Au mois d’avril nous avions étudié l’indice anglais Footsie mettant en exergue une zone de résistance historique à 7150 que ce dernier n’arrivait pas à franchir. Depuis, et malgré la naissance du Royal Baby qui statistiquement soutient les cours, les vendeurs ont pris la main et 350 points ont été perdus. Ce recul n’est peut-être qu’un avant-goût de la suite, possiblement baissière, au vue des graphiques ci-dessous. Graphique mensuel : A long terme, l’indice Footsie est le plus propre, représentatif des vagues haussières et baissières des 15 dernières années matérialisant un top presque parfait en 1999, 2007 et peut être 2015. On constate sur cette unité de temps que l’indice n’a pas réussi à clairement s’affranchir de ses plus hauts historiques, que les cours retracent rapidement sous 7000 et les indicateurs flanchent au vue du MACD qui pourrait réaliser un non croisement baissier prometteur pour les vendeurs. Dans cette unité de temps, seule une clôture au-dessus des 7100 redonnerait un espoir de poursuite de la hausse. Graphique hebdomadaire : A moyen terme, la hausse des derniers mois a été compliquée, pénible, parsemée d’embuches sous la forme de profonds replis. Ce mouvement s’essouffle désormais à l’intérieur d’un biseau ascendant dont les cours pourraient pour la première fois clôturer en dehors cette semaine. Si tel devait être le cas, le mouvement correctif baissier pourrait s’accentuer en direction des supports suivants. Graphique journalier : A plus court terme, vous pouvez constater la formation d’une figure d’élargissement que j’avais déjà mis en avant à 7100 quand les prix testaient la borne haute. Nous avions alors défini ce seuil comme pivot majeur, qui a fait son travail. Dans cette périodicité, sous 7050 (récent plus haut lors du rebond sur 6900) les perspectives restent baissières en direction des 6700. Sous ce seuil, objectif théorique à 6300. En conclusion : la hausse s’essouffle mais les acheteurs n’ont pas encore dit leur dernier mot. Les semaines à venir seront d’importance car des pré-signaux pèsent tels des épées de Damoclès sur cet indice (et les autres), nous verrons rapidement si ces derniers se confirment. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.frCe commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.