Lorsque l’on étudie l’analyse technique, il est possible de catégoriser les figures chartistes et configurations en chandeliers japonais que l’on préfère mais également celles qui sont les plus propres et/ou les plus rares. En tant qu’analyse technique depuis plus de 10 ans, certaines configurations attirent mon œil plus que d’autres et parmi elles, l’îlot de reversement souvent nommé en anglais « Island Reversal ». Source : wikipédia Définition :L’ilot de renversement est une structure très rare qui marque un sommet ou un creux. Techniquement, les cours ouvrent avec un *gap d’épuisement et évoluent au-dessus de ce dernier pendant plusieurs séances. Par la suite, les cours réalisent un *gap d’éjection, inverse au précédent. L’îlot sera nommé comme tel s’il y a plusieurs chandeliers, s’il ne comprend qu’un seul chandelier on le caractérisera d’une figure encore plus rare, le bébé abandonné. Enfin, notez que l’îlot annonce toujours un renversement de tendance.*gap d’épuisement : mets en exergue la fin d’un mouvement. Ces gaps sont souvent associés à une tendance puissance, ils interviennent sous la forme d’un excès d’optimisme, avec de gros volumes, à la fin d’une tendance. *gap de rupture : arrive lorsque les prix sont enfermés dans une zone de congestion. Lorsque les prix s’échappent de ladite zone par un gap, cela démontre un changement fort de sentiment des opérateurs et donc potentiellement un retournement de tendance. Cas pratique sur l’IBEX 35, l’indice espagnol : Le 7 avril, alors ancrés dans une tendance haussière puissante matérialisée par un canal, les cours de l’IBEX35 réalisent un gap à la hausse. Par la suite ces derniers vont végéter latéralement pendant 8 jours formant une zone de congestion. Le 17 avril, les cours sortent violemment par le bas de la congestion par un gap baissier engendrant une accélération de la chute. Nous avons ici un cas pratique parfait d’îlot de renversement. Cette configuration chartiste rare nous indique 2 messages potentiels : - Les acheteurs confiants ont été trop vite trop haut, le besoin de souffler se fait sentir - Les vendeurs, de retour, pourraient saisir cette opportunité pour engendrer une correction plus profonde Quid de la suite ? Suivez les flèches. Chaque niveau de support en vert est un seuil clé travaillé par le passé ce qui le renforce. En plus de cela, j’ai ajouté les retracements de Fibonnaci que les marchés aiment à respecter. A court terme, les cours sont venus chercher un support à 11350, à proximité des plus hauts de 2014. Tant que les cours sont au-dessus de ce seuil voire même des 11200 alors il ne s’agit que d’une simple respiration, consolidation. En cas de cassure des 11200, on parlera alors de correction en direction des seuils suivants, la zone des 11000 voire des 10500. Sous ce dernier seuil, la tendance ne serait clairement plus haussière même à moyen terme. A la hausse, les objectifs sont situés à 11500 soit 38.2% de retracement de la chute puis la zone 11600/11650 qui fait office de pivot majeur. Si cette zone était reprise et dépassée alors la tendance haussière reprendrait de la force et les plus hauts voire de nouveaux records seraient en visée. Au contraire, si les cours échouent sous 11650 ou pire sous 11500 cela signifierait que le rebond sur 11350 n’est qu’une réaction épidermique avant que la baisse ne reprenne, dans le sens du message envoyé par notre fameux îlot de renversement. A suivre. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.frCe commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.