Malgré l’enchainement de séquences haussières sur les actions américaines et notamment une série de 13 séances consécutives de hausse (un record datant de 1996) sur l’indice américain des petites capitalisations, le Russell 2000, les indices européens végètent dans des canaux horizontaux. Le CAC 40 oscille en effet depuis vendredi 11 novembre entre 4 470 et 4 570 points sans pour autant s’en affranchir, même chose sur le DAX entre 10 580 et 10 800 points (ses plus hauts annuels). Et cette situation pourrait encore durer, avec l’absence d’opérateur sur les marchés américains demain en raison de Thanksgiving et d’une séance écourtée vendredi.

Cette sous-performance des indices européens est d’autant plus notable que la paire EURUSD baisse depuis l’élection de Donald Trump. Cela soutient généralement les indices européens mais ne semble pas faire effet cette fois ci malgré une chute à 1,13 le mercredi 9 novembre au matin et un nouveau plus bas annuel inscrit ce jour à 1,056. Ce n’est pas tant la baisse de l’euro qui engendre ce mouvement mais l’explosion du dollar américain actuellement sur des plus hauts de 13 ans, soutenue par de bons chiffres macroéconomiques encore ce jour avec des ventes de biens durables bien supérieures aux attentes en hausse de 1% alors que le consensus attendait 0,2%.

Plus gé néralement, ce sont les anticipations de hausse de taux qui tirent la devise américaine, avec des Fed Funds nous indiquant une probabilité de plus de 30% d’avoir 3 hausses de taux en 2017 aux USA. Enfin, nous expliquons la faiblesse des indices européens par l’attentisme exacerbé des opérateurs en vue du referendum italien qui s’approche à grand pas, le 4 décembre prochain.

Évolution du CFD France 40 – Données journalières

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation au 23/11/2016. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, l’indice français évolue dans une tendance haussière depuis le choc du Brexit. En données quotidiennes, la tendance est également haussière depuis l’élection de Donald Trump et ce tant que le support des 4 470 points sera préservé. En d’autres termes, les cours sont encastrés dans un range dont la sortie sera significative pour la suite.

Sous les 4 470 points, les vendeurs prendraient potentiellement la main en direction du seuil psychologique des 4 400 points et de la moyenne mobile à 200 séances. À contrario, au-dessus des 4 470 points, les 4 570 points pourraient de nouveau être challengés. En cas de dépassement de ces derniers, les objectifs haussiers ressortiraient à 4 610 points, soient les plus hauts annuels puis les 4 640 points, seuil d’équilibre du CAC 40 en 2016, que les opérateurs aimeraient sous doute reprendre d’ici le 31 décembre pour finir l’année sur une note positive.

Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets

Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC - Egalement @CMCMarkets_FR
Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC Markets ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures.
Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels.
CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des information fournies.

Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers complexes, à effet de levier, comportant un risque de perte supérieure au capital investi.
Les produits binaires (y compris les Countdowns) sont des produits financiers complexes comportant un fort risque de perte en capital, vous pouvez perdre la totalité de votre investissement.