Regain de tensions entre la Chine et les États-Unis, rebond du baril de pétrole, et baisse des taux obligataires américains, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 10 décembre 2018.

 

De nouvelles tensions diplomatiques entre la Chine et les États-Unis ont une fois de plus fait chuter les marchés boursiers. Depuis le 1er décembre, l’arrestation de la directrice financière de Huawei, géant chinois des télécommunications, ravive les tensions entre les deux pays. Washington soupçonne Meng Wanzhou, qui se trouve être également la fille du fondateur du groupe, d’avoir contourné les sanctions américaines à l’encontre de l’Iran. Source d’inquiétude pour les investisseurs, cette affaire délicate fragilise le cessez-le-feu commercial en cours entre les deux puissances économiques. De l’aveu du négociateur en chef américain Robert Lighthizer, faute d’accord, la trêve de 90 jours signée entre les deux belligérants pourrait ne pas être reconduite.  

Le prix du baril de pétrole rebondit suite à l’annonce d’une réduction de la production. Réunis à Vienne, les principaux pays producteurs d’or noir de la planète se sont engagés à réduire leur production quotidienne de 1,2 millions de barils. Avec une hausse de +3,72% au cours de la semaine passée, le baril de Brent se reprend suite à un mois de novembre particulièrement difficile au cours duquel la baisse avait dépassé les 20%, du jamais vu depuis octobre 2008.

Les taux obligataires américains refluent. Avec une baisse de 15,7 points de base au cours de la semaine passée, le taux à 10 ans américain enregistre sa meilleure performance en 3 ans et se retrouve à son point le plus bas depuis 3 mois. Face à la volatilité du marché des actions, les investisseurs scrutent l’évolution de la courbe des taux et tentent d’anticiper les réactions de la Réserve fédérale américaine. De l’avis de certains analystes, pour soutenir les marchés, la FED pourrait ralentir le relèvement de ses taux d’intérêt.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Jeudi, la Banque centrale européenne fera le point sur sa politique monétaire. Son président Mario Draghi devrait profiter de cette occasion pour détailler les conséquences du Brexit et de la fin du programme de rachat d’actifs de 2,6 trillions d’euros. La sortie du programme de soutien monétaire au cours des prochains mois pourrait être un exercice particulièrement délicat pour l’institution de Francfort alors que la croissance ralentie en zone euro.

Du côté des statistiques économiques, les investisseurs pourront suivre aujourd’hui la publication d’une batterie de statistiques britanniques (PIB, production industrielle, production manufacturière, et balance commerciale). Mardi, les regards se tourneront vers l’indice Zew pour jauger l’état de l’économie allemande. Vendredi, les ventes au détails américaines viendront clôturer la semaine de bourse.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 08/12/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -3,81% au cours de la semaine passée, l’indice parisien poursuit sa chute. Dans ce contexte, le CFD à risque limité France 40 pourrait tester le support des 4 730 points. En cas de rupture de ce niveau, la baisse pourrait alors se poursuivre jusqu’au support suivant situé à 4 475 points. À l’inverse, en cas de rebond, l’indice pourrait tester sa résistance des 4 900 points, puis sa résistance suivante située à 5 170 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 08/12//2018. Performances nettes Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +0,63% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD prend une nouvelle fois appui sur son support des 1,1290. Dans ce contexte, les cours pourraient poursuivre leur ascension en direction de la résistance des 1,1800 dont le franchissement pourrait permettre de tester la résistance suivante située à 1,2520. À l’inverse, en cas de rupture de ce niveau clé, une nouvelle impulsion baissière pourrait emmener les cours en direction du niveau symbolique des 1,1000.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 08/12/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +2,15% au cours de la semaine passée, le métal jaune poursuit son impulsion haussière. Dans ce contexte, l’once d’or pourrait tester prochainement sa résistance des 1 265$. En cas de franchissement, la hausse pourrait alors se poursuivre en direction des 1 305$. À l’inverse, en cas de rupture de du support des 1 195$, une nouvelle impulsion baissière pourrait alors se mettre en place et emmener les cours en direction du support majeur situé à 1 125$.

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.