Compte-rendu du sommet du G-20 de Buenos Aires, ouverture de la COP24 à Katowice, et réunion des pays producteurs de pétrole à Vienne, découvrez notre résumé de l’information financière pour cette semaine du 3 décembre 2018.

Les pays membres du G-20 se sont engagés ce weekend à réformer l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Malgré de profondes divergences sur les thèmes du commerce et du climat, les dirigeants réunis à Buenos Aires ont partagé un constat commun : les institutions multilatérales conçues pour régler les conflits commerciaux ne fonctionnent plus aussi bien que par le passé, elles doivent donc être réformées. Bien que minimaliste, ce communiqué commun établi en fin de sommet par les participants marque une pause dans la dégradation des relations géopolitiques multilatérales.

La Chine et les États-Unis ont établi samedi un cessez-le feu commercial précaire. Côté américain, le président Donald Trump s’est engagé à ne pas mettre en place de droits de douanes supplémentaires à l’encontre des biens importés de Chine. Côté chinois, le président Xi Jinping s’est quant à lui engagé à augmenter les importations de biens américains dans le but de rééquilibrer la balance commerciale entre les deux pays. Si cette trêve dans la guerre commerciale est une bonne nouvelle pour l’économie mondiale, de nombreuses questions restent en suspens, notamment l’épineux sujet des brevets.

Le pétrole enregistre sa plus mauvaise performance mensuelle de la décennie : -20,8% pour le Brent de la mer du Nord. Cette baisse s’ajoute à un mois d’octobre déjà compliqué au cours duquel le prix du baril avait déjà baissé de plus de 8%. Il faut remonter au mois d’octobre 2008 pour retrouver de tels mouvements, à l’époque, l’or noir avait perdu -33,5% en un mois.

Source : plateforme CMC Markets Next Generation.

Cette semaine, les investisseurs pourront suivre les premiers jours de la 24e Conférence de l’ONU sur le Climat à Katowice, en Pologne. Les 200 États réunis lors de cette COP24 auront fort à faire pour parvenir à un accord significatif. En dépit de leurs rôles majeurs, les États-Unis et le Brésil ne semblent pour le moment pas décidés à s’impliquer dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Le texte du Brexit sera débattu au parlement britannique dès mardi avec un vote prévu le mardi 11 décembre. Approuvé par les vingt-sept pays membres de l’Union européenne le weekend dernier, le texte supporté par la Première ministre Theresa May reste très polémique outre-Manche. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, présentera dans le même temps les prévisions économiques effectuées sur la base de cet accord et publiées la semaine passée par la banque centrale anglaise.

Jeudi, les membres de l’OPEP et la Russie se réuniront à Vienne pour un sommet de deux jours. Alors que le prix du baril vient d’enregistrer son pire mois de l’année, les participants tenteront de se mettre d’accord pour ajuster leurs volumes de production. 

Samedi, la balance commerciale chinoise du mois de novembre pourra permettre aux investisseurs de faire un point sur les effets de la guerre commerciale en cours.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Génération au 30/11/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En hausse de +1,15% au cours de la semaine passée, l’indice parisien repart de l’avant et dessine une figure chartiste en « double creux » sur son support des 4 900 points. Dans ce contexte, le CFD à risque limité France 40 pourrait tester la résistance des 5 170 points au cours des prochaines séances. En cas de franchissement de ce niveau clé, l’indice pourrait alors se diriger vers la résistance des 5 500 points À l’inverse, en cas de cassure du support des 4 900 points, une nouvelle impulsion baissière pourrait emmener les cours en direction du support suivant situé à 4 730 points.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 3 ans 

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Génération au 30/11/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En baisse de -0,17% au cours de la semaine passée, la paire EUR/USD teste toujours son support des 1,1290. En cas de rupture de ce niveau clé, une nouvelle impulsion baissière pourrait emmener les cours en direction du niveau symbolique des 1,1000. À l’inverse, en cas de reprise haussière, les cours pourraient reprendre leur ascension en direction de la résistance des 1,1800, dont le franchissement pourrait alors permettre de tester la résistance suivante située à 1,2520.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Génération au 30/11/2018. Performances nettes. Les performances passé es ne préjugent pas des performances futures.

À l’équilibre au cours de la semaine passée, le métal jaune reste proche de sa résistance des 1 235$ et le scénario reste inchangé. En cas de franchissement de cette première résistance, la hausse pourrait se poursuivre en direction de la prochaine résistance située à 1 305$. À l’inverse, en cas de rupture du support des 1 195$, une nouvelle impulsion baissière pourrait alors se mettre en place et emmener les cours en direction du support majeur situé à 1 125$.

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisé s ou atteints.