchir de la résistance des 5 600 points. En cas de franchissement de ce niveau clé, les cours pourraient venir tester le niveau suivant situé à 5 650 points et dont le dépassement pourrait permettre au CAC 40 de marquer de nouveaux plus hauts historiques. À l’inverse, en cas de correction, l’indice parisien pourrait revenir en direction du support des 5 150 points dont la rupture marquerait la fin de la tendance haussière en cours.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 05/07/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -1,29% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD corrige de nouveau en direction du support de 1,1100. En cas de rupture de ce niveau clé, les cours pourraient se diriger vers le seuil symbolique des 1,1000. À l’inverse, en cas de reprise haussière, la paire EUR/USD pourrait revenir tester la résistance des 1,1430 dont le franchissement permettrait à la monnaie unique d’entamer une nouvelle phase haussière face au billet vert en se dirigeant en direction de la résistance suivante située à 1,1800.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 11 ans

!*!* Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 05/07/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -0,74% au cours de la semaine passée, le métal jaune reste bloqué sous la résistance des 1 430$. En cas de franchissement de ce niveau clé, la hausse de l’once d’or pourrait se poursuivre en direction de la résistance suivante située à 1 520$. À l’inverse, en cas de correction baissière, les cours pourraient revenir tester le support des 1 265$ dont la rupture ouvrirait alors la voie au test des supports suivants situés à 1 180$ et 1 125$.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.