Nouvelle trêve commerciale, accord historique avec le Mercosul, et accord pétrolier entre l’Arabie saoudite et la Russie, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 1er juillet 2019

Reprise des négociations commerciales sino-américaines

En marge du G-20 d’Osaka, le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont convenu ce week-end de reprendre les discussions commerciales interrompues au mois de mai. Cette nouvelle trêve commerciale suspend donc les dernières menaces américaines à l’encontre des 500 milliards de bien chinois importés annuellement par les États-Unis (la moitié d’entre eux restant tout de même imposée dans l’attente d’un éventuel accord commercial).

À l’occasion de ce sommet, le président américain s’est également de nouveau rapproché du président nord-coréen Kim Jong-Un en devenant le premier président américain à franchir la frontière de la Corée du Nord.

Malgré ces multiples rapprochements bilatéraux, les États-Unis sont néanmoins restés à l’écart des accords pour le climat, signés par la totalité des autres participants et réaffirmant les engagements de l’accord de Paris signé en 2015.

Union européenne et Mercosul signent un accord commercial historique

Négocié entre l’Union européenne, le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay, et le Paraguay, l’accord commercial signé vendredi soir donne naissance à un marché intégré de 780 millions de consommateurs, proposant au passage de supprimer 90% des taxes que s’imposent ces pays.

Alors que les pays européens ouvrent leur marché aux produits agricoles sud-américains, les pays sud-américains s’engagent quant à eux à supprimer progressivement leurs droits de douane à l’encontre de nombreux produits industriels (automobile, chimie, pharmaceutique) ainsi que sur les vins et spiritueux. Malgré l’enthousiasme des dirigeants européens, cet accord doit encore être ratifié par le Parlement européen avant d’entrer en vigueur.

Russie et Arabie saoudite renouvellent leur accord pétrolier

Les deux premiers producteurs d’or noir de la planète l’ont annoncé ce weekend en marge du G-20, leur accord de production de pétrole sera reconduit pour une durée de 6 mois. S’engageant ainsi à réduire leur production quotidienne de 1,2 millions de barils, la Russie et l’Arabie saoudite souhaitent soutenir les prix du pétrole afin de contrer les craintes sur le fléchissement de la demande mondiale.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les investisseurs pourront suivre la rentrée des nouveaux parlementaires européens avec une session d’ouverture accompagnée de l’élection du nouveau président et du nouveau vice-président du Parlement. Avec des équilibres remodelés lors des dernières élections législatives, l’incertitude politique demeure forte au sein de l’Union européenne Ces premiers votes seront donc l’occasion de faire l’état des forces en présence et d’analyser plus en détails les alliances et coalitions politiques de ce nouveau quinquennat.

Autre rendez-vous important de la semaine, les pays membres de l’OPEP se réuniront à Vienne. Ces derniers devraient échanger sur la restriction de l’offre pétrolière mondiale dans le but de piloter les cours de l’or noir.

Sur le plan purement économique, les investisseurs pourront suivre cette semaine une série de statistiques économiques, dont les très attendus chiffres de l’emploi américain.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 28/06/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,19% au cours de la semaine passée, l’indice parisien poursuit son ascension. Dans ce contexte, la hausse pourrait emmener les cours en direction des résistances situées à 5 600 et 5 650 points. En cas de franchissement de ces niveaux clés, le CAC40 pourrait alors entamer une nouvelle phase d’impulsion haussière historique. À l’inverse, en cas de reprise baissière, l’indice parisien pourrait revenir tester le support des 5 150 points dont la rupture pourrait alors déclencher une nouvelle vague baissière en direction du support des 4 550 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 28/06/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Stable au cours de la semaine passée (+0,04%), la paire EUR/USD temporise à quelques pips seulement de la résistance des 1,1430. En cas de franchissement de ce niveau clé, la hausse pourrait se poursuivre en direction de la résistance des 1,1800. À l’inverse, en cas de nouvelle correction, la monnaie unique pourrait se diriger vers le support des 1,1100 dont la rupture pourrait alors entrainer les cours en direction du seuil symbolique des 1,1000.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 11 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 28/06/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,73% au cours de la semaine passée, le métal jaune teste la résistance des 1 430$. En cas de franchissement de ce niveau clé, la hausse pourrait se poursuivre en direction de la résistance suivante située à 1 520$. À l’inverse, en cas de reprise baissière, les cours pourraient alors revenir tester le support des 1 265$ dont la rupture ouvrirait alors la voie au test des supports suivants situés à 1 180$ et 1 125$.

 

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.