La semaine passée a été particulièrement baissière sur la paire la plus liquide au monde. 5 séances de baisse d’affilée pour passer de 1.105, résistance majeur, à 1.05, soit les plus bas annuels en cours de clôture. Cette chute peut être justifiée d’une part par le programme d’assouplissement quantitatif européen qui pèse inlassablement sur la monnaie unique mais également par une tenue à toute épreuve du Dollar américain, malgré les chiffres économiques de ces dernières semaines un tant soit peu inférieurs aux attentes. En données journalières, nous avons une tendance baissière matérialisée par un canal baissier dont la borne haute passe vers 1.08. En plus de cela, une résistance horizontale à 1.073, les plus bas de fin mars, fait barrage aux acheteurs. Tant que ces seuils seront actifs et vendus, la baisse perdurera et les risques de rechute de la paire seront présents. Dans cette périodicité, seule une clôture au-dessus de 1.073 serait un premier signe de tentative de retournement. En attendant, les vendeurs sont tranquille…ou presque. En effet, à plus court terme, on constate que les acheteurs donnent des coups de corne. Le premier suite à la publication des ventes au détail aux USA inférieures aux attentes, le second hier avec la BCE, est-ce qu’un troisième sera possible ? Tout dépendra des chiffres économiques américains publiés cet après-midi : Demandes d’allocations chômage, mises en chantier et enfin indice de la Fed de Philadelphie. La volatilité devrait donc être au rendez-vous ! Conclusion : si les acheteurs tiennent ici et relancent, le paysage graphique pourrait basculer. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.frCe commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.