Depuis 10 séances, le DAX évolue dans un range compris entre 11160 et 11720 points. Analystes, traders et médias s’entachent à commenter toute réaction de ce dernier alors même qu’il ne donne aucun signal clair. Voici un cadrage de cet indice afin de comprendre ce qui se joue actuellement et savoir quels seuils clé il faudra suivre. Prise de recul long terme En données mensuelles, le DAX est haussier, c’est indubitable. Néanmoins, on constate que les cours évoluent dans un canal dont la borne haute a été atteinte. Partant du principe que les cours pourraient y rester inscrits, le potentiel haussier apparait désormais restreint ce qui nous permet de comprendre pourquoi les opérateurs n’achètent pas les yeux fermés aux cours actuels, BCE en soutien ou pas. Vous constaterez qu’un retour du DAX à 10000 en 2015 ne ferait que correspondre à un retour sur une résistance devenue support, vers la moyenne mobile à 20 mois dont nous nous étions rarement autant détachés. Notez également que même une chute de 50% des cours ne remettrait pas en question la dynamique de très long terme. Toutefois, je ne connais pas beaucoup d’investisseurs enclins à tenir des positions en perte de 50% sous couvert d’une tendance haussière de fond. Cadrage de Moyen terme Sur les 6 derniers mois le DAX est haussier, porté par MM100 actuellement à 11160 points. Dans cette périodicité on voit clairement une première phase de hausse quasi linéaire suivi d’une consolidation des cours à l’intérieur d’un canal baissier, potentiel drapeau*. *Le drapeau est une figure d’indécision matérialisée par deux droites (un support et une résistance) parallèles. Les cours oscillent alors entre ces deux droites. Quatre points sont nécessaires pour construire le drapeau. La probabilité est plus élevée que les cours sortent par le haut d’un drapeau baissier en l’occurrence. Toutefois, malgré la présence de cette figure identifiée par de nombreux analystes et le potentiel haussier qui en découlerait, force est de constater que les acheteurs n’ont pour l’instant pas la force de casser des résistances, attentistes avant des catalyseurs de poids, FOMC et BCE à venir. Enfin, il ne faut pas négliger le scénario du pire, baissier, envisageable au vue de l’analyse long terme. Champ de bataille à court terme Constats : - La tendance est bel et bien baissière sous MM20 jour - Au-dessus de MM20 une résistance à 11720 est à ne pas négliger - Un retour au-dessus de 11720 permettrait de retrouver la neutralité - Seule une reprise des 12000 montrerait un retour en force de la tendance de fond - Si les cours cassent 11670 et MM100, les risques de chute seraient accrus En d’autres termes, attention à ne pas trop anticiper, à trouver des signaux intermédiaires qui pourraient être rapidement invalidés, focalisez-vous sur les principaux seuils journaliers. Quant à ne voir que des scénarios haussiers, comme j’ai pu le lire sur les réseaux depuis une semaine, restez ouverts à toutes les possibilités, car la suite paraissant logique n’est jamais acquise, surtout sur des niveaux de valorisation aussi élevés. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.frCe commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.