Ce matin la Haute Cour de Londres a rendu son jugement, le gouvernement britannique devra donc obtenir l’accord du Parlement pour déclencher la procédure de l’article 50 du traité européen fixant les modalités d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Aussi, nombreux sont les intervenants qui estiment que le Parlement pourrait contraindre le gouvernement anglais à faire des concessions et ainsi à limiter l’impact économique de la sortie de l’UE. Les risques d’un « hard Brexit » s’éloignent, permettant à la livre de reprendre du terrain face au dollar et à l’euro. La paire GBPUSD inscrit sa plus forte hausse en séance depuis le 2 août dernier, en hausse de 1,05% à 1,2432 dollars.

Parallèlement à cela, Marc Carney, gouverneur de la banque d’Angleterre, indiquait ce matin qu’il était trop tôt pour émettre des jugements quant au Brexit et que les anticipations qu’il avait fait étaient peut être trop négatives. Il a considéré que la forte chute de la livre allait être un challenge engendrant une forte inflation et se montre désormais plus attentiste quant à la politique monétaire à venir. Alors que la banque d’Angleterre était susceptible à nouveau de baisser les taux ou augmenter son plan d’assouplissement quantitatif, les opérateurs anticipent le fait qu’à court terme, le pire pourrait être passé concernant la livre, qui pourrait potentiellement retrouver une certaine attractivité.

Évolution du CFD sur GBPUSD – Données hebdomadaires

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation au 03/11/2016. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, la paire GBPUSD donne un double signal ce jour. Elle sort de son carcan de court terme, qui la contenait entre 1,209 et 1,233, ce qui lui permet également de rompre avec l’oblique de tendance baissière en place depuis le Brexit. Un véritable changement d’état d’esprit se traduit parfaitement dans les cours, ce qui nous permet d’envisager un scénario haussier pour la première fois depuis des mois. À la hausse, au-dessus des 1,233, la prochaine résistance majeure se situe à 1,28 soit à plus de 300 pips des cours actuels. Seul un retour rapide des cours sous les 1,233 remettrait à plus tard les perspectives de hausse.

Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets

Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC - Egalement @CMCMarkets_FR
Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC Markets ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures.
Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels.
CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des information fournies.

Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers complexes, à effet de levier, comportant un risque de perte supérieure au capital investi.
Les produits binaires (y compris les Countdowns) sont des produits financiers complexes comportant un fort risque de perte en capital, vous pouvez perdre la totalité de votre investissement.