Deux sculptures de bronze s’affrontent au cœur de Wall Street : Fearless Girl et Charging Bull. Chargées de symboles pour l’industrie financière, ces deux œuvres d’art sont devenues au fil du temps de véritables attractions touristiques.

Le face à face avait commencé le 8 mars 2017 à l’occasion de la Journée internationale de la Femme, il vient de prendre fin le 11 décembre dernier. Fièrement plantée face au taureau de Wall Street, la « fillette sans peur » d’un 1m20 a finalement été déplacée vers un autre lieu tout aussi symbolique : le New York Stock Exchange.

Le taureau de Wall Street (Charging Bull) par Arturo Di Modica

Installé illégalement à la suite du krach boursier d’octobre 1987, le taureau de Wall Street fut d’abord désinstallé par la ville de New York avant d’être finalement réinstallé sur la place de Bowling Green au cœur du quartier d’affaires (Financial District).

Symbole de force et d’espoir, cette sculpture de bronze de 3,2 tonnes représente un taureau en train de charger. Dans le monde de la finance, les taureaux représentent en effet la hausse du marché, leurs longues cornes allant du bas vers le haut lors de leurs attaques. Par opposition, les ours représentent quant à eux la baisse du marché, leurs lourdes pattes allant du haut vers le bas lors de leurs attaques.

Selon la légende, toucher le museau, les cornes puis les testicules du taureau serait un gage de richesse et de prospérité. Chaque jour, les badauds se pressent donc autour du taureau pour ce rituel porte-bonheur, tentant au passage d’arracher une photo souvenir au milieu de la foule.

La fille sans peur (Fearless Girl) par Kristen Visbal

Courageuse et déterminée, la fille sans peur est venue défier le puissant taureau de Wall Street en face à face à l’occasion de la Journée internationale de la femme de 2007 afin de dénoncer les inégalités de traitement et les écarts de salaires entre hommes et femmes au sein du secteur financier.

Au grand dam d’Arturo Di Modica, la fillette qui ne devait rester qu’un mois est finalement restée en place plus d’un an et demi avant que la Mairie de New York ne se décide à la retirer. Pour le sculpteur du taureau de Wall Street, Fearless Girl était en effet perçue comme un affront à son travail.

Au vu du retentissement médiatique de l’affaire, force est de constater que la société de conseils financiers State Street Global Advisors à l’origine de l’opération a bel et bien réussi son coup marketing…  Grâce à son parrainage, le mouvement féministe bénéficie désormais d’une vitrine de choix, aux pieds de la premiè re place boursière mondiale : le New York Stock Exchange.

À l’occasion de votre prochain passage dans le Financial District de New York, il vous faudra désormais vous arrêter à deux reprises pour saluer ces deux icônes de la Finance. À moins qu’une troisième statue ne vienne d’ici là s’établir à son tour dans les rues newyorkaises…

 

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.