Premier trimestre record, rebondissements politiques du Brexit, et dernières statistiques économiques chinoises, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 1er avril 2019.

Un premier trimestre boursier réussi

En hausse de +13,10% depuis le début de l’année, l’indice CAC 40 démarre son année boursière sur les chapeaux de roue. Portés par l’avancée des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis en fin de semaine passée, les indices boursiers américains terminent eux-aussi ce premier trimestre en beauté avec un record vieux de 21 ans pour l’indice S&P500 dont la hausse trimestrielle s’élève à +13,07%.

Malgré ces belles performances boursières, le président américain Donald Trump reproche toujours à la Réserve fédérale américaine d’avoir remonté ses taux trop tôt. Dans un nouveau message posté vendredi sur Twitter, Donald Trump déclarait en effet que la bourse et l’économie américaine seraient « en bien meilleure situation » si la FED n’avait pas adopté un « calendrier ridicule ».

Brexit, vers un quatrième vote du Parlement britannique ?

Rejeté à 344 voix contre 286, l’accord de sortie négocié entre Londres et Bruxelles ne parvient pas à convaincre le Parlement britannique, et ce alors même que la Première ministre Theresa May avait cette fois-ci promis son dé part en cas de victoire. Certes, l’écart se resserre, mais la date de sortie repoussée au 12 avril approche à grands pas. Pour sortir de cet imbroglio politique, les députés de Westminster seront donc de nouveaux consultés dès aujourd’hui à l’occasion de votes indicatifs.

Dans cette dernière ligne droite, les députés les plus conservateurs se retrouvent face au mur, car Theresa May pourrait bien annoncer la tenue d’un quatrième vote. Parmi ses atouts pour inverser la vapeur, la Première ministre britannique pourrait cette fois-ci menacer d’organiser de nouvelles élections générales en cas de quatrième échec.

L’activité manufacturière chinoise rebondit au mois de mars

Publiés ce dimanche, les PMI chinois du mois de mars sont ressortis supérieurs aux attentes. Le PMI du secteur manufacturier s’établit ainsi à 50,5 points contre 49,5 attendus, alors que le PMI du secteur non-manufacturier s’établit quant à lui à 54,8 points contre 54,5 attendus.

Désormais tous deux en phase d’expansion, ces indicateurs publiés par les pouvoirs publics chinois indiquent un léger redressement de l’économie chinoise. Ils pourraient donc venir rassurer des investisseurs soucieux face aux signes de ralentissement de l’économie mondiale. Ces signaux devront toutefois être confirmés par de nouvelles statistiques avant de conclure à la réussite des mesures de soutien économique annoncé es par Pékin au cours des derniers mois.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, au-delà de l’effervescence politique autour du Brexit, les investisseurs pourront suivre dès aujourd’hui le déplacement du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker en Italie et sa rencontre avec le Premier ministre italien Giuseppe Conte. Dans le même temps, l’OCDE devrait également publier sa dernière étude économique. Cette rencontre revêt donc une importance hautement symbolique suite aux tensions budgétaires des derniers mois entre Rome et Bruxelles.

Outre-Atlantique, les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis se poursuivent avec le déplacement du négociateur en chef chinois Liu He à Washington ce mercredi. Tout au long de la semaine, de nombreuses statistiques américaines permettront également aux investisseurs d’ajuster leur scénario économique, et notamment de faire un point sur la situation du marché de l’emploi américain.

Enfin, ce jeudi, les investisseurs pourront également suivre la publication des minutes de la réunion du mois de mars de la BCE.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 29/03/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +1,53% au cours de la semaine passée, l’indice parisien rebondit. Dans ce contexte, les cours pourraient venir tester de nouveau la résistance des 5 440 points dont le franchissement pourrait entrainer un test des résistances suivantes situées à 5 545 points et 5 650 points. À l’inverse, en cas de reprise du mouvement baissier, les cours pourraient alors se diriger vers le support des 5 220 points dont la rupture pourrait entrainer une nouvelle phase d’impulsion baissière en direction du support majeur des 4 545 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 29/03/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -0,74% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD s’enfonce de nouveau sous le support des 1,1290. Si elle venait à se confirmer, la rupture de ce niveau clé déjà longuement travaillé au cours des dernières semaines pourrait emmener les cours en direction du support psychologique des 1,1000 dont la rupture pourrait alors déclencher une nouvelle impulsion baissière en direction du support suivant situé à 1,0760 et correspondant au dernier gap hebdomadaire de la paire EUR/USD. À l’inverse, en cas de reprise haussière, les cours pourraient réintégrer le support des 1,1290.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 29/03/2019. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -1,64% au cours de la semaine passée, le métal jaune corrige de nouveau. Dans ce contexte, l’impulsion baissière pourrait se poursuivre en direction du support des 1 280 points. En cas de rupture de ce niveau clé, les cours pourraient alors poursuivre leur mouvement en direction du support suivant situé à 1 235 points. À l’inverse, en cas de reprise haussière, les cours pourraient revenir tester les résistances des 1 325 points et 1 345 points.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions ré glementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.