Depuis deux semaines, une consolidation a pris forme sur les indices boursiers suite à une appréciation historique de ces derniers. 30% pour les indices Italien et Espagnol, 40% pour le CAC40, 50% pour le DAX, il faut dire que les mouvements haussiers démarrés fin 2014, boostés par les perspectives d’un plan d’assouplissement massif de la banque centrale européenne, resteront dans les annales. Etudions la situation de plusieurs indices afin de définir les seuils à suivre pour confirmer la mise en place de corrections et ceux au-dessus desquels la tendance de fond haussière reprendrait ses droits. DAX (indice allemand) : Graphiquement, l’indice allemand est semble-t-il haussier long terme, haussier moyen terme, baissier en journalier. En effet, à court terme, on constate que des supports ont cassé, des plus hauts et bas de plus en plus bas et un canal baissier qui cadre parfaitement le mouvement correctif. En données journalières, on peut constater deux zones de résistances : les 11670 ancien support devenu résistance puis les 11800 où vont potentiellement se croiser MM20 et MM50 (donnant un signal baissier dynamique théorique). Sous ces seuils, les baissiers gardent la main, au-dessus de 11800 la neutralité prévaudrait. Quant à relancer la dynamique de fond, il faudrait casser les 12000 pour se faire. Ibex (indice espagnol) : J’ai mis en avant les risques baissiers potentiels sur l’Ibex à travers ma dernière analyse sur cet indice. En effet, on pouvait constater la formation d’un îlot de renversement (island reversal), qui présageait d’un repli prononcé actuellement en cours. On notera que tout comme le DAX l’indice a cassé son support de court terme à 11300 points. A court terme, les baissiers ont la main, seule une clôture au-dessus de MM20 invaliderait la dynamique en cours. A la baisse, sous 11300, 10900 apparait comme support clé, conjuguant les plus hauts de fin 2014 et la MM100 jour. Ita (indice italien) : Contrairement à ses homologues, l’indice italien plie mais ne rompt pas. Ce dernier a enregistré une respiration moins violente et trouve du soutien sur les 22540 points, plus hauts de 2014. Cet indice est neutre à court terme et n’entrerait en phase baissière que sous son support. Quant à un retour de la dynamique haussière, il faudra reprendre les 23370 points, seuil de la MM20 jour et des récents plus hauts. Conclusion : les indices européens respirent après des vagues haussières historiques. La baisse de court terme n’apparait être qu’une consolidation pour le moment mais il faudra rester sur nos gardes car une correction plus profonde n’est pas à exclure. Suivons les seuils cités dans les séances à venir pour constater la prise en main de l’un des deux camps. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr Ce commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.