100% de hausse sur l'indice chinois en l'espace de 6 mois, 40% pour le CAC40 depuis l'épisode russe, des actions qui s’envolent littéralement à travers les places boursières, il n’y a pas de doutes, la confiance est là, si ce n’est l’euphorie. Cela fait 7 ans que la dernière crise a frappé, 7 ans après la matérialisation de la précédente mais ne nous inquiétons pas : « cette fois ci, il semblerait que cela soit différent ». En effet, cette fois ce ne sont pas que les particuliers et les fonds, mais également les banques centrales toutes puissantes qui soutiennent les marchés financiers. Les 4 principales banques centrales ont d’ailleurs augmenté leurs balances de 20 à 250% ces trois dernières années. Parallèlement à cela, emprunter devient rémunérateur, quoi de plus beau dans le meilleur des mondes ? L'Euribor à 3 mois est passé dans le rouge, le marché obligataire se dérègle, mais ne nous inquiétons pas la situation est "sous contrôle". Grâce à cela, les actions détenues par de la dette sont à des records. Les deux dernières fois cela a mené à des krach boursiers, mais cette fois-ci ce serait différent? En effet, les chiffres sont là (même si manipulés en partie) et la complaisance est en place avec un VXX qui atteint ses plus bas de 30 ans, pourquoi donc stresser ? Le secteur des biotechnologiques aux USA s'adjuge 400% en quelques années ? Soulignons le progrès ! Les USA, le Japon et l’Europe ont lancé des QE massifs alors que la Chine ralentissait. Heureusement, le produit miracle a déjà été testé et les Chinois ne manqueront pas de se priver de faire de même. Résultat : Les actions ont pris 40% en l’espace de 3 mois, qu’à cela ne tienne cela fait donc 120% en 1 an. Vous trouvez toujours cela normal? Penchons nous alors sur le cas de Hanergy, action qui a pris 1800% depuis le 4 janvier, maintes fois suspendue pour atteinte de la limite de progression journalière... Outre atlantique, Amazon, entreprise de renom, réalise 15% d’augmentation de son chiffre d’affaires mais n’augmente pas son résultat net car ses très faibles marges s'amoindrissent. Qu’à cela ne tienne le titre prend 60% en ligne droite car le futur ne peut être que positif n’est-il pas ? Bayer, entreprise allemande dans le pharmaceutique, n’a pas encore trouvé le médicament miracle, néanmoins certains investisseurs pensent possiblement le contraire et s’arrachent le titre dont le PER a atteint un plus haut historique. Mais cette fois-ci c’est évident, cela doit être différent n'est-ce pas? Par contre si il y a bien une chose qui ne change pas et ne changerait peut être jamais, c’est la nature humaine et en bourse cette dernière peut être facilement imagé par le graphique ci dessous, gardez le en tête. Enfin, j'aimerais partager avec vous les 4 piliers définissant le stade final de l'explosion d'une bulle financière par Charles Hugh Smith : - Les actions s'envolent tout comme la dette - Les médias financiers justifient la bulle par les fondamentaux - Les autorités insistent sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un top - Les investisseurs restés de côté regrettent amèrement de ne plus être dans le marché et théoriquement seront les derniers à se jeter dedans, tout en haut. ...j'ajouterai pour finir, que le principe d'une bulle, est que de l'intérieur, on ne sent pas le savon. Ne baissez jamais votre garde. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr Ce commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.