8% de rebond en 5 séances, tel aura été l’impact positif des discours accommodants des banquiers centraux ces derniers jours, accompagné d’un rebond du pétrole. Toutefois, ce rebond « technique » des indices, suite à une chute de plus de 10% des cours dès le début d’année, ne permet pas de changer la tendance de fond, toujours baissière et pesante. La fin de semaine devrait être d’importance avec un second rendez-vous, de la banque centrale japonaise (BoJ) cette fois-ci, très attendue vendredi matin, au sujet d’une possible augmentation de son programme d’assouplissement quantitatif actuel. Si tel devait être le cas, cela serait un soutien supplémentaire pour les marchés actions. Espérons que le fait que la BoJ détienne déjà plus de 50% des ETF japonais n’effraie pas les investisseurs. Les opérateurs seront également focalisés sur les chiffres d’inflation en zone Europe publiés vendredi à 11H, ainsi que le PIB américain attendu en hausse de 0,8% pour le trimestre précédent. La séance de demain étant la dernière du mois et le moyen de reprendre de la hauteur pour améliorer la condition « graphique » de l’indice, nous suivrons avec attention les réactions des investisseurs à ces rendez-vous. CAC40 – Données journalièresSource : CMC Markets, Plateforme Next Generation – 28/01/2015Les performances passées ne préjugent pas des performances futures Graphiquement l’indice français tout comme son homologue allemand se trouve à la croisée des chemins. A 4 400 se trouve un point de conjonction entre la tendance baissière journalière ici matérialisée par un canal baissier et la tendance haussière de court terme reflétée par une oblique de soutien. En cas d’accélération haussière au-dessus des 4 400 la situation ne serait pour autant pas simplifiée puisqu’un pivot clé se situerait à 4 470 pour la suite. A court terme c’est plutôt un échec qui prend forme mais la baisse violemment observée précédemment ne va pas forcément faire surface. Nous pourrions assister à une simple consolidation horizontale pendant plusieurs séances entre les bornes 4 230 et 4 470. Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC - Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et à interdire d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC Markets ne saurait être tenu responsable s’ils n'étaient pas réalisés ou atteints. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures.Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels.CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des information fournies.Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers complexes, à effet de levier, comportant un risque de perte supérieure au capital investi.Les produits binaires (y compris les Countdowns) sont des produits financiers complexes comportant un fort risque de perte en capital, vous pouvez perdre la totalité de votre investissement.