Surfant sur la probable adoption de son projet de réforme fiscale avant noël, le président américain souhaite désormais s’attaquer à une autre de ses promesses de campagne : la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël.

En quelques mots, depuis l’Embassy Act, voté par le Congrès américain en 1995, qui prévoyait le déménagement de l’ambassade américaine pour Jérusalem, chaque président disposait de la possibilité, tous les six mois, de reporter cette opération au nom de la « sécurité nationale des États-Unis ». Rappelons que l’occupation de la partie orientale de Jérusalem par Israël, en juin 1967, puis son annexion et la proclamation de Jérusalem comme « capitale indivisible » d’Israël n’ont été reconnues par aucun État.

Une telle manouvre risquerait de déstabiliser un peu plus la région et d’impacter l’évolution des indices.

Évolution du CFD à risque limité US SPX 500 - Données 4 heures sur 3 mois

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation.

Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 06/12/2017. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Graphiquement, en données 4 heures sur 3 mois, après avoir évolué dans une zone neutre entre le 18 octobre 2017 et le 28 novembre 2017 dont la limite haute est 2 605 points et la limite basse est 2 547 points, le cours a profité de l’annonce de l’adoption prochaine de la réforme fiscale américaine pour atteindre un plus haut historique le 4 décembre à 2 661 points. Depuis le cours a entamé un mouvement baissier expliqué en partie par un climat géopolitique qui se tend au Moyen-Orient. Après avoir franchi à la baisse une première zone de support à 2 645 points, le cours s’est dirigé vers une seconde zone de support à 2 623 points. Le 6 décembre 2017, le cours a pris appui sur cette sone de support pour entamer de nouveau un mouvement haussier vers les 2 645 points qui font désormais office de zone de résistance. Si l’indice parvient à trouver suffisamment de puissance pour franchir nettement à la hausse cette zone, il pourrait alors entamer un nouveau mouvement haussier vers les 2 664 points. À l’inverse, si le cours devait entamer un mouvement baissier il devrait dans un premier temps franchir la zone de support à 2 623 points pour ensuite entamer un second mouvement vers la zone neutre dont la limite haute, qui fait également office de support, est à 2 605 points.

Par Louis-Antoine Michelet, Analyste Marchés pour CMC Markets

 

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable.

Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.

Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures. CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des informations fournies.

Les CFD à risque limité sont des produits dérivés complexes avec effet de levier assortis automatiquement et de façon inhé rente d’un mécanisme de protection permettant de limiter la perte éventuelle au montant investi lors de l’ouverture de la position. Les frais liés à la position ne sont pas inclus dans le montant initial investi. Le montant de la perte potentielle s’entend hors frais. Ces produits ne sont pas adaptés à tous les clients. Ces produits sont liés à des actifs sous-jacents extrêmement variés. Ils présentent des risques spécifiques qui peuvent varier grandement d’un produit à l’autre, par exemple s’agissant de la rapidité des variations de cours ou en matière de liquidité.

CMC Markets UK Plc est agréée par la Financial Conduct Authority (n°173730) du Royaume-Uni et enregistrée auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution pour exercer ses activités en France depuis son siège social situé 133 Houndsditch, London EC3A 7BX au Royaume-Uni ou à travers sa succursale située 32 rue de Monceau, 75008 Paris - RCS Paris: 525 225 918.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À propos de CMC Markets

 

Fondé en 1989 par Peter Cruddas, CMC Markets est un Fournisseur de CFD (Contract For Difference) et spécialiste du Trading. À l’origine spécialisé sur le marché des devises (Forex), CMC Markets s’est rapidement positionné sur les CFD (Contract for Difference), avant de lancer en 1996 la première plateforme globale de trading en temps réel sur le Forex CMC Markets est présent en France depuis 2010. La société s’est introduite en bourse sur le London Stock Exchange le 5 février 2016.