Des marchés financiers à la croisée des chemins

2 milliards de pertes sur l’exercice 2017 et une Tesla Roadster en orbite autour de la Terre dont l’image a déjà fait le tour du monde, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Elon Musk n’aime pas faire dans la demi-mesure. Seulement voilà, cette semaine, malgré le décollage réussi de Falcon Heavy, les investisseurs ont préféré s’attarder sur une problématique plus terre-à-terre, celle des retards de production de la Model 3. Avec un recul de 8,50%, l’action Tesla a donc connu une semaine compliquée, aux antipodes de l’oiseau bleu de Twitter dont le titre s’est envolé dans le même temps de 20,99% suite à l’annonce jeudi d’un premier résultat trimestriel net positif (91 millions de dollars de résultat net au cours du quatrième trimestre 2017).
Au-delà des résultats des entreprises américaines, la semaine passée a surtout été marquée par la baisse généralisée des marchés financiers. Au lendemain de son anniversaire et dès le premier jour de son mandat à la présidence de la Réserve fédérale américaine (FED), Jerome Powell n’a pu qu’observer la folle envolée du VIX dont la cotation dépassait lundi dernier les 50 points (plus haut à 50,30 points). Jamais un pré sident de la FED n’avait connu un tel baptême du feu, et les évènements de la semaine passée ne pourraient être que les prémices d’une volatilité accrue lors de ces prochaines semaines.
Dans un environnement marqué par la mise en place de politiques monétaires accommodantes de la part des principales banques centrales mondiales, de nombreux investisseurs plébiscitaient jusqu’ici la mise en place de stratégies « short volatility ». Or, la remontée des taux directeurs et la fin du mandat de Janet Yellen semblent avoir sifflé la fin de cette ère où la volatilité semblait s’être volatilisée. Le krach de l’indice de la peur la semaine passée pourrait donc être le point de départ d’un effet domino aux conséquences bien plus importantes, les fonds les plus impactés étant contraints de déboucler certaines de leurs positions dans l’urgence.
Avec un taux américain 10 ans à 2,857% et un VIX toujours au-dessus des 20 points vendredi soir, la pression reste élevée sur les marchés, d’autant que les matières premières s’orientent elles aussi à la baisse : -1,21% sur la semaine pour l’once d’or, et -8,32% pour le pétrole Brut.

Source : plateforme CMC Markets NEXT GENERATION.

Cette semaine, les investisseurs porteront une nouvelle fois leur regard sur les statistiques américaines, à l’affût de tout indice concernant les perspectives d’inflation aux États-Unis afin d’anticiper la politique monétaire de la FED pour ces prochains mois. Dans ce contexte, la publication de l’Indice des prix à la consommation (CPI), attendu en hausse de 0,3% mercredi à 14h30, sera le rendez-vous incontournable de la semaine.
Au-delà des statistiques américaines et des taux d’intérêt, la géopolitique pourrait elle-aussi s’inviter sur les marchés financiers, car si la Corée du Nord joue la carte de l’apaisement à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, les tensions au Moyen-Orient ont été ravivées ce weekend par la destruction d’un drone iranien et le crash d’un avion de chasse israélien détruit par les missiles anti-aériens du régime de Damas. Source d’incertitude et d’instabilité, cette dégradation du contexte géopolitique international pourrait augmenter l’inquiétude d’investisseurs déjà bien fébriles.

Évolution du CFD à risque limité France 40 - Données hebdomadaires sur 3 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 09/02/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Suite à la rupture du support oblique hebdomadaire, la baisse s’est poursuivie sur le CFD à risque limité France 40 avec un nouveau test du seuil psychologique des 5000 points. La méfiance sera donc de mise cette semaine, car seule une reprise haussière accompagnée d’une stabilisation au-dessus du seuil des 5 250 points pourrait invalider la tendance baissière en cours. En-dessous des 5 250 points, les investisseurs pourront surveiller le support des 5 000 points dont la rupture pourrait ouvrir la voie vers le support suivant situé à 4578 point.

Évolution du CFD à risque limité EURUSD - Données hebdomadaires sur 2 ans

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 09/02/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

La paire EUR/USD corrige sous la résistance des 1,2523 et termine la semaine en baisse pour la première fois de l’année. Au-dessus du support des 1,2088, la tendance reste cependant haussière, et seule une rupture du support oblique haussier construit au cours de l’année 2017 pourrait remettre en cause cette tendance de fond. À la hausse, seule un franchissement de la résistance des 1,2523 pourrait permettre à la paire d’amorcer une nouvelle impulsion en direction du seuil des 1,2750.

Évolution du CFD à risque limité OR - Données journalières sur 6 mois

Ce graphique se rapporte à un CFD à risque limité. Il est possible de perdre la totalité de votre investissement ainsi que les frais de négociation. Source : CMC Markets, plateforme Next Generation au 09/02/2018. Performances nettes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Du côté de l’once d’or, c’est une nouvelle semaine de correction pour le métal jaune qui ne parvient toujours pas à profiter de son traditionnel rôle de valeur refuge dans un marché tumultueux. En cas de poursuite de la phase corrective, les investisseurs pourront surveiller le niveau des 1307$ testé ce jeudi 8 février, puis le seuil psychologique des 1300$. À la hausse, seul un franchissement des 1325$ pourrait permettre à l’once d’or de repartir en direction de sa résistance majeure des 1358$.

Ces informations sont produites par CMC Markets. Elles présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints.