La Réserve fédérale américaine (FED)

Le 23 décembre 1913, sous la présidence de Woodrow Wilson, le Congrès américain ratifie le Federal Reserve Act et donne naissance à la Réserve fédérale américaine. Institution gouvernementale, la banque centrale américaine est chargée depuis cette date de maximiser l’emploi américain, de stabiliser les prix, et de maintenir des taux d’intérêt à long terme modérés.

Le Conseil des gouverneurs

Le Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine, dont le siège est situé à Washington DC, est composé de sept membres nommés par le président des États-Unis puis validés par le sénat. Deux de ces membres sont désignés comme président et vice-président du Conseil.

Le poste de président du Conseil des Gouverneurs de la FED est actuellement occupé par Jerome Powell, successeur de Janet Yellen (1er février 2014 - 2 novembre 2017), Ben Bernanke (1er février 2006 - 31 janvier 2014), Alan Greenspan qui détient un record de 5 mandats consécutifs (11 août 1987 - 31 janvier 2006), et Paul Volcker (6 août 1979 - 11 août 1987).

Les douze banques fédérales

Douze banques fédérales se partagent les douze districts de la FED et recouvrent l’intégralité des cinquante États américains. Ces banques sont les bras armés de la FED. Elles supervisent les banques commerciales sur tout le territoire américain, prêtent aux institutions dépositaires pour soutenir l’économie, agissent en tant que banque du Trésor américain, et assurent la conformité des institutions financières avec les lois de protections des investisseurs.

Détenues par les banques commerciales de leurs districts respectifs et actrices de la politique publique, les banques fédérales sont considérées comme des entités semi-gouvernementales, légalement privées mais publiques de facto. Leurs parts sociales sont possédées par les banques commerciales, mais les droits habituellement octroyés aux actionnaires d’une entreprise ne sont pas ici applicables. Les opérations des banques fédérales sont donc indépendantes des banques commerciales et restent sous la supervision du Conseil des gouverneurs.

Chaque banque fédérale est par ailleurs administrée par un conseil d’administration de neuf membres dont un président, et les présidents des douze banques fédérales participent tous aux discussions sur la politique monétaire du Comité Fédéral du Marché Libre.

Le Comité Fédéral du Marché Libre

Le Federal Open Market Committee (FOMC), dont le président est par convention le président du Conseil des gouverneurs (donc de la FED), est l’organe décisionnaire de la FED. Ce comité est en charge des décisions de politique monétaire. Il peut, selon les scénarios et en fonctions de ses objectifs politiques, acheter ou vendre des titres financiers aux banques commerciales, ajuster les taux de rémunération de leurs dépôts, ou encore imposer à ces dernières des réserves de capitaux. Gouverné par les 7 membres du Conseil des gouverneurs, par le président de la banque fédérale de New York, et par 4 présidents tournants parmi les 11 présidents des banques fédérales restantes, le FOMC est l’organe de la FED le plus scruté par les investisseurs.

Chaque année, 8 FOMC Rate Meetings sont planifiés. C’est lors de ces évènements similaires aux réunions de politiques monétaire du conseil de gouvernance la BCE, que les taux cibles des fonds fédéraux sont ajustés et que sont annoncées les politiques monétaires censées conduire le marché vers les taux cibles définis.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.